Département des Affaires économiques

Etude économique du Mexique 2009

 

 Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de Mexique sera préparée pour 2011.

 

   

 

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques.

Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

 

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/mexique

 

Contenu

 

Malgré des fondamentaux qui s’améliorent, le Mexique n’a pas échappé à la récession économique mondiale. Le ralentissement mondial dans le secteur manufacturier et l’effondrement du commerce international, avec les États-Unis notamment, ont fait reculer le secteur réel de l’économie. La raréfaction du crédit a commencé de peser sur l’activité, bien que le secteur financier ait jusqu’ici bien résisté à la crise mondiale. Le bas niveau des prix du pétrole se répercute sur les recettes budgétaires, malgré une couverture de prix qui a été très utile cette année. Le changement d’attitude des investisseurs internationaux à l’égard des emprunteurs des marchés émergents s’est traduit par une diminution des entrées nettes de capitaux et une forte dépréciation de la monnaie. La grippe a sans doute aussi contribué au ralentissement. Par conséquent, la croissance devrait être négative cette année et ne se redresser que progressivement en 2010. Les autorités ont réagi par des mesures visant à améliorer la liquidité, une baisse des taux d’intérêt, des interventions sur les marchés des changes et une relance budgétaire. Mais d’autres mesures seraient sans doute encore possibles.

Il n’y a aucune marge de nouvelle relance budgétaire discrétionnaire, mais il faudrait laisser fonctionner librement les stabilisateurs automatiques jusqu’à ce que la reprise soit bien engagée. Il serait possible de compenser partiellement la baisse des recettes en faisant appel au fonds pétrolier de stabilisation. Pour faire face aux besoins de financement externe, le gouvernement a obtenu
de nouvelles ressources financières provenant des marchés de capitaux, des prêteurs multilatéraux et de la Réserve fédérale des États-Unis. Pour l’avenir, il faudrait que le Mexique cherche à renforcer les caractéristiques anticycliques du cadre budgétaire en adoptant une règle budgétaire corrigée des fluctuations conjoncturelles et à lisser l’injection de la richesse pétrolière dans l’économie. Puisque l’extraction du pétrole devrait diminuer progressivement ces deux prochaines décennies, des réformes sont nécessaires pour réduire la dépendance à l’égard des recettes pétrolières.

L’assurance maladie est incomplète et inégale entre les diverses catégories
sociales,
ce qui contribue à limiter l’espérance de vie et l’efficience des dépenses de santé. Les réformes récentes dans le secteur de la santé se sont révélées efficaces en fournissant les soins de base à certains des groupes les plus pauvres, mais la mise en place d’une couverture maladie universelle d’ici à 2011 demeurera difficile. De plus, l’existence de réseaux d’assurance distincts et verticalement intégrés alourdit les frais administratifs. D’autres réformes sont également nécessaires pour remédier à la fragmentation du système de santé.

La scolarisation dans le premier cycle de l’enseignement secondaire est insuffisante, les deux tiers seulement des tranches d’âge concernées étant scolarisés. De plus, les scores PISA, médiocres, reflètent un enseignement de faible qualité, conséquence d’une sélection opaque des enseignants jusqu’à une période récente et aussi d’une autonomie limitée des établissements scolaires. En outre, peu de comptes sont rendus à l’État et aux parents. La réforme Alianza marque un progrès prometteur dans le règlement de ces problèmes. Il faudrait la mettre en oeuvre intégralement.

Des réformes structurelles dans des domaines clés sont nécessaires pour stimuler la croissance à long terme, qui a été plus faible que dans un grand nombre d’autres économies émergentes. La forte réduction récente des droits d’importation devrait permettre à l’économie de tirer meilleur parti de l’intégration des échanges et des investissements, ce qui pourrait constituer un avantage relatif pour le Mexique compte tenu de sa situation géographique. En dehors de l’éducation et de la santé, il est indispensable d’intensifier la concurrence sur les marchés de produits, surtout dans les industries de réseau, de promouvoir la suprématie du droit et de construire les infrastructures de transport qui font tant défaut au pays. Le régime de l’investissement est trop restrictif dans certains secteurs (notamment les télécommunications et l’énergie). Il faudrait le libéraliser. Poursuivre les réformes structurelles malgré la récession contribuerait à la fois à la reprise à court terme et à la croissance à plus long terme.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE du Mexique :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

Télécharger les Synthèses (en pdf). Les Synthèses contiennent les évaluations et recommandations de l'OCDE.

 

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau du Mexique du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Nicola Brandt, Cyrille Schwellnus et Tonje Lauritzen sous la direction de Patrick Lenain et Piritta Sorsa. La recherche statistique a été effectuée par Roselyne Jamin.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list