Crédits à l'exportation

Le groupe sur les crédits à l'exportation (GCE)

 

Le nom complet du GCE est le «Groupe de travail sur des crédits à l'exportation bénéficiant d'un soutien public et les garanties de crédit». Le GCE est un organe de l'OCDE.  Créé en 1963, il est chargé de continuer le travail de l'OCDE dans le domaine des crédits à l'exportation.

Tous les pays de l'OCDE, excepté le Chili et l'Islande sont membres du GCE. La commission européenne participe pleinement aux réunions du GCE, lesquelles sont également suivies par l'union internationale des assureurs de crédit et d'investissement (union de Berne). L'OMC quant à elle est un observateur ainsi que d'autres organismes, tels que la BERD, le FMI, l'UNEP et la banque mondiale, qui sont invités aux réunions quand des questions d'intérêt mutuel sont discutées.

Les objectifs généraux du GCE sont :

  • l'évaluation des politiques de crédit à l'exportation.

  • la détermination des problèmes qui surgissent.

  • La résolution ou l'atténuation de ces problèmes grace à des discussions multilaterales.

 

Sur la base d'une expérience acquise après ces discussions, d'autres objectifs du GCE visent à élaborer des principes directeurs communs et de prendre en compte toutes les possibilités d'améliorer la coopération entre les pays membres dans ce domaine, par des moyens tels que la consultation au préalable, la notification préalable et/ou un procédé de questions et réponses ou par d'autres moyens appropriés.

le GCE est,  en particulier, chargé de discuter et de faire progresser les travaux sur des questions de bonne gouvernance, tels que les mesures anti-corruption, le devoir de diligence environnementale et sociale et les prêts soutenables: plus d'informations sont disponibles sur les disciplines connexes ailleurs sur ce site.

De plus, le GCE révise les systèmes de crédits à l'exportation de ses membres, les types de soutien et les produits offerts, ainsi que tout changement notifié relatifs aux arrangements institutionnels, de même que les résultats financiers sous la forme de rapports d'activité et de flux de trésorerie : encore une fois, de plus amples renseignements sur ces activités sont disponibles ailleurs sur ce site.

Enfin, le GCE a mandaté des experts techniques venant des agences de crédits à l’exportation afin de poursuivre les travaux techniques sur le devoir de diligence environnementale et sociale, y compris les travaux sur la comptabilité des gaz à effet de serre et ses impacts sur les projets des droits de l'homme.  Ces experts, connus sous le nom des praticiens, se réunissent séparément en tant que sous-groupe informel du GCE.

 

Autres liens utiles

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)