Publications & Documents


  • 8-septembre-2016

    Français

    La coopération pour le développement de la Colombie

    Le financement concessionnel dispensé par la Colombie au titre du développement s’est élevé au total à 45 millions USD en 2014, contre 42 millions USD en 2013. En 2014, la Colombie a apporté aux organisations multilatérales 37 millions USD de contributions orientées vers le développement, et elle a consacré 8 millions USD à des programmes et initiatives de coopération Sud-Sud.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 8-septembre-2016

    Français

    La coopération pour le développement de la République populaire de Chine

    Le financement concessionnel dispensé par la Chine au titre du développement s’est élevé au total à 3.4 milliards USD en 2014, contre 3 milliards USD en 2013 (estimations de l’OCDE d’après Gouvernement de la Chine, 2015, et sites web des organisations multilatérales). En 2014, la Chine a fait transiter 397 millions USD par le canal multilatéral.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 8-septembre-2016

    Français

    La coopération pour le développement du Chili

    Le financement concessionnel dispensé par le Chili au titre du développement a représenté au;total un montant de 49 millions USD en 2014, contre 44 millions USD en 2013 (estimations de l’OCDE d’après Gouvernement du Chili, 2013, 2014 ; et sites web des organisations multilatérales). En 2014, le Chili a acheminé 37 millions USD par le canal multilatéral.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 8-septembre-2016

    Français

    La coopération pour le développement du Brésil

    Le Brésil est un fournisseur de coopération Sud-Sud. Les chiffres de 2010 concernant l’ensemble de son programme de coopération pour le développement restent les données disponibles les plus récentes. L’OCDE estime à 500 millions USD le montant des apports de coopération pour le développement effectués par le Brésil en 2010, contre 362 millions USD en 2009.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 7-September-2016

    English

    SMEs in Libya's Reconstruction - Preparing for a Post-Conflict Economy

    The report is intended to contribute to the implementation of policies in a post-conflict Libya to promote private sector development. The report analyses the structural economic and framework conditions prevalent in Libya, highlights potential drivers of development and considers the role of SMEs and entrepreneurship promotion in driving post-conflict recovery. Based on international experience and practices, and considering the context of the country, the report identifies the necessary legal frameworks, institutions and policies for the promotion of SME and entrepreneurship. The document is part of a wider MENA Transition Fund project to support the design and implementation of SME policies in Libya.

  • 26-août-2016

    Français

    Coopération pour le développement 2016 - Investir dans les Objectifs de développement durable, choisir l'avenir

    Le paysage du développement a changé, tout comme les multiples parties prenantes concernées – et impliquées – dans ce qui est de plus en plus considéré comme des préoccupations de dimension mondiale et interdépendantes. En même temps, il est impératif de mobiliser au plus vite des ressources d’une ampleur sans précédent pour atteindre les ambitieux Objectifs de développement durable (ODD). Le secteur privé peut être un puissant promoteur du développement durable. Les entreprises sont pourvoyeuses, entre autres, d’emplois, d’infrastructures, d’innovation et de services sociaux.  Les investissements dans les pays en développement – y compris dans les pays les moins avancés – sont perçus comme des opportunités économiques, en dépit des risques qui y sont associés. Le secteur public peut optimiser la contribution du secteur privé, en participant à la gestion du risque et en apportant des éclairages mis au service de politiques et de pratiques efficaces. Pourtant, pour définir les incitations appropriées, il est indispensable de mieux comprendre quels sont les facteurs propices, mais aussi les contraintes, que rencontrent les entreprises et les investisseurs qui souhaitent relever les défis du développement durable.
    Le rapport Coopération pour le développement 2016 étudie les possibilités et les défis que présente l’investissement dans les pays en développement, en particulier l’investissement à impact social, le financement mixte et l’investissement direct étranger. Le rapport donne des orientations sur la conduite responsable des entreprises et décrit les difficultés associées à la mobilisation et à la mesure du financement privé à l’appui de la réalisation des ODD. Tout au long du rapport, des exemples concrets viennent illustrer comment les entreprises promeuvent déjà le développement durable et la croissance inclusive dans les pays en développement. La Partie II du rapport met en relief les profils et la performance des apporteurs de coopération pour le développement, et présente les statistiques du CAD sur les apports de ressources, publics et privés.

  • 18-August-2016

    English

    Corruption in the Extractive Value Chain - Typology of Risks, Mitigation Measures and Incentives

    One case of transnational corruption out of five occurs in the extractive sector according to the 2014 OECD Foreign Bribery Report. In this area, corruption has become increasingly complex and sophisticated affecting each stage of the extractive value chain with potential huge revenue losses for the public coffers. This report is intended to help policy makers, law enforcement officials and stakeholders strengthen prevention efforts at both the public and private levels, through improved understanding and enhanced awareness of corruption risk and mechanisms. It will help better tailoring responses to evolving corruption patterns and effectively countering adaptive strategies. The report also offers options to put a cost on corruption to make it less attractive at both the public and private levels.

  • 12-août-2016

    Français

    Stratégies collaboratives pour la création de valeur partagée au niveau du pays - Cadre pour les projets extractifs

    Ce Cadre est un outil opérationnel donnant des orientations pratiques pour tirer meilleur parti du développement des ressources naturelles non renouvelables dans le but d’édifier, d’une manière évolutive, des économies compétitives, diversifiées et durables. Il constitue un guide sur la façon dont les gouvernements hôtes, les industries extractives et la société civile peuvent œuvrer de concert, de manière systématique et structurée, pour permettre la création de valeur partagée au niveau du pays et appuyer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Le Cadre dépasse les frontières sectorielles et expose des stratégies propres à éclairer une élaboration des politiques plus intégrée, cohérente et efficace. Il suggère également des mécanismes de suivi et d’évaluation afin de mesurer progrès et impacts au fil du temps. Destiné aux gouvernements, à l’industrie et à la société civile, il articule les rôles respectifs afin d’améliorer la collaboration, le respect et la responsabilité mutuels.

  • 4-August-2016

    English

    Reforming Economic Instruments for Water Resources Management in Kyrgyzstan

    This report presents recommendations on the reform of economic instruments for water resources management in Kyrgyzstan, specifically on tariffs for urban water supply and sanitation (WSS) and irrigation water, pollution charges, surface water abstraction charges for enterprises (consumptive and non-consumptive uses), specific land tax rates for the Issyk-Kul biosphere reserve, as well as taxes and customs duty on products contributing to water pollution. For each instrument, alternative reform options are identified and assessed, and preferred options put forward, with an action plan.

  • 22-juillet-2016

    Français

    Le Danemark est un donneur de premier plan mais les coupes budgétaires et les coûts des réfugiés sont sources de risques

    Le Danemark est depuis longtemps un apporteur d’aide au développement généreux, en particulier pour les pays les plus démunis, et il a la réputation de fournir un soutien souple et de grande qualité. Cependant, selon un nouveau rapport que lui consacre l’OCDE, la réduction du budget de l’aide et l’augmentation rapide des coûts des réfugiés constituent pour ce pays d’importants défis.

    Documents connexes
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 > >>