Réduction de la pauvreté et développement social

Inégalité homme-femme dans les institutions sociales

 

La connaissance des institutions sociales est une donnée primordiale dans la compréhension des inégalités homme-femme. Quand bien même les dispositions légales existent, l’inégalité entre les hommes et les femmes n’est pas garantie dans de nombreux pays. Par exemple, les droits des femmes ne sont souvent pas les mêmes lors d’une succession ou en cas d’accès à la propriété foncière ou même pour la possession d’un bien. Elles peuvent aussi être victimes d’abus sexuels ou de violences domestiques. Ou bien elles doivent être accompagnées par un membre masculin de leur famille pour sortir de chez elles.

Les informations contenues dans la base de données Égalité homme-femme, Institutions et Développement (EID) permettent d’identifier ces inégalités dans les institutions sociales telles que, entre autres, le code de la famille, les droits de propriété, l’intégrité physique ou les libertés civiles. Reprenant ces données, la carte* présentée ci-dessous, indique, avec les couleurs sombres, que les inégalités sont particulièrement prononcées en Afrique sub-saharienne, au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

 

 


(cliquer ici pour élargir la carte)

 

*La représentation et l'utilisation des frontières n'engagent pas la responsabilité
de l'OCDE ni n'impliquent de reconnaissance officielle de sa part.

 

Related Documents

 

Les études sur l'egalité des genres au Centre de développement

La base de données Égalité homme-femme, Institutions et Développement (EID)

 

Also Available