Développement

L'aide publique au développement augmente à nouveau - mais les objectifs pour 2006 restent un défi

 

11/04/2005 -  L'aide publique au développement (APD) en faveur des pays en développement a atteint 78.6 milliards USD en 2004, niveau sans précédent. Compte tenu de l'inflation et de la baisse du dollar des États-Unis, ce chiffre résulte d'une augmentation de 4.6 % en termes réels entre 2003 et 2004, laquelle fait suite à un accroissement de 4.3 % entre 2002 et 2003.

Ce total représente 0.25 % du revenu national brut (RNB) global des membres du Comité d'aide au développement (CAD), soit le même niveau qu'en 2003, mais davantage qu'en 2002 où il était de 0.23 %, et qu'en 2001 où il atteignait 0.22 %.

Plusieurs facteurs expliquent cette augmentation de 3.1 milliards USD en termes réels en 2004, dont les suivants :

  • Les contributions aux organisations internationales se sont accrues de 3.7 milliards USD.
  • L'aide à l'Afghanistan et à l'Irak a progressé au total d'au moins 1.5 milliard USD.
  • Les dons au titre de la coopération technique ont augmenté de 1.2 milliard USD.
  • Le montant brut des dons pour allègement de la dette a diminué de 2.1 milliards USD.
  • Le montant net des prêts a baissé de 1.3 milliard USD.

Quinze des vingt-deux pays membres du CAD ont fait état d'un accroissement de leur APD en 2004. Les États-Unis sont restés le donneur d'aide le plus important en volume, suivis par le Japon, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Les seuls pays qui dépassent l'objectif de 0.7 % du RNB préconisé par les Nations Unies pour l'APD sont toujours le Danemark, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas et la Suède.


L'APD nette des États-Unis a atteint 19 milliards USD en 2004, soit 14.1 % de plus qu'en 2003 en termes réels. Le rapport APD/RNB de ce pays est passé de 0.15 % à 0.16 %. La majeure partie de cette augmentation est due à une contribution de 1.8 milliard USD à l'Association internationale de développement (IDA), organe de la Banque mondiale chargé d'accorder des dons et des prêts assortis de conditions de faveur. L'aide à l'Afghanistan (875 millions USD) et à l'Irak (2.9 milliards USD) a aussi fortement augmenté. L'APD des États-Unis représentait 24.2 % du total du CAD en 2004, soit leur contribution la plus importante à ce total depuis 1986, et près du double du faible niveau (12.5 %) enregistré en 1995.
 
L'APD nette du Japon a diminué de 4.8% en termes réels passant à 8.9 milliards USD, soit 0.19% de son RNB. Cependant, en termes réels l'APD brute a augmenté de 24.5% à 16.1 milliards USD.  Cette situation résulte en partie de l'aide à la reconstruction de l'Irak, mais surtout de l'augmentation des allègements de dette pour certains des pays les plus lourdement endettés du monde. Mais ces allègements n'ont que peu d'effet sur l'APD nette puisque les prêts annulés ont été déjà comptabilisés pour l'essentiel dans l'APD lorsqu'ils ont été accordés. L'augmentation des remboursements de prêts d'APD, en particulier par des pays qui ont été affectés par la crise financière asiatique, a aussi un impact sur l'APD nette du Japon.

L'APD globale des 15 pays membres du CAD qui appartiennent à l'Union Européenne (EU) s'est accrue de 2.9 % en termes réels, passant à 42.9 milliards USD, soit quelque 55 % de l'APD du CAD. Ce montant représentait 0.36 % du RNB de l'ensemble de ces pays, contre 0.35 % en 2003, ce qui les a sensiblement rapprochés de l'objectif de 0.39 % fixé par l'UE pour 2006, quoique cinq membres ont encore à augmenter leur APD de manière substantielle pour atteindre le minimum visé par pays de 0.33 %. Les États membres de l'UE s'étaient engagés à réaliser ces objectifs avant la Conférence internationale sur le financement du développement qui a eu lieu à Monterrey en 2002.


Parmi les États membres de l'UE, la Belgique s'est engagée à atteindre l'objectif de 0.7 % des Nations Unies d'ici à 2010, et la France avant 2012 (avec un objectif intermédiaire de 0.5 % pour 2007). La Suède a annoncé qu'elle comptait parvenir à un rapport APD/RNB de 1 % d'ici à 2006, l'Espagne atteindre 0.33 % en 2006 et 0.5 % en 2008, et le Royaume-Uni 0.47 d'ici à 2007 2008 et 0.7 % avant 2013.

Parmi les pays de l'Union européenne, les augmentations les plus fortes de l'aide en termes réels en 2004 ont été enregistrées :

  • en Autriche (22.0%), principalement en raison des dons accordés au titre de l'allègement de la dette,
  • en Espagne (14.5%), du fait du calendrier des contributions aux organisations internationales,
  • en Grèce (13.1%), par suite de l'augmentation de l'effort de coopération technique et des secours d'urgence,
  • au Luxembourg (10.5%), sous l'effet d'un accroissement des contributions aux banques régionales de développement,
  • au Portugal (avec une hausse exceptionnelle de 187.5%), en raison d'une importante opération d'allègement de la dette en faveur de l'Angola,
  • au Royaume-Uni (8.8%), par suite d'un accroissement des dépenses relatives à l'aide aux projets et aux programmes et de l'allègement de la dette.

L'APD a aussi augmenté en termes réels au Danemark (3.5 %), en Finlande (5.9 %), en France (4.3 %), en Irlande (2.2 %) et en Suède (1.4 %) ; elle est restée pratiquement inchangée en Allemagne (-0.4%).

L'APD a diminué en termes réels en Belgique (-30.3 %), après le pic de 2003 dû à une importante opération d'allègement de la dette en faveur de la République démocratique du Congo. La baisse constatée en Italie (-9.7 %) tient principalement à une diminution des remises de dettes (d'environ 400 millions USD). L'APD des Pays-Bas a diminué (-4.0 %) sous l'effet du remboursement par l'Inde de tous les prêts d'aide qu'ils lui avaient accordés. Ces remboursements anticipés ont fait passer l'APD des Pays-Bas à 0.74 % de leur RNB, soit au-dessous de leur objectif de 0.8 %, qu'ils comptent néanmoins maintenir en moyenne sur la période 2004-07 par des augmentations en 2005-07. 

L'aide gérée par la Commission Européenne (CE), qui est financée par les États membres de l'UE sur les montants précités, s'est accrue de 7.1 % en 2004, continuant ainsi de progresser vers une plus grande efficience dans les versements.

Dans les autres pays membres du CAD, l'APD a évolué de la façon suivante en termes réels :

  • Australie, légère augmentation, de 2.3 %,
  • Canada, hausse de 12.2 % sous l'effet d'une diminution des remboursements par rapport à 2003, date à laquelle l'Inde lui a remboursé ses prêts d'APD,
  • Norvège, léger fléchissement, de 2.9 %,
  • Nouvelle-Zélande, accroissement de 8.2 % par suite de l'augmentation des dons aux organisations du Pacifique Sud,
  • Suisse, diminution de 3.0 %. Toutefois, ce chiffre sera peut être sensiblement modifié si  la Suisse décide de notifier les coûts initiaux afférents aux demandeurs d'asile provenant de pays en développement qui arrivent sur son territoire.

Parmi les pays de l'OCDE non membres du CAD, seule la Pologne a fourni des données préliminaires, qui montrent que son APD est passée à 124 millions USD en 2004, date à laquelle elle est entrée dans l'UE et a commencé à contribuer à son budget de développement.

L'APD devrait enregistrer d'autres augmentations importantes en 2005 06. Si les membres respectent les engagements concernant l'APD en volume qu'ils ont pris à la Conférence de Monterrey et par la suite, le rapport APD/RNB devrait passer de 0.25 % en 2004 à 0.30 % en 2006. Cette progression devrait être due principalement aux facteurs suivants :

  • Contributions à l'Association internationale de développement de la Banque mondiale - En février 2005, les donneurs sont convenus d'apporter une contribution de 18 milliards USD à l'IDA, afin de permettre un accroissement d'au moins 25 % du montant de ses dons et prêts.
  • Augmentation des budgets d'aide bilatérale - Plusieurs membres du CAD ont entrepris de renforcer sensiblement leurs programmes d'aide bilatérale. Par exemple, le Millennium  Challenge Account mis en place par les États-Unis est maintenant opérationnel et deux autres donneurs importants - la France et le Royaume-Uni - procèdent à l'accroissement de leur APD bilatérale dans le cadre de dispositifs ambitieux visant à leur permettre d'atteindre l'objectif de 0.7 % préconisé par les Nations Unies d'ici à 2012-13.
  • L'aide aux victimes du tsunami - Le tsunami qui a dévasté les rives de l'Océan indien a suscité une mobilisation exceptionnelle de ressources tant privées que publiques pour les secours et la reconstruction. Le CAD suivra de près les versements effectués pour donner suite aux engagements pris.
  • Allègement de la dette de l'Irak - À la fin de 2004, le Club de Paris est convenu d'alléger en grande partie la dette de l'Irak. Selon le rythme de la mise en œuvre des accords bilatéraux conclus entre l'Irak et ses créanciers, les membres du CAD pourront peut être notifier en 2005 dans l'APD jusqu'à 15 milliards USD au titre de cet effort d'allègement.

Pour des informations complémentaires, les journalistes sont invités à contacter Helen Fisher, Division des relations avec les médias de l'OCDE (tél. 33 1 45 24 97 00).

Voir tableau et graphiques

Pour des informations complémentaires, voir www.oecd.org/cad/stats

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe