Danemark

Profil du membre du CAD : Danemark

 

Membre du Comité d'aide au développement (CAD) depuis 1963.

Statistiques du rapport 2016 de la Coopération pour le développement

fre_Country pages_0006_DENMARK

Profil complet de la Coopération pour le développement 2016.

En 2015, les apports nets d’APD du Danemark se sont élevés à 2.6 milliards USD (données provisoires), soit 0.85 % de son revenu national brut (RNB) et une hausse de 0.8 % en termes réels par rapport à 2014, qui s’explique par une légère augmentation des dépenses consacrées aux réfugiés sur son territoire. Ce pays figure parmi les six membres du CAD qui ont dépassé l’objectif de 0.7 % fixé par les Nations Unies pour le rapport APD/RNB. Il se classe au 4e rang des fournisseurs membres du Comité d’aide au développement (CAD) pour le rapport de l’APD au RNB, et à la 13e place pour le volume de l’aide. Toutefois, en 2016, son APD devrait tomber à 0.7 % environ du RNB, en droite ligne de la nouvelle politique de son gouvernement. Il ressort des prévisions budgétaires que l’APD bilatérale devrait diminuer de 54 % et l’aide multilatérale de 49 %. La part non liée de l’APD danoise (hors frais administratifs et coût des réfugiés dans le pays donneur) a été de 95.1 % en 2014 (contre 96.5 % en 2013), ce qui est à comparer à la moyenne du CAD, de 80.6 %. L’élément de libéralité de l’APD totale a été de 100 % en 2014.

 

Résultats des examens par les pairs : 2016

Derniers rapports d'évaluation

Le Danemark est un partenaire technique et financier généreux, en particulier envers les pays les plus démunis, et est reconnu pour la qualité et la flexibilité de son aide. Cependant, la réduction de son budget d’aide et l’augmentation rapide des coûts d’accueil des réfugiés présentent de nouveaux défis.

Avec un budget d’aide estimé à 2.6 milliards USD en 2015, soit 0.85 % de son revenu national brut, le Danemark fait partie de la poignée de pays dont le rapport APD/RNB dépasse régulièrement l'objectif de 0.7 % souscrit à l'échelon international. Pourtant, il est prévu de ramener le ratio APD/RNB du Danemark à 0.7 % à compter de 2016. Or, ce recul du budget, accompagné de réductions des effectifs et de réformes organisationnelles, ainsi que le triplement attendu des dépenses consacrées aux réfugiés, portées à 30 % de l’APD brute du pays en 2016, vont peser sur les programmes d’aide au développement et la planification de l’aide.

A‌ccédez aux derniers rapports d'évaluation du Danemark sur le Centre de ressources en ligne sur l'évaluation du développement (DEReC)

Aller directement

Suivre

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)