Afrique et Moyen-Orient

Faits saillants par pays

 

Afrique du Sud

  • L’économie s’étant ajustée à la vigueur du rand, la croissance s’est accélérée en 2004 (3.8 %). Une forte demande intérieure conjuguée à une conjoncture propice devraient porter le taux de croissance à 4 % en moyenne dans les deux années à venir.
  • L’efficacité de la politique de stabilisation macro-économique a permis d’affecter davantage de ressources aux services sociaux. Fin septembre 2004, près de 9 millions de personnes avaient bénéficié d’une allocation (invalidité et enfants à charge).
  • L’Afrique du Sud est toujours aux prises avec la pauvreté (plus de 50 % de la population), une forte prévalence du VIH/SIDA (20 % des adultes) et un exode des travailleurs sociaux qualifiés.


Algérie

  • Les performances économiques en 2003/04 confirment les résultats positifs obtenus au cours des dernières années.
  • L’économie demeure toutefois très sensible à la volatilité des prix du secteur des hydrocarbures.
  • L’augmentation substantielle de l’investissement public a contribué à réduire le chômage.

Angola

  • Avec la mise en exploitation de nouveaux gisements, les performances du secteur pétrolier offshore, première source de richesse du pays, ont été exceptionnellement bonnes en 2004 (la production journalière de pétrole a atteint pour la première fois 1 million de barils en 2004).
  • Après 27 ans de guerre civile, le pays doit désormais mobiliser ses ressources pour lutter contre la pauvreté et reconstruire ses infrastructures.
  • Si certaines améliorations des fondamentaux macro-économiques sont bien réelles, de gros progrès restent à faire en matière de transparence des recettes pétrolières.

Bénin

  • La filière coton, source de revenus de plus de 2 millions de personnes et principal produit d’exportation du pays, connaît une crise majeure liée aux difficultés de la libéralisation du secteur dans un contexte de prix internationaux bas.
  • La tenue d’élections présidentielles en mars 2006 entraîne un certain attentisme de la part des acteurs économiques qui ne favorise pas la poursuite des réformes structurelles.

Botswana

  • Depuis 35 ans, l’une des économies africaines les plus performantes a obtenu la meilleure notation du risque-pays grâce à une gestion judicieuse de ses abondantes ressources en diamants, à son engagement en faveur de la démocratie et à l’efficacité de ses politiques de lutte contre la corruption.
  • La diversification de l’économie est devenue indispensable avec la production de diamant qui tourne pratiquement à pleine capacité et l’épidémie de VIH/SIDA qui risque fort de ruiner les avancées économiques réalisées jusqu’ici.

Burkina Faso

  • Après une année de la croissance exceptionnelle (8%) en 2003, la progression de l’activité (4%) a été plus conforme aux tendances de long terme en 2004.
  • La chute des cours du coton en 2004 est une source d’incertitudes pour l’évolution de la croissance et la santé financière du secteur cotonnier.
  • La vulnérabilité de l’économie aux chocs externes souligne le manque de progrès accomplis en matière de diversification de l’économie.
  • Les avancées sur le plan sanitaire et éducatif restent timides compte tenu des efforts financiers consentis par le pays avec le soutien des bailleurs.


Cameroun

  • Les dérapages budgétaires en période électorale en 2004 ont conduit à un nouveau report du point d’achèvement de l’initiative PPTE.
  • La croissance économique a été dynamique (4.5 % en moyenne) au cours des dernières années, mais le climat des affaires continue de pénaliser fortement le secteur privé, en raison notamment de l’insécurité juridique et judiciaire.


Congo

  • Le Congo a normalisé ses relations financières extérieures (obtention d’un programme avec le FMI, accord en Club de Paris, discussions avec le Club de Londres).
  • La transparence du secteur pétrolier a été améliorée (adhésion à EITI).
  • Les indicateurs sociaux restent cependant très dégradés – 70 % de la population congolaise vit en dessous du seuil de pauvreté – à la suite de conflits successifs.

Côte d’Ivoire

  • La grave crise politique a entraîné une forte dégradation de la situation sociale et économique.
  • L’accroissement des tensions a occasionné une baisse de l’activité en 2004, de nombreuses pertes d’emplois et l’interruption des programmes économiques et financiers financés par les partenaires au développement.
  • La mise en œuvre effective du plan de paix négocié par le président sud-africain Mbeki est indispensable pour assurer la normalisation politique et améliorer les perspectives économiques.

Égypte

  • La croissance égyptienne connaît une relance depuis le milieu de l’année 2003 soutenue par l’amélioration de la compétitivité extérieure.
  • L’économie égyptienne se trouve aujourd’hui dans une phase importante de réformes économiques.
  • Le gouvernement fait face à deux défis majeurs : l’augmentation du chômage et l’endettement public.

Éthiopie

  • Après deux années de sécheresse, l’activité économique a enregistré un net rebond.
    L’Éthiopie – l’un des pays les moins avancés du monde – reste largement dépendante de l’aide extérieure.
  • La pérennité de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté dépend de la résolution définitive du conflit frontalier avec l’Érythrée.

Gabon

  • Depuis 2003, les autorités ont initié une politique de stabilisation et de réformes qui a conduit à un programme avec le FMI en 2004.
  • Une diversification économique est indispensable pour assurer le relais d’une production pétrolière déclinante.

Ghana

  • La croissance économique régulière s’explique par la prudence des politiques macro-économiques et la qualité des performances agricoles. Les récoltes exceptionnelles de cacao devraient porter la croissance à 6 % dans les deux prochaines années.
  • Les réformes structurelles ont amélioré l’environnement des affaires et le cadre réglementaire.
  • L’augmentation du chômage chez les jeunes (de 10.4 % en 2000 à 12.2 % en 2003) représente une grave menace pour la cohésion sociale.

Kenya

  • Les transports, les communications et le tourisme sont à l’origine d’un modeste regain de l’activité économique (3.5 % en 2004/05 et 3.9 pour cent en 2005/06).
  • Le maintien d’une croissance diversifiée passe par des réformes structurelles et une bonne gouvernance.
  • De sérieux problèmes sociaux imposent une accélération de la restructuration des dépenses en faveur du développement et des programmes de lutte contre la pauvreté.

Madagascar

  • La stabilité macro-économique et une croissance robuste ont été rétablies après les aléas climatiques et la forte dépréciation de la monnaie (50 % vis-à-vis de l’euro) du premier semestre 2004.
  • Des progrès ont été réalisés dans la réforme des entreprises publiques et la lutte contre la corruption.
  • Madagascar a atteint le point d’achèvement de l’initiative PPTE en octobre 2004, ce qui devrait l’aider à lutter contre la pauvreté qui touche aujourd’hui 80 % des Malgaches.

Mali

  • La croissance économique a chuté en 2004 (2.2 % par rapport à 7.4 % en 2003) en raison de l’évolution défavorable des termes de l’échange et de la situation climatique. Elle devrait rebondir en 2005, mais l’effritement du cours international du coton continuera à peser sur l’activité comme sur les finances publiques en 2005 et 2006.
  • La libéralisation du secteur cotonnier a été reportée à 2008.
  • Le climat politique et social est apaisé et des politiques publiques bien orientées ont reçu le soutien des bailleurs lors de la Table ronde de Genève.


Maroc

  • Le pays enregistre des avancées significatives en matière de démocratisation et de lutte contre les disparités sociales et régionales.
  • L’économie affiche une bonne performance en terme de croissance (3.5 %) et une stabilité macro-économique accrue.
  • Des efforts supplémentaires seront nécessaires pour réduire davantage la pauvreté et la dépendance de l’économie vis-à-vis du secteur agricole.

Maurice

  • En 25 ans, le pays s’est métamorphosé, abandonnant la monoculture de sucre au profit d’une économie diversifiée reposant sur cinq piliers : le sucre, les zones franches d’exportation (ZFE), le tourisme ainsi que les services financiers et de communication.
  • Maurice est le seul pays d’Afrique subsaharienne en position d’atteindre les ODM, grâce à une croissance économique solide (4.3 % en 2004), la stabilité de son régime démocratique et la haute tenue de ses institutions.
  • De nouveaux défis émergent cependant pour adapter le pays à la fin imminente des accords préférentiels pour le sucre et le textile mais aussi pour rectifier les déséquilibres budgétaires et lutter contre le chômage.

Mozambique

  • La vigueur et la persistance de la croissance économique (7.8 % en 2004) doivent beaucoup aux grandes entreprises étrangères (et à leurs « méga-projets ») mais le pays doit encourager le développement du secteur privé s’il veut asseoir sa croissance et réduire la pauvreté.
  • Malgré une diminution de la pauvreté (qui touchait 70 % de la population en 1996/97), plus de la moitié de la population continue de vivre en deçà du seuil de pauvreté absolue et les inégalités de revenu restent omniprésentes.
  • Élu en décembre 2004, le président Guebuza a fait de la lutte contre la pauvreté, la corruption et le crime l’axe majeur de sa politique.

Niger

  • La sécheresse et l’invasion des criquets ont gravement affecté la croissance en 2004 (0.9 % en 2004), soulignant la vulnérabilité de l’économie.
  • Le Niger a atteint le point d’achèvement de l’initiative PPTE en avril 2004.
  • Le président Tanjia, réélu en 2004, a déclaré vouloir poursuivre et renforcer les réformes économiques en 2005 et 2006.

Nigeria

  • Le plan stratégique global adopté s’attaque aux causes profondes des difficultés économiques et structurelles du pays.
  • Grâce à la flambée des cours du pétrole et à la prudence des politiques, les performances macro-économiques sont satisfaisantes (4 % en 2004, contre 10 % en 2003). La croissance devrait se maintenir en 2005 et 2006, sous l’effet d’une reprise des investissements.
  • Malgré la manne pétrolière – considérable – la pauvreté reste généralisée (plus de 70 % de la population en 2003, contre une moyenne d’environ 27 % dans les années 80).

Ouganda

  • La prudence des politiques macro-économiques commence à payer, avec une croissance économique régulière (5.9 % en 2004) et un large soutien des bailleurs de fonds (plus de 35 % des recettes budgétaires totales).
  • L’interdiction du multipartisme et la limitation des mandats présidentiels (deux au maximum) devraient être levées avant les élections de 2006.
  • La pauvreté gagne du terrain (le pays comptait 8.9 millions de pauvres en 2003, contre 7.2 millions en 2000).

République démocratique du Congo

  • Malgré la persistance de zones de conflits dans l’Est du pays, la paix a été rétablie en RDC, après 10 ans de guerre civile.
  • La politique de stabilisation économique, qui bénéficie du soutien des institutions financières internationales, a permis d’obtenir des résultats encourageants, notamment en terme de relance de la croissance.
  • Les priorités du pays sont de réussir à préserver sa stabilité politique, améliorer la gouvernance, combattre la corruption et poursuivre les réformes structurelles.

Rwanda

  • Les performances économiques de 2004 ont pâti de mauvaises conditions météorologiques.
  • L’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, en avril 2005, permettra au Rwanda d’accélérer son activité économique et de progresser en direction des ODM.
  • La pérennité de la croissance est étroitement liée à la consolidation du processus de paix dans la région des Grands lacs.

Sénégal

  • De bonnes performances macro-économiques en 2003 et 2004 et des politiques économiques bien orientées au cours des dernières années ont permis au pays d’atteindre le point d’achèvement de l’Initiative PPTE en avril 2004.
  • Le Sénégal doit relever le défi de la modernisation de son économie, en particulier de son secteur agricole.
  • La gestion budgétaire doit gagner en transparence.
  • La croissance dynamique du pays reste insuffisamment créatrice d’emplois dans le secteur formel et son impact sur la pauvreté demeure limité.

Tanzanie

  • Une performance économique robuste et durable (6.4 % en 2004) conjuguée à un large soutien des bailleurs de fonds (plus de 30 % des recettes budgétaires) devraient permettre au pays de sortir de la pauvreté.
  • Si elles veulent favoriser une croissance diversifiée et réduire encore la pauvreté, les autorités devront adopter des politiques macro-économiques fermes à la veille des élections et améliorer l’environnement des affaires.

Tchad

  • La forte croissance économique (31.3 % en 2004) est tirée par l’activité pétrolière.
  • Les tensions budgétaires enregistrées en 2004, en raison du non-versement des aides budgétaire attendues, devraient s’atténuer en 2005 après l’accord avec le FMI.
  • La crise du Darfour pèse sur la sécurité mais ne devrait pas affecter l’activité du pays.

Tunisie

  • La forte croissance économique de ces dernières années devrait se renforcer en 2005 et 2006.
  • Des efforts supplémentaires doivent être faits afin de préparer le pays à répondre aux défis de la diversification et de la compétitivité économique à la suite de son ouverture à la concurrence internationale.

Zambie

  • L’année 2004 marque la cinquième année consécutive de croissance robuste (5.1 %), grâce aux bons résultats de la production de cuivre et à une campagne agricole exceptionnelle. Le PIB devrait se maintenir sur cette trajectoire ascendante en 2005-06.
  • Le pays reste extrêmement sensible aux aléas météorologiques et aux fluctuations des cours des produits de base.
  • Sous l’effet de ses bons résultats macro-économiques de 2004, la Zambie a atteint en avril 2005 le point d’achèvement de l’initiative PPTE, qui ouvre la voie à un allégement de dette.
  • L’organisation d’élections en 2006 sera l’occasion de tester la pérennité des politiques gouvernementales et la stabilité macro-économique.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list