Partager

Analyse des politiques fiscales

Statistiques Comparables en Afrique

 

03/12/2014 - Les représentants des ministères des finances de plusieurs pays africains se sont réunis sous les auspices de la Commission de l'Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie) les 25 et 26 novembre 2014 pour fixer le cadre de leur participation à la publication de leurs statistiques relatives aux recettes fiscales.

 

Cette première réunion du projet Statistiques des recettes publiques en Afrique a réuni des fonctionnaires de l'Afrique du Sud, du Cameroun, du Sénégal et de la Tunisie à l'initiative du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, du Centre de développement de l'OCDE , du Forum sur l'administration fiscale africaine (ATAF), de la Commission de l'Union africaine, de la Banque africaine de développement, ainsi que de l'Organisation mondiale des douanes (OMD) et du Centre de rencontres et d'études des dirigeants des administrations fiscales (CREDAF).

Le projet vise à améliorer la comparabilité, la qualité et l'accessibilité des données sur les recettes publiques des pays d’Afrique sur une base volontaire, à l’aide d’une méthodologie et d’un processus établis de longue date.

Cette initiative s’appuie sur la publication des Statistiques des recettes publiques de l'OCDE, un rapport annuel qui présente depuis 1972 un ensemble unique de données fiscales comparables au niveau international.

Les partenaires de cette nouvelle initiative travaillent actuellement à la publication de la première édition des Statistiques des recettes publiques en Afrique début 2016, avec l’objectif d'étendre sa couverture au-delà des quatre premiers pays participants. Le projet s’inspire du succès de partenariats similaires entre l'OCDE et les organisations régionales en Amérique latine / Caraïbes, ainsi qu'en Asie / Pacifique, qui tiennent compte des spécificités de chaque région.

Une fois qu’ils disposeront de ces statistiques comparables à celles recueillies pour les pays membres de l'OCDE et un nombre croissant de pays non-membres, les décideurs des pays d’Afrique bénéficieront d’une base pour entreprendre l'analyse de leurs politiques fiscales et douanières, évaluer les options de réformes fiscales et prendre des décisions mieux éclairées. Ces statistiques unifiées serviront également à faciliter un dialogue transparent sur la politique fiscale avec les citoyens et leurs représentants. Elles permettront enfin aux décideurs de bénéficier d’une base commune pour leurs discussions économiques régionales.


Pour plus d'informations, merci de prendre contact avec OECD.RevenueStatistics@oecd.org

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)