Département des Affaires économiques

Étude économique du Canada 2016

 

 

 

Synthèse de l'étude économique du Canada

Le Canada est en train de s’adapter à la fin du boum des matières premières, mais de nouvelles politiques s’imposent pour stimuler la productivité et réduire les risques pesant sur la stabilité financière, Communiqué 

L’économie canadienne est en train de s’adapter à la baisse des prix des matières premières, notamment de ceux de l’énergie. L’investissement productif a chuté fortement dans le secteur de l’énergie, et l’emploi a diminué dans les provinces productrices de pétrole. Ces facteurs, conjugués à la perte de revenus provoquée par la dégradation des termes de l’échange, ont pesé temporairement sur la croissance économique en 2015. La production a fortement décliné dans les secteurs les plus sensibles aux prix des matières premières, mais elle a progressé dans le reste de l’économie, en particulier dans les secteurs liés à l’exportation, si bien que des créations d’emplois ont permis de réintégrer des travailleurs qui avaient perdu le leur. La dépréciation du taux de change, la flexibilité du marché du travail ainsi que les politiques monétaire et budgétaire mises en oeuvre soutiennent la transition vers la production hors exploitation des ressources naturelles.

Études économiques de lOCDE : Canada 2016

Lire en ligne

 

Des informations complémentaires sur cette étude peuvent être obtenues auprès du Bureau de Canada du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Le projet de rapport du Secrétariat a été établi pour le Comité par David Carey et Corinne Luu, sous la direction de Peter Jarrett, et a bénéficié des documents techniques de travail préparés par John Lester et Mark Ronayne. Isabelle Luong a apporté une aide à la recherche et l’assistance administrative a été assurée par Dacil Kurzweg.


 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)