Centre de développement

L’agriculture offre de grandes possibilités de développement à l’économie du Myanmar, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’OCDE

 

Yangon– 23/06/2016 – Le nouveau rapport de l’OCDE intitulé Multi-dimensional Review of Myanmar: From Analysis to Action décrit les actions à mener pour faire de l’agriculture le moteur du développement au Myanmar et élever le niveau de vie de millions de pauvres en milieu rural.

« L’agriculture offre au Myanmar des possibilités fantastiques  lui permettant de retrouver son rôle passé de « bol de riz » de l’Asie du Sud‑Est, et d’exporter des produits de grande qualité vers les marchés chinois et indiens, forts de milliards de consommateurs », a indiqué Jan Rielaender, chef de l’Unité des examens multidimensionnels du Centre de développement, à l’occasion de la présentation du rapport aujourd’hui à Yangon.

A la faveur de la transition politique historique du pays et de l’accord universel sur les objectifs de développement durable (ODD), le Myanmar a de grandes chances d’attirer des investissements et pourrait mettre l’accent sur les secteurs clés, tels que l’agriculture et l’agroalimentaire. Investir dans des activités plus dynamiques et plus productives à l’intérieur de ces secteurs peut stimuler l’économie en aidant le pays à progresser dans les chaînes de valeur à se diversifier dans les activités non agricoles, explique le rapport.

De même, le Myanmar est loin de tirer tout le parti possible de ses atouts agricoles : extrêmement petites, 55 % des exploitations s’étendent sur moins de deux hectares. Et le pays manque des infrastructures élémentaires, des investissements et du savoir‑faire qui lui permettraient d’ajouter de la valeur aux produits transformés destinés à l’exportation

La stratégie qui consiste à privilégier l’agriculture et le secteur agroalimentaire s’est déjà révélée payante dans d’autres pays, comme la Corée. Moyennant des actions ciblées et des investissements et des réformes sélectifs, le Myanmar peut lui aussi mettre en marche la transformation structurelle nécessaire à l’épanouissement de son économie et à la prospérité de sa population.

Les auteurs du rapport estiment en outre que les atouts du Myanmar doivent être pleinement optimisés pour que le pays exploite son potentiel de développement. Pour libérer les énergies, il est aussi essentiel de donner à tous un accès à la formation, aux connaissances, aux infrastructures et à l’investissement.

En collaboration avec le Centre de développement de l’OCDE, les acteurs au Myanmar ont défini six domaines où il faudrait agir en priorité pour que l’agriculture serve de moteur au développement :

  • Stimulation du marché : création de valeur en misant sur  la qualité des produits
  • Promotion de de l’éducation et de la recherche qui mettent l’accent sur de fortes opportunités dans l’agriculture
  • Modernisation du financement agricole
  • Renforcement des droits fonciers
  • Développement de la conception participative de l’action publique
  • Gestion des migrations


Les journalistes sont invités à adresser leurs demandes au bureau de presse du Centre de développement (+33 1 45 24 82 96, Bochra.Kriout@oecd.org).


Cliquez ici pour de plus amples informations sur les examens multidimensionnels