Etude économique du Danemark 2006: Accroître l'offre de main-d'oeuvre pour préserver la protection sociale

 

Contenu  |  Résumé |  Obtenir cette publication  |  Informations complémentaires

Les évaluations et recommandations suivantes sont extraites du chapitre 2 de l'Etude économique du Danemark 2006, publiée le 9 mai 2006.

Contenu                                                                                                                           

L'offre de main-d'oeuvre doit être augmentée rapidement pour empêcher la surchauffe

Outre une politique budgétaire restrictive, pour freiner la demande excédentaire, toutes les options doivent être utilisées pour libérer rapidement l'offre de main-d'oeuvre, augmentant ainsi le potentiel de croissance. La tension du marché du travail crée des conditions favorables à la mise en œuvre de réformes visant à renforcer l'offre de main-d'œuvre. À cet égard, les priorités spécifiques sont les suivantes :

  • Premièrement, exploiter les gains d'efficience potentiels des fusions municipales prenant effet à compter de 2007. Les municipalités devraient réduire l'emploi autant que possible. Cela donnerait un coup de pouce bienvenu à l'offre de main-d'œuvre pour le secteur privé.
  • Deuxièmement, améliorer les incitations à la recherche d'un emploi en ramenant de quatre à un ou deux ans la durée maximale de versement des indemnités de chômage, comme dans les autres pays nordiques. Par ailleurs, comme le propose le gouvernement, abolir toutes les exemptions concernant les règles applicables au versement des indemnités de chômage et à l'activation pour les plus de 50 ans.
  • Troisièmement,  utiliser plus intensément la main-d'oeuvre étrangère : lever les obstacles à l'entrée de travailleurs qualifiés venant de l'étranger ; accélérer les procédures administratives pour la délivrance de permis de séjour et de permis de travail aux ressortissants des nouveaux États membres de l'UE et aider les entreprises à prendre contact avec les travailleurs au chômage dans ces pays ainsi que dans d'autres parties de l'UE, où se trouvent des travailleurs qualifiés mais non employés. Certaines améliorations ont fait récemment l'objet d'un accord au Parlement.

Mais accroître l'offre de main-d'oeuvre n'est pas seulement une priorité à court terme. Il s'agit d'un enjeu à long terme et les paragraphes ci-après mettent l'accent sur les politiques nécessaires à cet égard.

Il est indispensable  de relever l'âge de la retraite afin d'assurer la viabilité budgétaire

Depuis 1960, le nombre moyen d'années passées à la retraite s'est accru de moitié pour atteindre actuellement 19 et 23 ans, respectivement pour les hommes et les femmes. Cela tient notamment aux distorsions que les généreuses subventions budgétaires entraînent dans les décisions de départ en  retraite anticipée. En réalité, la baisse du taux d'activité parmi les travailleurs âgés s'explique pour l'essentiel par l'extension du régime de préretraite volontaire offert aux personnes de 60-64 ans. Ce régime a été mis en place en 1979 afin de réduire le chômage et de permettre aux travailleurs usés par de longues années de travail manuel pénible de prendre une retraite anticipée ; mais aujourd'hui, les bénéficiaires types sont des travailleurs qui quittent tout simplement leur emploi et qui n'ont pas de problèmes de santé particuliers. De plus, l'expérience observée dans différents pays montre que, si la demande et l'emploi globaux peuvent fluctuer temporairement, le nombre d'emplois est déterminé principalement, sur le long terme, par le nombre de personnes qui cherchent activement du travail. La récente proposition du gouvernement de relever de trois ans l'âge minimum d'accès à la retraite anticipée volontaire (qui passerait ainsi de 60 à 63 ans) et de deux ans l'âge normal de la retraite (qui passerait de 65 à 67 ans) est donc bienvenue. Ces changements s'appliqueraient aux personnes qui ont moins de 50 ans aujourd'hui et, après une période de mise en œuvre progressive entre 2017 et 2025, l'âge de la retraite serait indexé sur l'espérance de vie. Conjuguées aux autres éléments des propositions gouvernementales de réforme du système de protection sociale, ces mesures permettraient de faire face au défi de la viabilité budgétaire pendant de nombreuses années. Cependant, compte tenu des incertitudes liées à l'évolution démographique et aux autres pressions sur les dépenses, les gouvernements futurs devront être prêts à prendre les mesures nécessaires, notamment l'indexation de l'âge de la retraite sur l'espérance de vie. Toujours est-il que l'option la plus souhaitable serait de supprimer totalement le système de préretraite, comme l'a proposé la Commission de la protection sociale.

Faire en sorte que les individus actuellement en marge du marché du travail bénéficient du mouvement de reprise

Pour dix personnes pourvues d'un emploi, on dénombre un prestataire de pension d'invalidité, soit deux fois plus que de chômeurs. Assurer un revenu à ceux qui ne peuvent véritablement pas se débrouiller eux-mêmes est une grande réalisation de la société de bien-être même si le nombre de bénéficiaires de prestations paraît élevé en comparaison des autres pays. Des mesures ont été prises afin de réduire le flux de personnes admises à bénéficier de ce régime, mais il faudrait chercher des moyens d'éviter que le statut d'invalidité permanente ne soit accordé à des personnes ayant une capacité de travail résiduelle. A cet égard, une orientation encore plus active doit être imprimée à la politique sociale, en commençant par la prévention et la réinsertion précoce. Les bénéficiaires de pensions d'invalidité sont, dans une grande mesure, exclus de la vie active et il faudrait leur offrir davantage de possibilité de reprendre le travail. Des subventions salariales permanentes sont versées pour les emplois flexibles, qui sont populaires chez les travailleurs, les autorités sociales au niveau municipal et les employeurs. Le système a été modifié en 2006 mais il est encore trop généreux et devrait être mieux aligné sur le niveau des programmes de prestations connexes de façon qu'une expansion ne soit pas trop coûteuse budgétairement. En outre, les dispositifs d'emplois flexibles devraient être revus sur une base régulière et ajustés pour tenir compte des variations dans l'aptitude au travail et les mesures de réinsertion.

La reprise actuelle est aussi une chance unique pour les groupes marginalisés comme les migrants inactifs de s'insérer sur le marché du travail. Il faudrait commencer par le grand nombre de bénéficiaires de l'aide sociale qui sont sans travail, mais ne sont pas enregistrés comme demandeurs d'emploi auprès du service public de l'emploi. La réforme du secteur public devrait être l'occasion de coordonner les efforts des services de l'emploi et des municipalités. Il importe aussi de s'assurer que ceux qui participent à des programmes d'activation soient disponibles pour un emploi à bref délai.

Obtenir cette publication                                                                                              

La Synthèse (en pdf) contient le résumé et les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE du Danemark 2006:

Informations complémentaires                                                                                     

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau du Danemark du Département des affaires économiques de l'OCDE à webmaster@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Felix Hüfner et Espen Erlandsen sous la direction de Andreas Wörgötter.

 

Related Documents

 

Etude économique du Danemark 2006

 

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe