Développement

L’OCDE et les Objectifs de développement durable : Contribution à la réalisation d’objectifs et de cibles universels

 

Les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD), vastes et ambitieux, appellent tous les pays – aussi bien ceux à revenu élevé que ceux à revenu intermédiaire ou à faible revenu – à améliorer tangiblement la vie de leurs citoyens. Les Objectifs recouvrent des dimensions sociales, environnementales et économiques.

L’OCDE apporte son concours aux Nations Unies pour assurer la réussite du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (en anglais) en mutualisant ses connaissances dont elle dispose, ainsi que ses outils et son expérience sans équivalent, notamment :

  • un historique solide de travaux sur des questions de fond avec des pays développés et en développement,
  • des indicateurs et des systèmes permettant de suivre les performances.

En outre, les partenariats noués par l’OCDE dégagent des synergies entre les ressources privées et publiques, nationales et internationales, ainsi qu’entre celles des donneurs et celles des pays en développement, qui créent, pour les pays, des mécanismes de soutien efficaces sur lesquels s’appuyer pour bâtir un avenir meilleur.


A lire: Des politiques meilleures à l’horizon 2030 : Un plan d’action de l’OCDE à l’appui des objectifs de développement durable

 

Appel à commentaires

L’OCDE  examine actuellement la réponse stratégique de l’OCDE aux Objectifs de Développement Durable (ODD) et sollicite les observations des parties prenantes. Celles-ci instruiront le processus qui conduira aux discussions organisées dans le cadre de la Réunion du Conseil au niveau des Ministres (RCM) les 1er et 2 juin 2016. Tout commentaire sur les documents ci-dessous doit être envoyé à l’adresse civilsociety@oecd.org avant le 18 mars 2016. Les commentaires reçus après cette date ne pourront plus être pris en considération pour la RCM. Ils demeureront toutefois susceptibles d’instruire les discussions futures et seront, à ce titre, toujours bienvenus.

Vers une réponse stratégique de l’OCDE à l’appui des Objectives de Développement Durable (pdf)

 

 Améliorer la cohérence de l’action publique

 


Étant donné la nature multidimensionnelle des ODD, il faut établir des passerelles entre les différents domaines d’action publique. L’OCDE prend déjà en compte la nature multidimensionnelle de divers sujets à travers une palette de projets horizontaux et d’initiatives internationales. Son cadre pour la cohérence des politiques au service du développement durable permet de cerner les synergies possibles et arbitrages à opérer entre les domaines d’action économiques, sociaux et environnementaux.

Les ODD établissent une base solide à partir de laquelle bâtir des sociétés résilientes, s’atteler aux urgences humanitaires et réduire les risques d’instabilité et de chocs, y compris dans les situations les plus difficiles.

L’OCDE aide les pays à analyser les politiques et approches qu’ils adoptent lorsqu’il s’agit de travailler dans des contextes complexes afin de vérifier qu’elles sont adaptées à l’objectif visé.

Pour en savoir plus : 

 

Promouvoir l’investissement dans le développement durable  

Compte tenu de la portée ambitieuse des ODD, des financements d’une ampleur sans précédent seront nécessaires. Il faut exploiter de nouvelles ressources, et la concrétisation des engagements doit être mesurée et faire l’objet d’un suivi. L’obtention d’un développement durable sur le long terme passera nécessairement par l’investissement privé. Le Cadre d’action pour l’investissement de l’OCDE constitue une approche complète et systématique de l’amélioration des conditions d’investissement, et un instrument idéal pour mobiliser les ressources privées.

L’OCDE collabore également avec les pays en développement sur de nombreux fronts en vue de les aider à mobiliser des ressources intérieures.

L’aide publique au développement (APD), qui fait l’objet d’un suivi et d’une évaluation par l’OCDE, restera une composante centrale du portefeuille de financements de nombreux pays en développement, en particulier des pays les plus démunis. En outre, le nouveau cadre de mesure du soutien public total au développement durable (SPTDD), élaboré par l’OCDE, rend compte d’une vaste palette de ressources à l’appui du développement durable qui complètent l’APD.

Pour en savoir plus : 

 

Soutenir la croissance inclusive et le bien-être  


Les ODD promettent de ne laisser personne de côté, mettant le développement durable en mouvement partout, pour le bénéfice de tous.

Le Cadre d’évaluation du bien-être et du progrès de l’OCDE ne s’arrête pas à la notion de croissance du PIB ; les pays en développement recourent de plus en plus à ce cadre pour cerner et évaluer les défis pour le développement qui se posent à eux. D’autres projets de l’OCDE, tels que l’Initiative de l’OCDE sur la croissance inclusive, les Examens multidimensionnels par pays, les programmes d’évaluation des politiques régionales ou les projets pour la protection sociale et l’inclusion des jeunes, intègrent eux aussi la dimension du bien-être.

L’OCDE œuvre en particulier à concrétiser les ODD pour les femmes et les filles à travers tout un éventail de partenariats et de programmes. Elle propose également des stratégies solides et complètes en faveur de l’intégration des migrants et de leurs enfants.

Pour en savoir plus : 

 

Assurer la pérennité de la planète  


L’accomplissement des ODD nécessitera de ménager un équilibre entre avancées socio-économiques, préservation des ressources de la planète et des écosystèmes, et lutte contre le changement climatique.

L’OCDE œuvre, avec ses membres, les pays partenaires et d’autres parties prenantes, à assurer une gestion environnementale saine, propice à l’obtention pérenne de la prospérité et du développement économique, tout en assurant la sécurité et la résilience des populations. Ainsi, l’OCDE a créé, avec le Conseil mondial de l’eau, un Groupe de haut niveau sur le financement des infrastructures pour la sécurité de l’eau à l’échelle mondiale.

L’OCDE procède au suivi du financement climatique international et partage ses connaissances sur ses flux et  sur les incidences du choix de telle ou telle méthode d’estimation des financements climatiques.

Pour en savoir plus : 

 

Promouvoir les partenariats  

S’ils veulent atteindre les cibles et objectifs des ODD, les gouvernements de tous les pays, les organisations internationales et non gouvernementales, le secteur privé et la société civile devront s’unir. En collaborant, ils pourront dégager les ressources financières nécessaires, partager des technologies et créer des capacités nationales.

L’OCDE constitue une plateforme pour le dialogue et l’échange. Avec le PNUD, elle soutient le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement, lequel rassemble toutes les parties prenantes autour d’une même table afin qu’elles discutent des questions de développement sur un pied d’égalité.

Pour en savoir plus : 

 

Améliorer la disponibilité des données et renforcer les capacités  


Les ambitions des ODD ne deviendront réalité que si l’on dispose de données robustes permettant de rendre compte des progrès et d’éléments factuels grâce auxquels éclairer la prise de décisions.

L’OCDE aide les pays à observer les progrès dans des domaines tels que la confiance, les inégalités en santé, la croissance verte, les inégalités de revenu et de consommation, ou la qualité des emplois. Elle aide les pays à élaborer et à utiliser des indicateurs environnementaux et de croissance verte et, à terme, à ne pas dissocier environnement et économie.

En outre, l’OCDE aide les pays en développement à renforcer leurs propres capacités et systèmes statistiques à travers le partenariat PARIS21.

Pour en savoir plus : 

 

Faciliter le suivi et l’examen  


Des mécanismes inclusifs de suivi et d’examen seront essentiels pour inciter à l’action et favoriser l’apprentissage autour du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Les études par pays, examens par les pairs et mécanismes d’apprentissage mutuel déployés par l’OCDE dans toute une palette de domaines d’action (économie, investissement, environnement, énergie, migrations, éducation, coopération pour le développement, etc.) jouent un rôle crucial dans la mutualisation des enseignements tirés et des connaissances, dans l’amélioration des politiques et pratiques, et dans l’instauration d’une confiance et d’un respect mutuel entre partenaires.

L’OCDE adapte ses divers mécanismes d’évaluation et d’apprentissage, notamment le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), au nouveau Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Pour en savoir plus : 

> Manifestations soutenues par l’OCDE (en anglais) lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable

 

Pour aller plus loin

« We need to talk about the SDGs », M. Brian Keeley, OECD Insights (27 octobre 2015)

« World Bank/IMF & G20 Finance Ministers and Central Bank Governors meeting: Written statement to the Development Committee », M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE , et M. Erik Solheim, Président du CAD (Lima, Pérou, 10 octobre 2015)

« Global Parliamentary Network meeting - A conversation on the sustainable development agenda », allocution de M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE (Paris, 1er octobre 2015)

Communiqué de presse : « Le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, exhorte les pays à agir pour mettre en œuvre les Objectifs de développement durable » (26 septembre 2015)

« Statement to the United Nations Summit for the Adoption of the post-2015 Agenda », allocution de M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE (New York, 25 septembre 2015)

« #UNGA70: How Can We Effectively Implement the 17 new Global Goals? », M. Angel Gurría, blog du ministère des Affaires étrangères des États-Unis (25 septembre 2015)

« Agenda 2030 pour le développement durable : des progrès pour les femmes et les filles », Mme Emily Esplen, L’Observateur de l’OCDE (septembre 2015)

« Education, learning and the 2030 Agenda for Sustainable Development », M. Michael Ward, L’Observateur de l’OCDE (septembre 2015)

 

Documents connexes