Evaluation des programmes de développement

Travaux du Réseau sur l’évaluation collaborative

 

 

Le Réseau du CAD sur l'évaluation du développement favorise les évaluations conjointes et collaboratives (impliquant plusieurs partenaires du développement) comme un outil de responsabilisation mutuelle et d'apprentissage. Les membres du réseau partagent leurs plans d'évaluation pour faciliter la collaboration : visualisez l'inventaire des plans d'évaluation ici.

Des membres du réseau et des partenaires dans 18 pays en développement travaillent ensemble pour faire le point sur les capacités d'évaluation actuelles et les besoins dans le domaine de l'évaluation – avec l’objectif de réaliser ensemble les évaluations à l'avenir. En savoir plus.

Le Réseau a servi de pôle de coordination pour des évaluations conjointes internationales majeures, telles que l'évaluation multipartenaires de l'appui budgétaire général et l’évaluation de la Déclaration de Paris récemment achevée. Les réunions du Réseau sont l’occasion de partager des idées et de tirer profit de l’expérience des autres membres sur l’évaluation conjointe pilotée par les pays.

 

Les évaluations conjointes peuvent présenter de nombreux avantages pour les parties prenantes 

 
  • Renforcement mutuel des capacités. Les évaluations conjointes permettent aux organismes (ainsi qu’aux pays partenaires et aux consultants locaux qui y sont associés) d’apprendre au contact les uns des autres et d’échanger des connaissances sur l’évaluation.
  • Harmonisation et baisse des coûts de transaction. Lorsqu’une seule évaluation conjointe est effectuée à la place de plusieurs évaluations individuelles, il s’ensuit nécessairement une réduction des coûts de transaction pour les pays partenaires. Cela a aussi pour effet de limiter le nombre de messages ressortant des évaluations et favorise l’émergence d’un consensus sur les recommandations relatives aux actions futures.
  • Objectivité et légitimité. Les évaluations conjointes peuvent avoir pour effet d’accroître l’objectivité, la transparence et l’indépendance de l’évaluation et de renforcer sa légitimité et son impact. La participation d’un grand nombre de parties prenantes est propice à une plus forte adhésion aux conclusions, ce qui accroît la probabilité qu’une suite soit donnée aux recommandations formulées.
  • Élargissement du champ couvert. Les évaluations conjointes peuvent porter sur des questions plus générales et permettre la prise en compte des résultats de plusieurs organismes et non uniquement de ceux obtenus par un seul d’entre eux.
  • Participation, alignement et appropriation. Les évaluations conjointes devraient autoriser la participation d’institutions du pays partenaire. Cela facilite l’alignement des évaluations sur les besoins nationaux et l’appropriation du processus d’évaluation et de ses résultats.

 

Bref rappel des activités du Réseau sur l’évaluation conjointe

En 2012, le Réseau a organisé un atelier sur les leçons tirées des évaluations conjointes afin de résumer l'éxpérience tirée principalement de l'évaluation de la Déclaration de Paris, mais aussi d'autres les évaluations conjointes importantes entreprises récemment. L'atelier a été organisé conjointement par le Secrétariat d'e l’évaluation de Déclaration de Paris et le Ministère français des finances.

 

Au nom du Réseau, l’Agence suédoise pour l’évaluation du développement (SADEV) a entrepris une étude sur le les défis, les opportunités et les méthodes pour augmenter le nombre programmé d’évaluations conjointes de donneurs en 2008. Cette étude met en lumière les avantages de la collaboration et explore quelques-unes des raisons pour lesquelles le progrès a été difficile. En outre, elle présente des recommandations concrètes destinées à aider les membres à adopter une approche de l’évaluation davantage fondée sur la collaboration. Le Réseau a adopté ces recommandations et procède actuellement au suivi des progrès enregistrés au regard de plusieurs indicateurs. L’objectif de cet exercice de suivi est de soutenir les efforts actuellement entrepris par les organismes donneurs pour associer plus étroitement les pays partenaires au processus d’évaluation et promouvoir une plus grande harmonisation des approches de la planification et de la réalisation des évaluations.

 

En 2006, le Réseau a publié les Orientations relatives à la gestion des évaluations conjointes. Cet ouvrage est destiné à l’ensemble de la communauté de l’évaluation et fournit des avis pratiques ainsi que des conseils destinés aux personnes s’occupant de la planification et de la mise en œuvre d’évaluations conjointes. Ces Orientations sont fondées sur les deux publications antérieures mentionnées ci-dessus.

 

En 2004, le Réseau a demandé à un consultant d’entreprendre une étude sur les évaluations conjointes. Le rapport intitulé Joint Evaluations: Recent experiences, lessons learned and options for the future (26 juillet 2005) et présenté en juin 2005, porte principalement sur les expériences récentes, les questions nouvelles et qui évoluent, ainsi que sur le point de vue des pays partenaires. Par ailleurs, un atelier consultatif organisé avec des partenaires des pays en développement s’est tenu à Nairobi (Workshop Report - Workshop on Joint Evaluations Challenging the Conventional Wisdom - the View from Developing Country Partners, Nairobi, 20-21 avril 2005).

 

En 2003, le Ministère de l'Economie des Finances et de l'Industrie, en collaboration avec le Réseau EVALNET du CAD, a organisé un atelier de haut niveau sur le thème "Partenaires en Evaluation du dévelopement : Apprendre et rendre compte". Cet atelier a rassemblé des experts en évaluation de 43 pays pour échanger sur des sujets communs concernant l’évalutaion de l’aide.

 

En 2000, des données d’expérience et un premier ensemble d’enseignements tirés d’évaluations conjointes ont été présentés sous forme de synthèse et publiés dans la collection du CAD L’évaluation et l’efficacité de l’aide : « Pratiques efficaces pour mener une évaluation conjointe associant plusieurs donneurs ».



 

Retour aux secteurs de travail

 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe