Marchés financiers

Tendances des marchés de capitaux No. 87, octobre 2004

 

Un resumé de chacun des articles publiés dans la publication Tendances des marchés de capitaux No. 87 est reproduit ci-dessous. Ces articles, sauf le premier, sont disponibles uniquement en anglais.

L’actualité récente des marchés de capitaux

Télécharger le texte intégral de cet article en format pdf :
-  Français
-  English

La convergence dans le secteur financier : bilan et perspectives

Le renforcement de l'interdépendance et des liens réciproques entre les banques, les marchés financiers, les sociétés d'assurance et d'autres institutions financières comme les fonds d'arbitrage ont entraîné une convergence croissante des institutions et des produits dans la zone de l'OCDE. Dans un certain nombre de pays de l'OCDE, il est en effet devenu normal pour les institutions financières de constituer de grands groupes proposant toute la gamme des services financiers. La convergence institutionnelle s'est aussi manifestée par un reflux, dans certains pays ou territoires, du modèle traditionnel de la banque universelle. De plus, à partir des années 80 et 90, on a pu observer dans toutes les juridictions un renforcement et une multiplication des liens entre les banques et les marchés financiers. Ce processus, fortement favorisé par l'introduction de nouvelles procédures et techniques de gestion des risques ainsi que par les innovations financières, s'est poursuivi sans interruption jusqu'à ce jour.

La convergence financière a certes permis d'améliorer l'efficience des marchés, mais elle a aussi posé de nouvelles difficultés aux institutions financières, aux autorités de tutelle et de contrôle ainsi qu'aux organismes internationaux de normalisation. Les évolutions récentes ont mis en lumière divers problèmes de gouvernement d'entreprise auxquels font face des groupes financiers complexes actifs sur le plan international, notamment l'adaptation des techniques et procédures de gestion des risques à la structure de tels groupes.

Pour l'avenir, il semble peu probable que le rythme de la convergence du secteur financier dans son ensemble se ralentisse. Des mutations et des adaptations sont en cours dans chaque type de systèmes financiers (qu'ils soient relationnels ou concurrentiels) et le dispositif qui en ressortira au bout du compte sera pour l'essentiel déterminé par le marché (même si les pouvoirs publics continuent de jouer un rôle important). Aujourd'hui cependant, on semble percevoir moins clairement que par le passé si la tendance à l'adoption d'un modèle de conglomérats entièrement intégrés va se poursuivre. Cette tendance à la formation de grandes entités complexes qui proposent toute la gamme des produits pourrait en effet céder la place à un mouvement de constitution de groupes financiers plus souples et moins intégrés qui proposent un éventail plus limité de services essentiels.

Les solutions internationales de transfert et de financement des risques catastrophiques

L'impact économique défavorable des catastrophes d'origine naturelle ou humaine a sensiblement augmenté ces dix dernières années et la recrudescence du terrorisme a amplifié le problème du caractère imprévisible des potentiels de sinistres. Les capacités et les prix sur le marché de la réassurance sont sensibles à la sinistralité récente et s'inscrivent dans un schéma cyclique influencé par les grands sinistres catastrophiques. Compte tenu du durcissement des conditions sur le marché de la réassurance, les solutions alternatives de transfert et de financement des risques retiennent de plus en plus l'attention, notamment les dérivés sur risques catastrophiques, les titres représentatifs de risques d'assurance, les instruments d'emprunt conditionnel de capital et les facilités de crédit cautionnées. Le marché des titres représentatifs de risques d'assurance est apparu comme une source stable de solutions de transfert de risques concernant différentes catastrophes naturelles et les transactions récentes en ont étendu le champ d'application aux risques de terrorisme. En revanche, les dérivés sur risques catastrophiques négociés en bourse ne se sont pas révélés économiquement viables, tandis que les instruments d'emprunt conditionnel de capital ne sont pas actuellement centrés sur le financement de la couverture des risques catastrophiques. Différents types de facilités de crédit cautionnées sont courantes sur le marché bancaire et elles peuvent servir de réservoir complémentaire de crédits.

Certaines solutions alternatives de transfert et de financement des risques font désormais partie des éléments stables des marchés de capitaux et apportent à la marge des capacités supplémentaires de couverture des risques de catastrophes ; pour autant, ce segment du marché ne devrait pas connaître d'expansion spectaculaire dans un proche avenir. Avec le potentiel de sinistres extrêmes que comportent les hypercatastrophes, ces risques ne sont souvent pas assurables à des conditions commerciales. Il peut donc s’avérer nécessaire d’épauler le marché, par exemple, sous forme d’un support étatique de pools d’assurance, pour assurer la disponibilité d’une couverture des grands risques.

L’assurance maladie privée dans les pays de L’OCDE : Avantages et coûts pour les particuliers et les systèmes de santé

Certains gouvernements voient dans l’assurance maladie privée un moyen de relever quelques-uns des défis liés aux systèmes de santé. Par exemple, certains envisagent de promouvoir son rôle de source de financement de substitution, de l’utiliser pour accroître les capacités du système, ou encore de la faire contribuer à la réalisation d’autres objectifs de la politique de santé, tels que le renforcement de la responsabilité individuelle. Dans certains pays, les décideurs considèrent l’assurance maladie privée comme un élément fondamental du système de couverture maladie. Bien que l’assurance maladie privée ne représente en moyenne qu’une petite fraction du financement total des dépenses de santé dans la zone OCDE, elle constitue dans quelques pays Membres un mode de financement important des soins et couvre au moins 30 pour cent de la population dans un tiers des pays de l’OCDE. Elle joue par ailleurs des rôles multiples, allant de l’octroi d’une couverture primaire à des groupes de population particuliers à une fonction de soutien des régimes publics.

Ce rapport évalue les données disponibles sur les effets de l’assurance maladie privée dans différents contextes et tire quelques conclusions sur ses avantages et inconvénients. L’assurance maladie privée est porteuse à la fois d’opportunités et de risques si l’on se place dans la perspective des objectifs de performance du système de santé. Par exemple, dans les pays où elle joue un rôle prépondérant, l’assurance maladie privée a injecté des ressources dans les systèmes de santé, élargi le choix offert aux consommateurs et rendu ces systèmes plus réactifs. Cependant, dans la plupart de ces pays, elle a souvent engendré de sérieux problèmes d’équité et alourdi la facture des dépenses de santé (totales et, dans certains cas, publiques). L’assurance maladie privée soulève également un certain nombre de problèmes qui sont indépendants du rôle qu’elle joue dans le système de santé. Les décideurs seront obligés d’intervenir pour corriger les défaillances du marché et garantir l’accès des groupes à haut risque à l’assurance maladie privée. Ils disposent de plusieurs instruments pour y parvenir. Il leur faudra mettre en balance les objectifs parfois contradictoires d’accès et de maintien d’un groupe de risques couverts large et diversifié, en particulier sur les marchés de l’assurance volontaire.

Projet de l’OCDE sur l’éducation financière

Télécharger le texte intégral de cet article en format pdf.

Projet sur les statistiques des retraites dans le monde : mesurer l’importance du marché des pensions privées du point de vue international 

Télécharger le texte intégral de cet article en format pdf.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list