Etudes économiques par pays

Etude économique de la Norvège 2010

 

  Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de la norvège sera préparée pour 2011.

 

   

 

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

 

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE.

 

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/norvege

 

Contenu

 

Résumé

La Norvège a mieux surmonté la crise financière que la plupart des pays de l'OCDE, enregistrant une récession moins prononcée et une moindre augmentation du chômage, dont le taux est probablement resté inférieur à 4 %. Sa situation budgétaire favorable lui a permis de stimuler massivement l'activité, tout en réduisant fortement les taux d'intérêt et en fournissant d'amples liquidités à l'économie. Le principal enjeu est maintenant de mettre un terme aux mesures de soutien exceptionnelles suffisamment tôt pour éviter une surchauffe. L'engagement résolu de la Norvège en faveur d'objectifs de croissance verte est louable, et la recherche d'une plus grande efficacité économique dans la réalisation de ces objectifs doit être poursuivie.


De généreuses mesures de relance budgétaire ont été mises en œuvre en 2009 et le budget 2010 en prévoit quelques autres. La reprise étant bien amorcée, les mesures de stimulation devront être progressivement levées, en particulier dans la mesure où une poursuite de la relance budgétaire risquerait de provoquer un resserrement de la politique monétaire et une appréciation de la monnaie, ce qui aurait des conséquences défavorables pour les branches d'activité exposées à la concurrence internationale. Si la reprise se déroule comme prévu, un certain resserrement devrait intervenir d'ici peu. Par la suite, il serait souhaitable de ramener le déficit structurel à 4 % de la valeur du Fonds public pour les retraites Composante étrangère (SPU, Statens pensjonsfond Utland) en 2013, voire plus tôt. Un retour rapide sur la trajectoire des 4 % renforcerait la crédibilité des orientations budgétaires et permettrait de faire face aux coûts liés au vieillissement. Il importe d'achever les réformes des retraites et de poursuivre celles des régimes de maladie et d'invalidité, afin d'améliorer l'offre de main-d'œuvre et d'assurer la viabilité des finances publiques au cours des années à venir.


La politique monétaire doit aussi reprendre un cours plus normal. De fait, ce processus s'est déjà amorcé et les mesures exceptionnelles mises en œuvre en termes de liquidités ont été progressivement éliminées, les marchés financiers n'en ayant plus besoin pour fonctionner. Le rythme de retrait de ces mesures devra être déterminé en fonction de l'évolution de l'économie norvégienne et des tensions inflationnistes qui se feront jour, de l'orientation de la politique budgétaire et, dans la mesure où la Norvège est un petit pays très ouvert, du rythme du resserrement monétaire en Europe. Le cadre de ciblage de l'inflation convient bien à cette tâche, et les autorités doivent continuer à tenir compte de l'évolution des prix des logements et de l'immobilier à usage commercial pour déterminer les taux directeurs.


Dans le secteur financier, l'efficacité du cadre de surveillance et de réglementation et le souvenir de la crise bancaire qu'ont connue les pays nordiques ont limité l'exposition des banques aux actifs les plus toxiques et aux prêts les plus risqués. Les trois institutions responsables de la stabilité financière collaborent efficacement sur le plan macroprudentiel. Le système de surveillance et de réglementation financières est en voie d'être réformé à l'échelon européen et au niveau mondial, et la Norvège est étroitement impliquée dans ce processus, notamment du fait de sa participation à la nouvelle architecture de surveillance de l'UE. Il conviendrait d'explorer les possibilités de renforcer la réglementation avant que des recommandations internationales ne soient finalisées, par exemple en imposant aux banques norvégiennes des ratios de fonds propres plus élevés.


La politique concernant le changement climatique se caractérise en Norvège par des objectifs remarquablement ambitieux en termes de réduction des émissions et de promotion de nouvelles technologies et de projets susceptibles de réduire le coût, pour tous les pays, de l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre. Des engagements politiques à long terme doivent être pris pour atteindre ces objectifs unilatéraux ambitieux, qui auront des effets d'émulation utiles sur le reste du monde. Le plus efficace serait d'adopter des politiques permettant de réduire les coûts au minimum, notamment en supprimant les exemptions et les taux spéciaux de la taxe sur le CO2 et en étendant le champ d'application des échanges de droits d'émission. Il faudrait par ailleurs veiller à ce que les politiques mises en œuvre par la Norvège demeurent compatibles avec les dispositions de l'accord sur l'Espace économique européen (EEE), compte tenu de leur évolution.


La politique de la pêche a contribué à la reconstitution de stocks de poissons nordiques importants, mais d'autres, essentiellement des stocks halieutiques gérés en coopération avec l'UE, sont surexploités. La Norvège devra travailler en étroite collaboration avec d'autres pays, de l'UE notamment, afin de fixer des limites de prises plus prudentes assorties de mesures de contrôle et de sanctions plus efficaces. Au niveau national, la gouvernance de ce secteur est bien conçue en termes de conservation des stocks, mais une rationalisation plus poussée du régime des quotas et une suppression des dérogations au droit de la concurrence pourraient permettre d'améliorer encore la productivité sans mettre en péril la viabilité de l'activité.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la Norvège :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

 

 

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la Norvège du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par  Paul O’Brien, Romina Boarini et Robert Price sous la direction de Patrick Lenain. La recherche statistique a été effectuée par Steinar Juel, Annette Panzera, Valery Dugain et Liliana Suchodolska.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list