Asie et Pacifique

Le Japon va revenir au Centre de développement de l'OCDE

 

日本語


Le Japon, l'un des membres fondateurs du Centre de développement de l'OCDE, a fait part de son intention de faire son retour en tant que membre. Le Premier ministre Shinzo Abe et le ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida ont confirmé l'engagement du Japon au Secrétaire général de l'OCDE Angel Gurría et au directeur du Centre de développement Mario Pezzini au cours de leur visite à Tokyo plus tôt cette semaine.

Une fois de retour, le Japon se joindra à 50 autres pays de l'OCDE et non-OCDE, ainsi qu’à l'Union européenne qui sont déjà membres du Centre de développement de l'OCDE. Les six autres membres de l'Asie sont la Chine, la Corée, l'Inde, l'Indonésie, la Thaïlande et le Viet Nam.

Le Secrétaire général de l'OCDE et le directeur du Centre de développement de l'OCDE accueillent vivement l'annonce faite par le Japon et vont travailler avec le ministère des Affaires étrangères pour finaliser le processus. Le Secrétaire général Gurría a souligné l'importance du retour du Japon au Centre, à la lumière de son rôle de premier plan dans le domaine du développement. Il a affirmé que l'adhésion du Japon au Centre va "créer des opportunités précieuses pour le partage des connaissances et une possibilité d'avancer plus avant sur le fort engagement en cours et les partenariats avec l'Asie et au-delà».


Pour plus d'informations sur le Centre de développement de l'OCDE, visitez www.oecd.org/fr/dev/

 

Les demandes des médias doivent être adressées à Bochra Kriout (Bochra.Kriout@oecd.org; +336 26 74 04 03) au Bureau de presse du Centre de Développement de l'OCDE.

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)