Publications & Documents


  • 18-April-2016

    English

    Aid trend is reversing: More money to the poorest

    Global development aid reached a record high in 2015. Being inspired to do even better, we should also focus on the main purpose of aid. Is it to be the salt or the oil in the water?

    Related Documents
  • 18-avril-2016

    Français

  • 18-avril-2016

    Français

    Aide publique au développement (APD) des Emirats arabes unis

    En 2014, l’APD nette totale des Émirats arabes unis (EAU) a atteint 5.1 milliards USD, soit une baisse de 7 % en termes réels par rapport à 2013. Le rapport de l’APD au RNB a aussi baissé en 2014, passant de 1.34 % en 2013 à 1.26 % en 2014. D’après les données provisoires, l’APD aurait atteint xx milliards USD (xx % du RNB) en 2015

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 18-avril-2016

    Français

    Aide publique au développement de la Turquie

    En 2013, l’APD nette de la Turquie s’est élevée à 3.3 milliards USD. Les apports bruts de la Turquie en matière de coopération pour le développement ont plus que triplé par rapport à l'année 2010. Cette évolution est due en grande partie aux efforts qu’elle a déployés pour répondre à la crise des réfugiés de son pays voisin, la République arabe syrienne, à laquelle elle a affecté 1.6 milliard USD en 2013.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 18-avril-2016

    Français

    Aide publique au développement (APD) de la Fédération de Russie

    En 2014, l’APD nette de la Fédération de Russie s’est chiffrée à 876 millions USD par rapport à 714 millions USD en 2013, soit une augmentation de 39 % en termes réels relativement à 2013. Le rapport de l’APD au RNB est passé de 0.03 % à 0.05 %. D’après les données provisoires, l’APD aurait atteint 1.1 milliard USD (0.06 % du RNB) en 2015.

  • 18-avril-2016

    Français

    Aide publique au développement (APD) de l'Israël

    En 2014, l’APD nette d’Israël s’est élevée à 200 millions USD, soit une baisse de 3 % en termes réels relativement à 2013. Le rapport de l’APD au RNB est resté stable, avec un chiffre de 0.07%. D’après les données provisoires, l’APD aurait atteint 207 millions USD (0.07% du RNB) en 2015.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 16-April-2016

    English

    World Bank/IMF April 2016 meetings: Written statement to the Development Committee

    With the right approach and policies, all countries ─ origin, transit and host ─ can harness the benefits of migration and open up new opportunities for economic and social growth at national, regional and international levels. The OECD remains fully committed to advancing an ambitious, comprehensive and coordinated global agenda to help navigate the current refugee crisis and better harness the strengths and skills of migrants.

  • 15-April-2016

    English

    Competition policy in developing countries: Helping markets perform better

    I am delighted to co-host this event on competition as a tool for helping markets to perform better. Today, I will share with you some of the highlights from the OECD’s joint work with the World Bank to promote effective competition policies in pursuit of stronger, more inclusive, economic growth.

  • 15-April-2016

    English

    Why the latest aid figures mean we must think bigger about development

    The world is changing rapidly. With conflicts continuing to erupt, the amount of vulnerable people in the world is increasing, as is the complexity and cost of the response needed to help people survive extreme poverty and danger.

    Related Documents
  • 15-avril-2016

    Français

    Examen mutuel de l'efficacité du développement en Afrique 2014 - Promesses et résultats

    L’Examen mutuel de l’efficacité du développement est un exercice de reddition mutuelle de comptes qui est réalisé conjointement par la CEA et l’OCDE suite à une demande formulée en 2003 par les Chefs d’État et de gouvernement des pays du NEPAD. Cet examen a pour objet de dresser le bilan de ce qui a été accompli par l’Afrique et ses partenaires afin d’honorer les engagements souscrits concernant le développement du continent, d’évaluer les résultats obtenus et de définir les principales priorités pour l’avenir. Il complète les auto-évaluations établies par chaque partie au partenariat et s’inscrit dans le droit fil de l’évolution conceptuelle qui porte désormais l’attention sur l’efficacité du développement et non plus sur la seule efficacité de l’aide, et de l’accent placé à Busan sur la responsabilité mutuelle. Les ministres des Finances de l’UA/CEA et les Chefs d’État et de gouvernement des pays du NEPAD ont réaffirmé l’intérêt de l’exercice.

    L’édition 2014 du rapport suit la même structure que les rapports précédents et s’articule autour de quatre grandes thématiques : croissance économique durable, investir dans l’humain, bonne gouvernance et financement du développement

  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 > >>