Partager

Développement

Les économies avancées ont encore beaucoup de travail à faire pour réaliser les objectifs mondiaux de développement

 

20/05/2019 - Alors qu’il ne reste plus que 11 ans pour réaliser les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030, certaines des économies les plus avancées ont encore des cibles à atteindre, notamment en matière de lutte contre la pauvreté, d’emploi des jeunes, d’éducation et de formation, d’égalité femmes-hommes et de compétences en calcul. C’est ce que l’OCDE constate dans un nouveau rapport.

Ce rapport, intitulé Measuring Distance to the SDG Targets 2019: An Assessment of Where OECD Countries Stand, mesure la distance parcourue par les pays de l’OCDE dans la réalisation des ODD. Il en ressort que l’accès à l’électricité, aux réseaux de communication mobile et aux équipements sanitaires de base est généralisé dans la plupart de ces pays. Ils ont atteint les cibles relatives à la mortalité maternelle et infantile. Ils progressent sur la voie de la diminution du nombre des décès dus au sida, à la tuberculose, à l’hépatite B et aux accidents de la circulation, de la réduction du nombre de fumeurs et de l’adoption des énergies renouvelables. En revanche, les pays de l’OCDE continuent de négliger une partie de leur population : ils peinent à atteindre les cibles relatives à l’égalité femmes-hommes et à la réduction des inégalités. Il est même des cas plus préoccupants où ils suivent la mauvaise direction, la situation ayant empiré depuis 2005.

Ainsi, la croissance du PIB et de la productivité à moyen terme décline dans un grand nombre des pays de l’OCDE, une personne de la zone sur sept vit dans la pauvreté et un adulte et un jeune de 15 ans sur quatre ne possèdent pas les compétences de base en calcul. L’obésité et le chômage gagnent du terrain dans un tiers des pays depuis 2005 et la couverture vaccinale recule dans 13 pays, au risque de faire réapparaître des maladies que l’on croyait éradiquées. Le nombre des espèces menacées est en hausse dans deux tiers des pays de l'OCDE. 

« Les ODD et l’objectif d’universalité énoncé dans le Programme 2030 incarnent la promesse que nous faisons aux générations futures et la responsabilité qui nous incombe à leur égard. Malheureusement, nous sommes encore loin de pouvoir déclarer la mission accomplie », a rappelé le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, lorsqu’il a présenté le rapport à l’ouverture du Forum annuel de l’Organisation. « Nous devons tous redoubler d’efforts, et les pays travailler en partenariat, pour que la réalisation des objectifs soit assurée dans les délais fixés par la communauté internationale il y a quatre ans. Nous le devons à nos enfants et à notre planète », a-t-il ajouté.

Ce rapport est le fruit d’une méthode unique, qui permet de comparer les progrès accomplis par les pays dans la réalisation des 17 ODD et des cibles associées, ainsi que la disponibilité des données, à partir de la liste mondiale de 244 indicateurs dressée par l’ONU. Il apparaît également que plus de la moitié des cibles fixées pour 2030 revêtent une dimension transnationale, autrement dit que leur réalisation dans un pays rejaillira sur d’autres ou sur les biens mondiaux comme le climat.

Les principales constatations sont les suivantes :

  • Environ 14 % de la population de la zone OCDE vit dans une relative pauvreté, ce qui est loin de l’objectif d’un taux de pauvreté divisé par deux (la moitié du taux médian enregistré dans les pays de l’OCDE est égale à 5.5 %).  
  • À l’échelle de l’OCDE, 14 % des jeunes sont sortis du système éducatif, n’ont pas d’emploi et ne suivent aucune formation. Ce chiffre dépasse 20 % en Italie et en Turquie et atteint au moins 17 % au Chili, au Mexique et en Espagne.
  • Moins d’un tiers de femmes en moyenne siège dans les parlements nationaux de l’OCDE et aucun pays n’atteint le niveau ciblé (soit une représentation égale).
  • L’aide publique au développement (APD) se situe toujours à moins de la moitié de la cible fixée par l’ONU de 0.7 % du revenu national.
  • Dans l’OCDE, environ 6 % des femmes déclarent avoir été victimes de violence de la part de leur partenaire au cours des douze derniers mois [et ce pourcentage s’élève à 11 % dans certains pays]. L’objectif d’éliminer toute forme de violence à l’encontre des femmes et des filles est loin d’être atteint.
  • L’absence considérable de données vis-à-vis de la liste mondiale des indicateurs de l’ONU a pour conséquence que plus d’un tiers des cibles des ODD ne peut être mesuré dans les pays de l’OCDE. Ce sont les objectifs environnementaux qui présentent les plus importantes lacunes en matière de données.

Lire le rapport avec les profils de 35 pays de l'OCDE : http://www.oecd.org/fr/developpement/measuring-distance-to-the-sdg-targets-2019-a8caf3fa-en.htm.

 

Pour en savoir plus, les journalistes sont invités à contacter Catherine Bremer de la Division des médias de l'OCDE (+33 1 45 24 97 00).

 

Pour consulter tous les travaux de l’OCDE en rapport avec les ODD, rendez-vous sur la plateforme SDG Pathfinder, qui permet également d’accéder à des milliers de documents de l’UIT, de la Coopération nordique, du Commonwealth, de l’ONU et de l’OMC.

 

Coopérant avec plus d'une centaine de pays, l'OCDE est un forum stratégique international qui s'emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier. 

 

Documents connexes