Genre

En Afrique de l’Ouest, de grandes inégalités entre les sexes persistent. Les femmes et les filles sont défavorisées dans de nombreux domaines et n’ont pas les mêmes opportunités que leurs homologues masculins. C’est le cas dans pratiquement tous les domaines de la vie publique, de l’accès aux services sociaux de base aux droits patrimoniaux, en passant par les inégalités sur le marché du travail et la vie politique. Depuis le milieu des années 2000, presque tous les pays et organisations régionales d'Afrique de l'Ouest ont développé une politique ou une stratégie de genre, intégrant de plus en plus les questions de genre dans différents secteurs politiques. En 2017-18, le Secrétariat du CSAO cherche à informer ces politiques et stratégies en analysant la manière dont les réseaux de femmes commerçantes fonctionnent et en élaborant une base de données régionale sur la discrimination à l'égard des femmes.

Analyse du fonctionnement des réseaux de femmes commerçantes

Les femmes commerçantes sont des actrices importantes des marchés frontaliers et de la constitution des liens au-delà des frontières. Leurs réseaux revêtent des dimensions variées, locales à régionales voire internationales. Ces réseaux ont-ils des spécificités ? Comment fonctionnent-ils et comment s’adaptent-ils aux risques économiques, sécuritaires ou climatiques ? 

Le programme vise à mieux comprendre le rôle des femmes sur les marchés frontaliers et dans l’intégration régionale. Les dynamiques fonctionnelles et institutionnelles des réseaux d’échanges commerciaux entre femmes feront l’objet d’analyses transversales afin d’identifier les cadres stratégiques les mieux adaptés aux obstacles structurels et aux opportunités en faveur de l’activité économique des femmes. Les analyses de ces réseaux permettront également d’en évaluer le fonctionnement, les spécificités et les stratégies de résilience pour l’adaptation aux risques, plus particulièrement à l’égard des femmes. Fondée sur les travaux du Secrétariat relatifs à l’analyse des réseaux sociaux menée en 2015-2016, cette réflexion sera entreprise à l’échelle locale et régionale. 

Plus d’informations

Statistiques et analyses des discriminations à l'égard des femmes

L'indice des institutions sociales et du genre (SIGI) du Centre de développement de l'OCDE est une mesure transnationale de la discrimination à l'égard des femmes dans les institutions sociales de 160 pays. Cet indice repose sur un grand nombre de variables telles que les droits légaux des femmes (mariage, divorce et héritage), les pratiques de mariage précoce, les violences faites aux femmes et l’accès de ces dernières à la terre ou aux services financiers. Le Secrétariat du Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest apportera son soutien et sa contribution au rapport régional SIGI sur l'Afrique de l'Ouest, comprenant des données statistiques et des analyses comparatives. Le rapport et la mise à jour de la base de données fourniront une base solide pour mieux examiner les problèmes de discrimination sociale et économique à l'égard des femmes dans les stratégies et les politiques.

Note ouest-africaine

 Lire | Télécharger (anglais)