Partager

Centre de politique et d'administration fiscales

La Chine et l’Afrique du Sud vont participer aux travaux du Comité des affaires fiscales de l'OCDE

 

14/06/2004 - La Chine et l’Afrique du Sud vont participer en qualité d’observateurs aux travaux du Comité des affaires fiscales de l'OCDE, intensifiant ainsi leur coopération avec l'Organisation et renforçant un dialogue sur les questions fiscales qui a commencé au début de la décennie 90 et qui porte sur les réformes structurelles fondamentales dans les domaines de la politique fiscale et de l’administration de l’impôt.

Le Comité des affaires fiscales (CFA) regroupe en son sein de hauts responsables de l’administration fiscale issus des pays Membres de l'OCDE et des pays ayant le statut d’observateur. Dans cette enceinte, les participants peuvent échanger des vues sur des questions relevant de la politique fiscale et de l’administration de l’impôt, notamment les conventions fiscales, les statistiques, l’imposition des entreprises multinationales, la lutte contre l’évasion et la fraude fiscales, les impôts sur la consommation ou encore les nouvelles difficultés auxquelles sont confrontées les responsables des administrations fiscales. Les pays ayant obtenu le statut d’observateur participent de plein droit aux travaux des Comités de l'OCDE concernés, mais ne sont pas membres de l'Organisation.

M. Bill McCloskey, Président du CFA, s’est déclaré ravi de voir la Chine et l’Afrique du Sud rejoindre les observateurs auprès du Comité, aux côtés de l’Argentine et de la Russie : "Ce statut permettra aux deux pays d’être associés plus étroitement aux travaux du CFA sous tous leurs aspects, et donnera également aux pays Membres du CFA la possibilité d’entendre leurs points de vue et de prendre connaissance des évolutions intervenant dans des pays qui jouent un rôle de premier plan dans leurs régions respectives".

Selon Lou Jiwei, Premier Vice-Ministre des Finances de la République populaire de Chine, "un approfondissement des relations entre la Chine et l'OCDE sera bénéfique pour les deux parties, en particulier en termes d’évolution de la politique fiscale nationale et internationale et d’amélioration des pratiques d’administration de l’impôt". Le Ministre sud-africain des Finances, M. Trevor Manuel, a déclaré pour sa part : "Le statut d’observateur auprès du CFA et de ses organes subsidiaires aidera l’Afrique du Sud à développer sa politique fiscale et ses capacités administratives… et sera un atout dans l’optique de sa contribution au Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique [NEPAD]".

La participation de la Chine et de l’Afrique du Sud trouvera sa première manifestation concrète lors de la réunion du Comité des affaires fiscales qui se tiendra à Paris les 29 et 30 juin prochains.

Pour toute information complémentaire, les journalistes sont invités à contacter Jeffrey Owens, Directeur du Centre de politique et d’administration fiscales de l'OCDE (tél.  33 1 45 24 91 08).

Pour plus d'information sur le Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE .

 

Documents connexes