Etudes économiques par pays

Etude économique de l'Allemagne, 2004

 

Les effets des chocs extérieurs négatifs s’estompant, le dynamisme et la compétitivité des industries exportatrices aident l’économie allemande à se redresser après trois années de quasi stagnation. La demande intérieure a reculé au cours des deux dernières années, les résultats médiocres du marché du travail ayant pesé sur le moral des consommateurs et la confiance des entreprises. Le marché du travail souffre toujours de la faible croissance de l’activité qui, conjuguée aux distorsions des incitations, rend difficile l’exercice d’une activité ou la création d’emplois. Les gains de productivité ne sont pas suffisamment importants pour compenser l’effet négatif exercé sur la croissance économique par le faible taux d’utilisation de la main-d’oeuvre. Les objectifs budgétaires n’ont pas été atteints en raison de facteurs conjoncturels et structurels. Le gouvernement a lancé une vaste initiative de réformes pour redynamiser la croissance économique. Ces réformes sont opportunes mais elles doivent être poursuivies et encore élargies pour réduire la dette publique, supprimer les distorsions budgétaires et améliorer les incitations à offrir et demander des emplois. Il est par ailleurs largement possible d’encourager la création de nouvelles entreprises et d’intensifier la concurrence sur les marchés de produits, ce qui permettrait également de préserver la forte capacité d’innovation de l’économie. Les autorités doivent essentiellement lier l’assainissement des finances de l’État à la réforme du secteur public et renforcer la capacité de l’économie à créer des emplois et accélérer les gains de productivité. Pour créer un climat de confiance et redonner à l’économie allemande sa vitalité traditionnelle, il est nécessaire que les réformes reflètent une vision cohérente de la réorientation de la politique économique - associant une politique macroéconomique axée sur la croissance et la stabilité avec des réformes structurelles - et qu’elles soient mises en œuvre de manière transparente et prévisible.

Après les réductions progressives de l’impôt sur le revenu qui ont contribué à creuser le déficit structurel, l’objectif prioritaire devrait être désormais d’équilibrer le budget d’ici un petit nombre d’années. Pour que le processus d’assainissement ait le maximum d’effets positifs sur l’activité économique, il sera essentiel qu’il s’inscrive dans un cadre cohérent reliant l’amélioration budgétaire à la réforme des dépenses publiques. L’efficience du secteur public devrait être accrue en axant plus systématiquement le processus de budgétisation sur les résultats. Il reste possible de procéder à une réforme de la fiscalité auto-financée en réduisant les taux d’imposition légaux élevés qui engendrent des coûts importants pour l’économie, et en diminuant les dépenses fiscales, ce qui permettrait d’élargir l’assiette d’imposition. Sur la base des mesures actuellement prévues, le solde structurel devrait s’améliorer d’¼ de point de pourcentage chaque année, ce qui n’est manifestement pas suffisant pour que le pays puisse ultérieurement faire face à l’alourdissement des dépenses lié au vieillissement de la population.

D’importantes mesures ont été prises pour réformer le système de santé et les retraites, ce qui constitue autant de progrès sur la voie du retour à la viabilité des finances publiques. L’augmentation de la participation financière des patients, la réduction de l’éventail de services de santé intégralement pris en charge et la mise en place de réseaux de soins coordonnés avec la participation des caisses maladie devraient aider à contenir les cotisations. Des efforts supplémentaires pourraient être faits pour réduire le pouvoir de groupes d’intérêt particuliers et permettre aux caisses d’assurance de jouer plus largement le rôle d’acheteurs actifs. La réforme des retraites devrait se poursuivre avec l’annonce prochaine d’un relèvement progressif de l’âge légal de départ en retraite. Il faudrait revoir les subventions versées par le secteur public au régime par capitalisation.

D’importantes mesures de réforme visant à faciliter la création d’emplois sur le marché du travail allemand ont été votées et sont actuellement mises en œuvre. La législation relative à la protection contre les licenciements a été assouplie, avec notamment une augmentation du nombre de salariés au-delà duquel elle s’applique aux petites entreprises. La durée d’indemnisation des travailleurs âgés qui ne sont pas tenus de rechercher un emploi sera fortement réduite. L’aide chômage et l’aide sociale seront fusionnées. Les programmes actifs du marché du travail doivent être plus systématiquement évalués. Ces réformes doivent être poursuivies et elles devraient être élargies. De plus, il faudrait supprimer les obstacles budgétaires à l’accroissement de l’offre et de la demande de main-d’œuvre. L’efficience des services de placement doit être encore améliorée et les obligations de recherche d’emploi devraient être appliquées indépendamment de l’âge. Il faudrait mettre un terme aux programmes actifs du marché du travail qui se révèlent inefficients. Il faudrait élargir la possibilité de négocier individuellement différents aspects des contrats de travail ayant trait ou non aux salaires. En ouvrant plus largement l’enseignement supérieur au jeu de la concurrence et en donnant aux établissements d’enseignement plus d’autonomie pour la réalisation de leurs objectifs, on contribuerait à améliorer l’accumulation de capital humain.

La concurrence sur les marchés de produits devrait être encore renforcée en supprimant les obstacles à l’entrée et en faisant de nouveaux efforts pour réduire les contraintes administratives. Ceux des nombreux marchés publics de l’Allemagne qui se situent en dessous des seuils de l’UE devraient être plus largement ouverts à la concurrence, ce qui exigerait notamment d’assurer la transparence des multiples réglementations imposées aux niveaux inférieurs d’administration.

Selon les principaux indicateurs, l’Allemagne est l’un des pays de l’OCDE où l’activité d’innovation est soutenue, même si sa position relative s’est quelque peu dégradée ces derniers temps. Entre autres mesures qui pourraient créer des conditions plus favorables à l’innovation, il faudrait supprimer les contre-incitations à la prise de risque et au financement de nouvelles entreprises et renforcer l’efficience de l’enseignement supérieur. Par ailleurs, en améliorant la flexibilité des marchés du travail et en ouvrant plus largement l’ensemble de l’économie au jeu des forces du marché, ainsi qu’en luttant contre l’opacité de l’administration, on renforcerait la capacité d’innovation de l’économie allemande et on contribuerait à accroître son taux de croissance potentielle.

________________

Une Synthèse (en format pdf) peut également être téléchargée. La Synthèse contient les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'Allemagne 2004:

  • Les lecteurs d'organismes abonnés peuvent aller à SourceOCDE
  • Les non-abonnés peuvent acheter la version électronique (format pdf) et/ou la version imprimée à notre Librairie en ligne.
  • La fonction publique peut s'inscrire à Olisnet, "Recherche d'une publication"
  • Les journalistes accrédités peuvent accéder à leur site protégé par un code d'accès

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau Allemagne du Département des affaires économiques de l'OCDE à webmaster@oecd.org.

________________

 

Related Documents

 

Améliorer la capacité d'innovation en Allemagne

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list