Maroc


  • 8-octobre-2017

    Français

    L'autonomisation économique des femmes dans la région MENA - L'impact des cadres juridiques algérien, égyptien, jordanien, libyen, marocain et tunisien

    Ce rapport examine comment les dispositions légales en vigueur en Algérie, en Égypte, en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie impactent la capacité des femmes à participer pleinement à la vie économique, que ce soit en tant qu'employées ou comme entrepreneuses. Il s’appuie sur une analyse comparative des différents droits énoncés dans les constitutions, les lois sur le statut personnel, la législation du travail, ainsi que les lois fiscales et commerciales. Le rapport reconnaît les progrès considérables accomplis – notamment dans le sillage des soulèvements de 2011 – suite à l’adoption de réformes constitutionnelles et institutionnelles visant à renforcer le statut des femmes.

    Ouvrir le champ des opportunités offertes aux femmes reste toutefois un défi pour les six pays. Le rapport suggère que ceci pourrait être dû à divers facteurs tels que : l’existence de certaines lois discriminantes en matière de genre, des contradictions entre les divers cadres juridiques, le manque de mécanismes d’application, ainsi que les entraves à l’accès au système judiciaire. Les pays peuvent relever ces défis grâce à des politiques ciblées et contribuer à libérer le potentiel des femmes pour favoriser la croissance, la compétitivité et un développement social inclusif.

  • 2-août-2017

    Français

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement au Maroc

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement au Maroc est le fruit d’un projet mené conjointement par l’Union européenne et le Centre de développement de l’OCDE, en collaboration avec le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration (MCMREAM) et Thalys Conseil S.A.R.L. Ce projet avait pour objectif de fournir aux décideurs des données probantes sur l’impact des migrations sur des secteurs spécifiques – marché du travail, agriculture, éducation et investissement et services financiers – et, à l’inverse, de montrer quel est l’impact des politiques sectorielles sur les migrations. Le rapport aborde trois dimensions du cycle migratoire : l’émigration, les transferts de fonds et le retour.

    Les résultats des travaux empiriques confirment que les migrations contribuent au développement du Maroc. Cependant, le potentiel des migrations pourrait être davantage exploité dans le pays, notamment en prenant plus en compte les migrations dans les domaines d’action de plusieurs ministères. Le Maroc doit continuer ses démarches pour adopter un programme d’action plus cohérent et mieux intégrer les migrations dans les stratégies de développement. Cela permettra d’accroître la contribution des migrations au développement du pays. La nouvelle stratégie d’immigration et d’asile lancée en 2013, le programme Sharaka ainsi que plusieurs autres programmes actuels, visent effectivement à renforcer la politique migratoire dans le pays, et permettront à terme de consolider les bonnes pratiques d’une politique migratoire volontaire, humaine et  respectant les droits de l’homme.

  • 11-juillet-2017

    Français

    Examen multidimensionnel du Maroc - Volume 1. Évaluation initiale

    Depuis la fin des années 90, le Maroc est engagé sur une trajectoire de développement stable afin de rejoindre le groupe des pays dits émergents. Cependant, d’importants défis demeurent pour accélérer la croissance et la rendre plus inclusive.

    Ce premier volume de l’Examen multidimensionnel du Maroc passe en revue les performances du pays et les principales contraintes au développement. Il se base sur un diagnostic des évolutions macroéconomiques, des performances en matière de bien-être des citoyens et du degré de compétitivité de l’économie marocaine. Ce volume identifie trois défis majeurs à relever : mobiliser la compétitivité de l’économie marocaine pour accélérer la transformation structurelle ; surmonter les faiblesses du système éducatif et de formation ; et accroître la cohérence des politiques sectorielles.

    Le deuxième volume proposera des recommandations pour lever les contraintes majeures identifiées et le troisième analysera les modalités de leur mise en oeuvre.

  • 24-mai-2017

    Français

    Maroc Perspectives Économiques en Afrique 2017

    La croissance au Maroc s’est limitée à 1.5 % en 2016, en raison de la mauvaise pluviométrie, mais elle est attendue à 3.7 % en 2017. Les élections législatives ont abouti en octobre 2016 à la victoire du Parti de la justice et du développement (PJD, droite islamiste).

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 22-May-2017

    English

    Aid at a glance charts

    These ready-made tables and charts provide for snapshot of aid (Official Development Assistance) for all DAC Members as well as recipient countries and territories. Summary reports by regions (Africa, America, Asia, Europe, Oceania) and the world are also available.

    Related Documents
  • 22-mai-2017

    Français

  • 21-février-2017

    Français

    Talents à l'étranger : Une revue des émigrés marocains

    Près de 3 millions de personnes qui sont nées au Maroc vivaient dans un pays de l’OCDE en 2010/11. Pour évaluer le potentiel que ce groupe représente pour l’économie marocaine, cette revue établit la répartition des émigrés marocains sur les pays de l’OCDE, ainsi que leur âge, leur sexe et leur niveau d’éducation. Les résultats sur le marché du travail des émigrés marocains sont analysés, de même que sont documentées les caractéristiques des émigrés marocains qui retournent vivre au Maroc. La plus grande diaspora marocaine réside en France, suivie par l’Espagne et l’Italie, où leur nombre a fortement augmenté avant que les flux migratoires ne soient affectés par la crise économique. Les émigrés marocains ont un faible niveau d’éducation, et connaissent une intégration sur le marché du travail moins favorable que les natifs dans les pays de destination, et une grande partie travaille dans des professions peu qualifiées. Ceux qui sont retournés vivre au Maroc sont souvent retraités, mais sont aussi particulièrement susceptibles de devenir entrepreneurs.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 1-avril-2016

    Français

    Les recettes fiscales en hausse sont essentielles au développement économique des pays africains

    Les recettes fiscales des pays d’Afrique progressent en proportion du revenu national, selon la première édition des Statistiques des recettes publiques en Afrique.

    Documents connexes
  • 29-juillet-2015

    Français

    Maroc perspectives économiques en Afrique 2015

    Le Maroc a poursuivi, en 2014, sa politique d’amélioration du climat des affaires et de promotion de l’investissement privé afin d’appuyer sa transformation économique. Cette politique a permis au Maroc de se classer au 71e rang (sur 189 pays) dans l’édition 2015 du rapport de la Banque mondiale Doing Business.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 3-octobre-2014

    Français

  • 1 | 2 | 3 > >>