Etudes économiques par pays

Etude économique de l'Islande 2006

 

Contenu  | Obtenir cette publication  |  Informations complémentaires

 

 

 

Publiée le 9 Août 2006

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Lire plus sur la  préparation des Etudes.

Le résumé de l'étude est disponible ci-dessous en français.
Pour lire la version anglaise, cliquer ici.

Contenu                                                                                                                           

Résumé

À la faveur d’une progression remarquable de son activité économique et de son revenu par habitant depuis le milieu des années 90, l’Islande est devenue l’un des pays les plus prospères de l’OCDE. Toutefois, la croissance a été instable et s’est accompagnée de déséquilibres économiques externes et internes importants et récurrents, imputables en partie aux gros investissements réalisés dans les secteurs de l’énergie et de la production d’aluminium, mais aussi à une demande dynamique des ménages financés à crédit. Au cours de la période récente, les préoccupations suscitées par ces évolutions ont conduit à un recul de la confiance des investisseurs et à une forte correction du taux de change, qui a fait grimper l’inflation. Tandis que la dépréciation du taux de change a été largement anticipée, le principal enjeu de la politique macroéconomique est de rétablir rapidement l’équilibre économique et de renforcer le cadre d’action de façon à éviter que les problèmes récents ne se reproduisent. Il faut aussi veiller à ce que le secteur financier continue de contribuer à la bonne performance économique, à la fois en minimisant le risque pour la stabilité et en menant à bien les réformes. Enfin, le développement du capital humain est indispensable pour soutenir le progrès de la prospérité observé au cours de la dernière décennie.

Encourager la stabilité économique en rétablissant rapidement l’équilibre et
en renforçant le cadre d’action

La mise en oeuvre de la politique monétaire doit être améliorée, de façon à renforcer la crédibilité de l’objectif d’inflation. À court terme, cela suppose que l’orientation monétaire soit encore durcie, jusqu’à ramener l’inflation escomptée au niveau de l’objectif officiel. Une communication plus claire pourrait améliorer l’efficacité de la politique, conduisant vraisemblablement à une hausse des taux d’intérêt à long terme. L’effet expansionniste des réductions d’impôts doit être compensé par des restrictions supplémentaires des dépenses, jusqu’à ce que les pressions de la demande intérieure se tassent. Les mécanismes d’exécution et de contrôle budgétaires doivent être renforcés pour respecter plus efficacement les objectifs de dépenses et le cadre budgétaire devrait être progressivement davantage fondé sur les résultats. Les nouveaux grands projets d’investissement ne devraient pas être lancés avant que les déséquilibres économiques n’aient été résorbés et que l’on n’ait réalisé une évaluation d’ensemble des avantages nets de ces projets pour l’économie (compte tenu de l’utilisation des ressources et des aspects environnementaux). Une plus grande transparence dans le secteur de l’électricité serait utile.

Poursuivre la libéralisation du secteur financier de façon à encourager la croissance et la stabilité

Bien que le système financier apparaisse dans l’ensemble solide, il est souhaitable de poursuivre les efforts visant à évaluer sa résistance et de prendre des mesures de surveillance, si nécessaire, pour faire face aux problèmes éventuels. La libéralisation réussie du secteur financier pourrait être achevée de différentes manières. Premièrement, les distorsions du marché du logement doivent être supprimées. Une solution consisterait à imposer à la Caisse publique de crédit au logement une commission reflétant le coût de la garantie publique et le rendement requis du capital. L’accession à la propriété du logement devrait être favorisée par une allocation assujettie à des critères de ressources pour les primo-accédants, plutôt que par une subvention croisée en faveur des taux d’intérêt hypothécaires. Deuxièmement, les restrictions pesant encore sur l’indexation des marchés financiers devraient être levées. Enfin, pour améliorer le financement de jeunes entreprises innovantes, il faudrait s’interroger sur l’opportunité de gérer les fonds d’investissement parrainés par l’État sur la base des critères du secteur privé.

Adapter le système éducatif à un environnement économique en rapide évolution

Il importe que les enfants des zones rurales, qui obtiennent de mauvais résultats dans les tests d’aptitude à lire et à écrire, quittent le système scolaire en ayant acquis un ensemble de compétences de base. Au niveau de la scolarité obligatoire, il faudrait s’attacher plus à la qualité des enseignants qu’à la quantité. En outre, le temps effectif d’enseignement devra être accru lorsque certaines matières actuellement enseignées dans le deuxième cycle du secondaire seront transférées au niveau de l’enseignement obligatoire dans le contexte d’un effort de raccourcissement du deuxième cycle. Il faudra veiller à ce que cette mesure ne nuise pas aux résultats scolaires. L’allongement du temps d’enseignement et un ajustement rapide et cohérent des programmes devraient être utiles à cet égard. Les enfants susceptibles d’abandonner le système scolaire devraient être encouragés à choisir des filières professionnelles. Au niveau tertiaire, une nouvelle législation visant à assurer la qualité de l’enseignement devrait être adoptée rapidement, des droits de scolarité devraient être introduits dans les établissements publics et, au lieu d’essayer d’offrir toute la palette des cursus, il convient d’encourager les études à l’étranger. 

Lire aussi ECO Document de travail 516. Adapter le système éducatif islandais à un nouveau contexte (en anglais)

Obtenir cette publication                                                                                              

La Synthèse (en pdf) contient le résumé et les évaluations et recommandations de l'OCDE.
Pour consulter l'édition complète de l'Etude Economique de l'Islande 2006:

 

Informations complémentaires                                                                                     

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de l'Islande du Département des affaires économiques de l'OCDE à webmaster@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Hannes Suppanz et Peter Tulip sous la direction de Patrick Lenain.

 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list