Villes et frontière

L’Afrique de l’Ouest est divisée par 32 000 kilomètres de frontières terrestres. Étant donné la nature hétérogène de ces zones frontalières, la politique de coopération transfrontalière devrait reposer sur les ressources dont dispose chaque région, afin de mieux s’adapter au développement local.Grâce à ses programmes, le CSAO a soutenu la coopération transfrontalière depuis de nombreuses années. Ses travaux pour la période 2017-18 seront axés sur la promotion du rôle des économies urbaines transfrontalières dans la construction régionale, l’identification des leviers de développement des pôles d’attraction transfrontaliers et l’analyse de la capacité de résilience face au changement climatique.De façon plus générale, le Secrétariat appuie les stratégies régionales et internationales en vue de mieux anticiper les deux changements majeurs qui impactent la région, à savoir : l’urbanisation et le changement climatique.

Cartographie des villes frontalières et de leur accessibilité

L’analyse visera à identifier les formes et les fonctions des villes frontalières ainsi que la spatialisation de leurs échelles de coopération, grâce à un ensemble de variables d’intégration clés (physiques, socio-économiques et institutionnelles). Les spécificités des villes frontalières sont généralement mesurées par deux types d’indicateurs : ceux qui se rapportent aux attributs des villes et ceux qui se rapportent aux flux qui relient ces villes aux autres centres urbains nationaux et internationaux. La cartographie incluant toutes les villes frontalières (situées à moins de 20 km des frontières) contribuera à apporter une réponse aux questions suivantes : quelles sont les représentations spatiales des pôles urbains frontaliers ? Comment le commerce transfrontalier s’organise-t-il ? Existe-t-il une corrélation entre les caractéristiques des villes frontalières et les mesures de l’accessibilité de ces dernières ? Dans quelles mesures les formes urbaines et l’accessibilité influencent-elles la structure et le fonctionnement des réseaux ? Comment cette organisation du commerce transfrontalier influence-t-elle la typologie des villes dans leurs relations à la frontière ou leurs fonctions ? Qu’en est-il plus particulièrement des réseaux de femmes commerçantes ?

Plus d’informations

Résilience au changement climatique dans les agglomérations frontalières

À l’échelle mondiale, les zones urbaines sont responsables de plus de 70 % des émissions de CO2 et de près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre. Ces proportions sont approximativement les mêmes en Afrique de l’Ouest. Par conséquent, quels sont les types de financements climatiques adaptés aux milieux urbains (suites COP 21 et 22) ? Fondés sur la cartographie, les travaux en matière de résilience au changement climatique dans les agglomérations frontalières tenteront d’évaluer l’état du droit transfrontalier et d’identifier des leviers législatifs et financiers partagés qui pourraient améliorer les perspectives des entités transfrontalières en vue de renforcer la résilience des villes frontalières au changement climatique.

Plus d’informations