Etudes économiques par pays

Etude économique du Brésil 2006

 

   

Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

Publiée le 24 novembre 2006. La prochaine Etude économique sur le Brésil sera préparée en 2008.

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Lire plus sur la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres. Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques. Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Contenu                                                                           

Résumé

Des progrès considérables ont été accomplis ces dernières années sur le plan de la stabilité macroéconomique et de la restructuration de l’économie. La productivité a augmenté à la suite de la stabilisation macroéconomique du milieu des années 90 et de la mise en œuvre d’une série de réformes structurelles. Néanmoins, le Brésil doit améliorer sa performance en matière de croissance du PIB (environ 2,5 % en moyenne depuis 1995) afin de combler l’écart de revenu de plus en plus marqué qui le sépare de la zone OCDE. Pour tirer pleinement avantage de la stabilisation en termes d’accélération de la croissance, il faudra consolider l’ajustement macroéconomique, stimuler l’innovation dans le secteur des entreprises et renforcer l’utilisation de la main-d’œuvre dans le secteur formel.

Lire aussi ECO Document de travail 534 Réforme du système de retraite au Brésil : Réussite et défis (en anglais)

Consolider l’ajustement macroéconomique

La politique budgétaire est restée saine et la gestion de la dette publique a été exemplaire. La politique monétaire a permis un recul durable de l’inflation, stabilisant ainsi des anticipations. Le principal enjeu sur le plan macroéconomique est de continuer à réduire l’encours de la dette publique tout en améliorant la qualité de l’ajustement budgétaire, qui a principalement été le fruit jusqu’ici d’un accroissement des recettes, et non d’une diminution des engagements de dépenses. Dans cette perspective, des mesures vont devoir être prises pour mettre un terme à l’augmentation des dépenses courantes, notamment au titre des retraites, afin d’ouvrir la voie à un allégement de la charge fiscale une fois que la dette aura été durablement réduite en proportion du PIB.

Lire aussi ECO Document de travail 531 Consolider l'ajustement macroéconomique au Brésil (en anglais)

Stimuler l’innovation dans le secteur des entreprises

Les performances en matière d’innovation s’améliorent rapidement. La politique d’innovation commence à mettre l’accent sur les synergies potentielles entre la promotion des activités scientifiques et technologiques, le soutien de la R-D et la compétitivité commerciale. Cependant, l’intensité de R-D est relativement faible par comparaison avec les pays de l’OCDE et l’activité dans ce domaine repose principalement sur le secteur public (administrations, universités). En dépit d’un niveau de formation remarquable dans beaucoup de secteurs spécifiques, les indicateurs concernant les résultats de l’innovation donnent à penser que des améliorations notables seraient possibles. Le principal enjeu est de stimuler l’innovation dans le secteur des entreprises. À cette fin, il faudra également renforcer l’accumulation de capital humain et encourager les partenariats entre universités et entreprises de manière à transformer les connaissances acquises en gains de productivité au niveau des entreprises.

Lire aussi ECO Document de travail 532 Stimuler l'innovation au Brésil (en anglais)

Renforcer l’utilisation de main-d’œuvre dans le secteur formel

Le taux d’activité des hommes d’âge moyen est comparable à celui de la zone OCDE. Il est un peu plus faible pour les femmes et il tend à diminuer parmi les jeunes, en raison notamment d’une plus forte scolarisation, évolution dont il faut se féliciter. Néanmoins, l’activité informelle est très répandue, notamment parmi les personnes ayant un faible niveau d’instruction, car le marché du travail accorde de plus en plus d’importance aux qualifications. Le principal enjeu est de renforcer l’utilisation de main-d’œuvre dans le secteur formel. Dans cette optique, il convient de promouvoir l’accumulation de capital humain en cours d’emploi et hors poste de travail et d’atténuer les contre-incitations qui réduisent le coût d’opportunité de l’activité informelle.

Lire aussi ECO Document de travail 533 Accroître l'utilisation de la main-d'oeuvre au Brésil (en anglais) 

Obtenir cette publication                                                                                  

Télécharger la Synthèse (en pdf). La Synthèse contient les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE du Brésil 2006 :

  • Les lecteurs d'organismes abonnés peuvent aller à SourceOCDE.
  • Les non-abonnés peuvent acheter la version électronique (format pdf) et/ou la version imprimée à notre Librairie en ligne.
  • La fonction publique peut s'inscrire à OLISnet, "Recherche d'une publication"
  • Les journalistes accrédités peuvent accéder à leur site protégé par un code d'accès

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau Brésil du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Luiz de Mello et Diego Moccero sous la direction de Peter Jarrett.

Informations complémentaires                                                                        

 

Related Documents

 

Presentation (in Portuguese) by Luiz de Mello marking the publication of the Economic Survey of Brazil 2006

Monetary policy and inflation expectations in Latin America: Long run effects and volatility spillovers

The rates and revenue of bank transaction taxes

Brazil's fiscal stance during 1995-2005: The effect of indebtedness on fiscal policy over the business cycle

Estimating a fiscal reaction function: the case of debt sustainability in Brazil

Challenges to Fiscal Adjustment in Latin America: The Cases of Argentina, Brazil, Chile and Mexico

Etude économique du Brésil 2005

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list