Afrique et Moyen-Orient

PEA 2007 : Tour d'horizon

 

En 2006, l’Afrique a enregistré sa 4ème année consécutive de croissance économique supérieure à 4%, avec une activité économique importante qui devrait être soutenue dans les années qui viennent. Les taux de croissance du continent sont exceptionnels : 5.5% pour 2006, 5.9 et 5.7 estimés respectivement pour 2007 et 2008. Cependant, à ce dynamisme économique soutenu ne correspond pas l’existence d’infrastructures satisfaisant quant à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement amélioré.

Les progrès enregistrés en Afrique du Nord, à Maurice et en Afrique dans ce secteur donnent, certes, une embellie à la situation du continent, mais changeront difficilement la destinée du continent, qui a peu de chances d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) relatifs à l’eau potable et à l’assainissement.

En effet, en Afrique subsaharienne : le taux d’accès à une source d’eau potable améliorée a été de 10 millions d’habitants par an entre 1990 et 2004, mais ce bond vers avant a été confronté à la forte pression démographique enregistrée sur la même période. Ceci a provoqué l’augmentation du nombre absolu de personnes – quelque 60 millions – dépourvues d’accès à l’eau potable. Par conséquent, pour atteindre cet OMD d’ici 2015, la région devrait tripler le nombre d’habitants accédant chaque année à une source d’eau potable.

La situation est pire pour l’assainissement, à cause du faible niveau d’accès et de la lenteur des progrès réalisés depuis 1990. Pour que la région atteigne cet OMD, elle devrait assurer chaque année l’accès de 35 millions d’habitants à une source d’assainissement améliorée, contre un rythme actuel de 7 millions. Même si l’Afrique subsaharienne y parvient, en 2015 on comptera encore 234 millions d’habitants privés d’accès à l’eau potable et 317 millions privés d’accès à un assainissement amélioré.

Back to Home AEO 2007