By Date


  • 24-mai-2017

    Français

    Swaziland Perspectives Économiques en Afrique 2017

    La croissance économique continue de ralentir : elle s’est infléchie à -0.6 % en 2016, principalement en raison d’une grave sécheresse et des pressions budgétaires, et les perspectives restent moroses pour 2017 et 2018.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Tanzanie Perspectives Économiques en Afrique 2017

    La croissance du PIB réel est estimée à 7.2 % en 2016 avec le même taux prévu pour 2017, principalement grâce à de solides performances dans l’industrie, la construction, les services de l’information et les secteurs de la communication.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Togo Perspectives Économiques en Afrique 2017

    Le taux de croissance de l’économie est passé de 5.3 % en 2015 à 5 % en 2016 suite à une contraction des investissements publics et à la baisse du trafic portuaire. Le programme économique du Togo pour 2017-19 vise à baisser la dette publique de 76.0 % du PIB en 2016 à 56.4 % à l’horizon 2021.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Sénégal Perspectives Économiques en Afrique 2017

    http://www.africaneconomicoutlook.org/fr/notes-pays/senegal

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Sao Tomé-Et-Principe Perspectives Économiques en Afrique 2017

    Selon les estimations, l’économie de Sao Tomé-et-Principe a progressé de 5.0 % en 2016, essentiellement sous l’impulsion des investissements dans l’agriculture et du tourisme, et la croissance devrait se poursuivre en 2017 et 2018 à un rythme de 5.5 % en moyenne.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Rwanda Perspectives Économiques en Afrique 2017

    La croissance du PIB réel a ralenti pour se chiffrer à 6.0 % en 2016, et l’inflation globale a augmenté de 7.2 %, atteignant le plus haut niveau depuis 2012. Le Rwanda connaît toujours la paix et la stabilité. Les préparatifs pour l’élection présidentielle d’août 2017 ont débuté et la Constitution a été révisée afin de modifier l’encadrement du nombre de mandats présidentiels.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Nigéria Perspectives Économiques en Afrique 2017

    En 2016, pour la première fois depuis plus de deux décennies l’économie du Nigéria est entrée en récession en raison des chocs économiques négatifs, des politiques économiques incohérentes et des problèmes de sécurité dans les États du nord-est et du Delta.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Namibie Perspectives Économiques en Afrique 2017

    La croissance s’est fortement émoussée en 2016, s’établissant à 1.3 %, mais devrait rebondir en 2017, grâce à la reprise du secteur agricole et à l’accélération de la production des nouvelles mines. Les mesures d’assainissement budgétaire en cours, qui ont pour but de réduire la dette publique et d’améliorer la balance des opérations courantes, vont devoir protéger les investissements publics vecteurs de croissance.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Niger Perspectives Économiques en Afrique 2017

    L’activité économique s’est redressée en 2016 avec un taux de croissance de 5.2 % contre 3.5 % en 2015, portée notamment par la production agricole ; pour 2017, une consolidation de la croissance est attendue, avec un taux de 5.6 %. Les actions terroristes et les menaces sécuritaires provenant de pays voisins (Mali, Libye et Nigéria), la chute des cours internationaux du pétrole et de l’uranium

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 24-mai-2017

    Français

    Mozambique Perspectives Économiques en Afrique 2017

    La croissance du PIB est tombée à 4.3 % en 2016 en conséquence de la rigueur budgétaire, du ralentissement des investissements directs étrangers et de l’affaire des dettes « cachées ». Elle devrait remonter à 5.5 % grâce aux exportations du secteur extractif.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 > >>