Partager

Centre de développement

Le Centre de développement en 2009 et 2010

 

L’année 2009 démarre sous les pires auspices économiques de ces dernières décennies. Plus que jamais, il va falloir trouver des solutions novatrices aux défis mondiaux du développement, de la pauvreté et des inégalités. Ces solutions ne peuvent naître que d’une approche conjuguant expertise, humilité et sincérité, ouverte à des idées nouvelles qui ne seraient plus seulement le fait de clubs des pays riches.
 
Véritable lieu de convergence pour les pays de l’OCDE et les pays émergents, le Centre de développement assume ses responsabilités, avec un programme de travail 2009-2010 intégralement tendu vers cet objectif. En convoquant différentes perspectives, le Centre entend proposer des recommandations de politiques crédibles.
 
Voici un aperçu de nos activités pour les deux années à venir.

Perspectives mondiales du développement : le Centre lance un nouveau titre

Au-delà de la crise mondiale du crédit, les centres du pouvoir économique et politique sont en pleine révolution, attirés par l’« est » et le « sud ». Grâce aux contributions d’éminents chercheurs africains, asiatiques et latino-américains, de grands acteurs du monde des affaires et de la société civile, les Perspectives mondiales du développement (GDO) analyseront les effets de cette évolution sur le développement, la pauvreté et les inégalités dans le monde. Elles appelleront au changement en relayant des solutions politiques novatrices inspirées des contacts privilégiés que le Centre entretient avec de grands décideurs de pays de l’OCDE et d’économies émergentes. La première édition des GDO paraîtra en 2010.
 

Migration, marchés du travail et droits de la femme

Au-delà de la crise, le déplacement de la richesse mondiale affecte déjà les stratégies de lutte contre la pauvreté. Nos travaux sur La réduction de la pauvreté et le développement social analyseront les défis actuels et à venir. Le Centre étudiera l’impact du ralentissement économique sur la mobilité internationale de la main-d’œuvre, les nouvelles tensions qu’il provoque sur les marchés du travail des pays d’origine et sur les transferts de fonds mais aussi ses effets sur l’émancipation économique et sociale des femmes. Les prochaines Perspectives économiques de l’Amérique latine reviendront sur la contribution des migrations et des flux d’argent et d’idées au progrès économique, politique et social.
 

Innovation et développement

Entre 1996 et 2006, les recettes tirées des TIC ont bondi dans les pays à faible revenu, passant de 10 milliards USD à 60 milliards : faut-il y voir une simple réussite commerciale, un signe encourageant de développement ou un peu des deux ? Le Centre analysera les expériences réussies de l’Afrique en matière d’innovation et de technologies de l’information et de la communication avant d’évaluer les défis à relever. En partenariat avec l’Insead et la fondation Telefónica, il contribuera par ailleurs à l’élaboration d’un indice radicalement nouveau, capable de mesurer les différents aspects de l’innovation en Amérique latine. Cette publication , appelée à faire date, sera disponible au printemps 2010.
 

Perspectives économiques régionales : nouveauté et modernité

En 2009, la Banque africaine de développement, le Centre de développement de l’OCDE et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique lanceront une version web radicalement nouvelle de leur célèbre publication Perspectives économiques en Afrique (PEA). Cette plateforme servira de point d’accès unique aux données et aux analyses sur les performances et les perspectives de 47 pays africains. Pour leur part, les Perspectives économiques de l’Amérique latine (PEAL) s’enrichissent d’une vue d’ensemble macro-économique et de notes par pays, afin de mieux cerner l’impact de la crise économique mondiale sur les principales économies de la région. Enfin, le Centre est en train de créer un bureau Asie-Pacifique pour appuyer le dialogue de l’OCDE avec les pays d’Asie du sud-est.
 

Coopération au développement : le retour…

Avec le Comité d’aide au développement (CAD), le Centre va inaugurer en 2009-2010 un nouveau cycle du Forum économique mondial sur le développement. Les priorités exprimées par les pays non membres de l’OCDE qui siègent au Comité directeur du Centre occuperont une place de choix. L’équipe DevCom poursuivra sa mission d’appui aux membres du CAD mais aussi aux nouvelles agences d’aide des pays émergents qui souhaitent faire connaître leurs progrès en matière de développement et par rapport aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).
 

Renforcer le dialogue avec le secteur privé

Le Centre de développement continuera d’œuvrer au renforcement de la coopération et du dialogue direct entre l’OCDE et le secteur privé, grâce au réseau Marchés émergents. Unique en son genre, le réseau EmNet réunit des multinationales de pays de l’OCDE et de pays émergents et contribue à promouvoir l’expertise et le partage d’expériences sur des problématiques financières, économiques et de développement pressantes. EmNet participe par ailleurs à la diffusion des travaux et des recommandations de l’OCDE au plus haut niveau, auprès de ses membres.
 
Dernière innovation, l’ouverture du bureau Asie-Pacifique du Centre. Le lancement des Perspectives économiques en Asie du sud-est (SAEO), courant 2010, sera le premier résultat tangible de la collaboration avec le secrétariat de l’ANASE. Le Centre poursuivra par ailleurs ses travaux sur les pays de la mer Noire et de l’Asie centrale, en s’intéressant au développement du secteur privé.

 

 

Documents connexes