Etudes économiques par pays

Etude économique de la Grèce 2009

 

 Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de Grèce sera préparée pour 2011.

   

 

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/grece

 

Contenu

 

Dans un premier temps, la Grèce a mieux résisté à la crise économique mondiale que beaucoup d’autres pays de l'OCDE. Toutefois, elle ne devrait pas éviter une récession étant donné la dégradation substantielle de la confiance, du tourisme et des recettes des transports maritimes. Le secteur financier pourrait également connaître des tensions du fait de la contraction du secteur immobilier et de son exposition dans les économies émergentes d’Europe du sud-est. Les autorités ont réagi avec des mesures budgétaires et un plan d’aide au secteur financier. Cependant, leurs marges de manœuvre sont fortement limitées par le poids de la dette publique, des dérapages budgétaires répétés et l’ampleur des déséquilibres externes et internes, qui se sont traduits par des marges élevées sur les taux d’intérêt souverains depuis la fin de 2008 à mesure que l’aversion pour le risque s’est accentuée.


Un assainissement budgétaire est impératif, mais le resserrement doit être soigneusement programmé dans le temps. Avec le ralentissement de l’activité, une détérioration budgétaire est inévitable. Il n’y a pratiquement pas de marge de manœuvre sur le plan budgétaire et l’état médiocre des finances publiques justifie l’assainissement structurel immédiat déjà engagé. Toutefois, il faudrait laisser jouer les stabilisateurs automatiques, même si cela creusera probablement le déficit budgétaire, qui devrait atteindre quelque 6¾ pour cent du PIB à l’horizon 2010. Afin de renforcer la crédibilité et d’éviter les réactions négatives des marchés, il faut souscrire d’urgence un ferme engagement en faveur de la poursuite de l’assainissement budgétaire. Cet engagement devrait impliquer des mesures concrètes spécifiques pour éliminer le déficit structurel, une règle budgétaire plus restrictive et un contrôle plus étroit par un organisme indépendant. L’objectif devrait être de ramener la dette publique au-dessous de 60 % du PIB d’ici 2020-25, lorsque le vieillissement de la population produira son plein effet. Les évolutions du secteur financier continueront d’exiger un contrôle étroit de façon que le plan de soutien demeure une réponse appropriée à l’évolution des risques.


Les réformes budgétaires structurelles devraient être absolument prioritaires à terme. La viabilité exige des améliorations d’un système fiscal qui souffre d’un important problème de fraude. Outre la simplification et l’élargissement des bases d’imposition, la lutte contre la fraude fiscale et la fraude aux cotisations sociales devrait être accélérée, et le recouvrement de l’impôt amélioré. Cette action doit s’accompagner d’un contrôle plus étroit des dépenses, avec notamment une réduction des coûts administratifs, une rationalisation et une limitation de la masse salariale et des réformes dans les entreprises publiques déficitaires. La viabilité à long terme passe aussi par de nouvelles réformes des retraites, notamment une révision des paramètres de calcul des pensions et des nouvelles mesures visant à réduire encore les incitations à la retraite anticipée.


La performance des systèmes de santé et d’éducation devrait être améliorée. Ceci est important pour stimuler la cohésion sociale, la valorisation du capital humain et la productivité. Dans ces deux secteurs, où des réformes majeures ont été lancées, des gains importants d’efficience sont possibles.

  • Dans le secteur de la santé, la gouvernance et la structure très fragmentée du système de soins devraient être révisées ; tous les pouvoirs en matière de santé devraient être confiés à un seul ministère et les différents fonds d’assurance devraient être fusionnés. Pour améliorer la qualité des services publics primaires de santé, il faudrait élaborer un système de médecin référent, augmenter le nombre de généralistes et modifier la structure du système de rémunération des médecins. Une modernisation de la gestion des hôpitaux s’impose, ce qui implique notamment que l’on développe leur autonomie de gestion et que l’on révise leur système de financement. Enfin, dans le contexte du système de suivi récemment mis en place pour la prescription de médicaments, l’effort de maîtrise des dépenses pharmaceutiques devrait être poursuivi.
  • Dans le secteur de l’éducation, l’offre de services préscolaires, surtout pour les enfants de moins de trois ans, devrait être élargie et modernisée, avec des moyens financiers et humains appropriés. Il faut accroître la qualité de l’enseignement secondaire, en donnant une autonomie et une responsabilité accrues aux établissements et en améliorant les incitations et la formation des enseignants. Des modifications s’imposent également dans le système d’admission dans les universités. Il faut en outre revoir le financement des établissements universitaires et leur accorder davantage d’autonomie.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de Grèce :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE.

 

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la Grèce du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Claude Giorno et Vivian Koutsogeorgopoulou sous la direction de Piritta Sorsa. La recherche statistique a été effectuée par Joseph Chien.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list