Département des Affaires économiques

Etude économique du Japon 2008

 

 

Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

Publiée le 7 avril 2008. La prochaine Etude économique du Japon sera préparée pour 2010.

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Lire plus sur  la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres. Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques. Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/japon

 

Remarques par Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, à la lancée de l'étude économique du Japon au Club du Japon à Tokyo le 7 avril 2008.

 

Contenu                                                                                                                                 

 

Résumé

L’économie japonaise connaît sa plus longue expansion depuis la fin de la guerre et sa croissance devrait se poursuivre ces deux prochaines années à un rythme de 1½ 2 %. Cette expansion s’est essentiellement appuyée sur un investissement dynamique des entreprises et une croissance vigoureuse des exportations, surtout à destination des autres pays d’Asie. A terme, le Japon devra relever un certain nombre de défis pour préserver sa croissance, en particulier une déflation persistante, une dette publique de grande ampleur qui ne cesse de s’alourdir et des disparités de plus en plus marquées entre différents segments de l’économie. Les grandes entreprises manufacturières ont bénéficié de la vigueur des exportations, mais le secteur non manufacturier, où prédominent les petites entreprises, est en retard pour ce qui concerne la rentabilité, la confiance, l’investissement et les rémunérations. En outre, le dualisme s’est accentué sur le marché du travail ; la proportion des travailleurs non réguliers, plus faiblement rémunérés et bénéficiant d’une moindre protection sociale, a encore augmenté. Face à ces défis, il faudra un programme d’action complet associant une solide politique macroéconomique et des réformes structurelles judicieuses pour accroître le niveau d’activité et la productivité de la main-d’oeuvre tout en s’attaquant aux disparités économiques.


Sortir définitivement de la déflation. Après avoir relevé son taux d’intérêt directeur à deux reprises conformément au nouveau cadre de politique monétaire qu’elle a mis en place en 2006, la Banque du Japon, à juste titre, n’a pas modifié ce taux depuis le début de 2007. De nouvelles hausses ne s’imposent pas tant que l’inflation n’est pas nettement positive et que le risque de retour à la déflation n’est pas négligeable, car il s’agit de ne pas compromettre l’expansion. Vu la nécessité de se prémunir correctement contre la déflation, il faudrait que le Conseil de politique monétaire de la Banque augmente la limite inférieure, actuellement fixée à zéro, de ce qu’elle entend par une situation de stabilité des prix.


Progresser dans l’assainissement budgétaire. Le Japon a ramené son déficit budgétaire de 8.2 % du PIB en 2002 à environ 4 % en 2007 (hors facteurs exceptionnels). Mais la dette publique s’est encore alourdie, pour atteindre 180 % du PIB en 2007. Il est indispensable de réaliser l’objectif d’un excédent primaire global de l’administration centrale et des collectivités locales en 2011, première étape dans la réduction du ratio d’endettement au cours des années 2010. La priorité est de réduire encore les dépenses, mais il faudra aussi accroître les recettes.


Mettre en oeuvre une réforme fiscale d’ensemble. La réforme fiscale devrait avoir pour but de favoriser la croissance, de remédier à des inégalités de revenu qui s’accentuent et d’améliorer la fiscalité locale, tout en dégageant des recettes supplémentaires. Pour ce faire, de vastes réformes seront nécessaires, notamment une hausse du taux de taxation de la consommation et un élargissement de l’assiette des impôts directs. Un tiers seulement des entreprises paient l’impôt sur les sociétés et plus de la moitié des salariés ne sont pas imposables, ce qui laisse d’amples possibilités d’élargissement de l’assiette. Cet élargissement faciliterait la baisse de l’impôt sur les sociétés, de manière à favoriser la croissance économique. Il faudrait mettre fin aux éléments du système fiscal qui découragent l’exercice d’un emploi et faussent l’allocation du capital, ce qui accélérerait la croissance. Pour améliorer la redistribution des revenus, on pourrait mettre en place un crédit d’impôt lié à l’exercice d’un emploi. Il faudrait aussi simplifier la fiscalité locale, qui se caractérise par sa complexité.


Accroître la productivité dans les services. Au Japon, la productivité du travail est inférieure de 30 % à celle des États-Unis. Pour combler cet écart, il faudrait pour l’essentiel enrayer le net ralentissement de la croissance de la productivité qu’on a pu observer ces dernières années dans les services. Cela exige une stratégie d’ensemble dont l’objectif serait d’intensifier la concurrence en accélérant la réforme de la réglementation, en renforçant la politique de la concurrence et en ouvrant davantage l’économie au commerce international et aux entrées d’investissements directs étrangers. Il faudrait aussi relancer l’initiative concernant les zones spéciales en mettant davantage l’accent sur la réforme de la réglementation à l’échelle nationale. Il est également impératif de régler les problèmes d’ordre réglementaire dans les principales activités de services, notamment le commerce de détail, l’énergie, les transports et les services aux entreprises.


Remédier au dualisme croissant du marché du travail tout en augmentant les taux d’activité. La proportion de travailleurs non réguliers atteint environ un tiers de l’ensemble des salariés, ce qui pose de sérieux problèmes d’équité et d’efficience. Ce dualisme de plus en plus marqué fait qu’un large segment de la population est faiblement rémunéré, n’a pas une longue expérience de l’emploi et ne se voit offrir que des possibilités limitées d’amélioration de son capital humain. Il faut à cet égard une vaste stratégie visant en particulier à plus de flexibilité de l’emploi pour les travailleurs réguliers et aussi à une plus large couverture sociale et à des programmes de formation plus nombreux pour les travailleurs non réguliers. Il faut aussi accroître le taux d’activité des femmes dans un contexte de vieillissement rapide de la population.

 

Obtenir cette publication                                                                                  

Télécharger la Synthèse (en pdf). La Synthèse contient les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE du Japon :

  • Les souscripteurs et lecteurs dans des organismes qui y souscrivent ont le droit d'y accéder par SourceOCDE, notre bibliothèque en ligne.
  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre librairie en ligne.  
  • Passer commande auprès de votre distributeur local 
  • Les fonctionnaires gouvernementaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur OLIS.
  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

 

Informations complémentaires                                                                        

   

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau du Japon/Corée du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Randall S. Jones, Masahiko Tsutsumi and Taesik Yoon sous la direction de Stefano Scarpetta. La recherche statistique a été faite par Lutécia Daniel.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list