Partager

Centre de développement

Troisième réunion du PD-NR, 17-18 novembre 2014

 

PDNR Banner no OECD logo

Accueil PD-NR

Parties prenantes

Nos événements

Travaux connexes

Contactez-nous

 

Programme | Liste des participants (en anglais) | Compte-rendu

 

Résultats-clés

Sous la co-présidence du Kazakhstan, de la Corée, du Libéria et de la Norvège, dix-neuf délégations de l’Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Amérique latine (Afrique du Sud, Allemagne, Bolivie, Chili, Corée, France, Ghana, Guinée, Kazakhstan, Liberia, Mexique, Mongolie, Norvège, Oman, Pérou, Philippines, Russie (Fédération de), Suisse, Union européenne), ainsi que des représentants de la Banque Interaméricaine de développement, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et le Programme des Nations unies pour le développement se sont réunies les 17 et 18 novembre 2014 à l’occasion de la Troisième réunion du Dialogue sur les politiques de développement axé sur les ressources naturelles. Vingt-trois entreprises minières, pétrolières et gazières, associations d’industries et organisations de la société civile ont par ailleurs participé à la consultation multipartite qui s’est tenue le 17 novembre.

Les participants ont réitéré l’importance et la pertinence de cette plateforme de dialogue interactif au sein de laquelle les gouvernements et les parties prenantes peuvent échanger ouvertement et sincèrement, apporter leurs perspectives, partager leurs connaissances, expériences et défis et travailler ensemble à l’élaboration de solutions mutuellement bénéfiques. À travers un engagement constructif et continu, le Dialogue consolide progressivement une communauté de connaissances et de pratiques engagée à faire avancer les travaux sous chacun des axes de travail de la façon suivante :

1er axe de travail – Création de valeur partagée et développement local

  • Les pays participants ont validé le cadre conceptuel pour les Revues pays sur la Création de valeur partagée axée sur les ressources naturelles et ont décidé d’aller de l’avant avec une approche collaborative entre pays OCDE et partenaires de l’analyse-pays (au niveau national ou régional) qui viendra nourrir l’analyse comparative des pratiques nationales.
  • Les pays participants et les parties prenantes à la consultation ont accueilli favorablement le Cadre opérationnel préliminaire sur la collaboration publique-privée pour la Création de valeur partagée axée sur les ressources naturelles. Un Comité de rédaction multipartite a été mis en place afin de produire un projet de document avancé pour considération lors de la prochaine réunion en juin.
  • Les participants ont également convenus de compléter la cartographie des opportunités pour le développement de liens en amont, en aval et horizontaux dans le secteur pétrolier et gazier par un tableau similaire pour l’industrie minière.

2ème axe de travail – Dépense des revenus et fonds de stabilisation

  • Les pays participants ont pris note de la version révisée du questionnaire sur la performance des fonds de stabilisation et des options d’investissement public et ont convenu de se servir de ce questionnaire comme outil pour mener l’analyse comparative des pratiques nationales. Les résultats de l’étude seront présentés lors de la prochaine réunion en juin.

3ème axe de travail – Obtention de meilleurs contrats

  • Les pays participants se sont accordés sur la proposition de l’OCDE de faire un état des lieux des méthodes de détermination de prix adéquats pour les produits miniers dans les pays OCDE et partenaires. Les résultats préliminaires seront soumis pour considération lors de la prochaine réunion en juin. Ces travaux visent à permettre aux pays de s’attaquer de façon plus efficace aux questions de transfert de prix et de réduire les asymétries d’information dans les négociations de contrats.

4ème axe de travail – Détection de risques de corruption dans le secteur extractif

  • Les participants ont décidé d’identifier, à travers un processus multipartite, les scénarios à haut risque de corruption dans les industries extractives par le biais d’une approche empirique et participative qui s’appuie sur la jurisprudence existante et analyse de façon systématique les expériences concrètes et l’information disponible provenant de différentes sources telles que le G20, la Banque mondiale et le PNUD.

3-4 juin 2014 : Deuxième Réunion | 18-19 déc. 2013 : Réunion Inaugurale

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)