Nous sommes la seule plateforme internationale exclusivement dédiée aux enjeux régionaux en Afrique de l’Ouest.

Notre mission est de renforcer l’efficacité des politiques régionales et de l’appui des partenaires.

Nos fonctions :

  • Faciliter le dialogue, le partage d’informations et le consensus ; 
  • Produire des analyses factuelles, indépendantes et prospectives ;
  • Proposer des orientations et outils de politiques.

Nos dossiers :

  • Gouvernance régionale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN), un travail permanent en réseau : nous facilitons le consensus et contribuons à améliorer la coordination.
  • Perspectives ouest-africaines (POA), un cycle thématique de deux ans destiné à promouvoir des approches innovantes pour nourrir les politiques et stratégies internationales de coopération. En 2015-16, notre réflexion se porte sur la coopération transfrontalière.

> en savoir +

>‌ cartes

blueline

en savoir plus


rapportannuel-icon


Quelques dates clés

1973 Terrible sécheresse dans le Sahel ; création du « Comité permanent Inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel » (CILSS)
1976 Création du « Club du Sahel » à l’initiative des pays membres du CILSS et de certains pays membres de l’OCDE pour mobiliser la communauté internationale autour du Sahel
1984  Nouvelle sécheresse désastreuse ; création du « Réseau de prévention des crises alimentaires » (RPCA), sous l’impulsion du CILSS et du Club
1990 Adoption de la « Charte de l’aide alimentaire » dans les pays du Sahel
1994 Parution de l’étude sur les perspectives à long terme (WALTPS) « Pour préparer l’avenir de l’Afrique de l’Ouest : une vision à l’horizon 2020 »
1997 Adoption du Mémorandum de Banjul pour une meilleure efficacité de l’aide au Sahel
2000 Création du « Réseau des organisations paysannes et producteurs agricoles » (ROPPA)
2001 Élargissement du champ géographique du Club à l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest
2005 Appui à la formulation de la Politique agricole commune (ECOWAP) de la CEDEAO
2006 Lancement du Programme d’initiatives transfrontalières (PIT) de la CEDEAO, conçu sur la base des travaux du Club
2007 Appui à la Commission de la CEDEAO pour la rédaction de sa « Vision stratégique à l’horizon 2020 »
2008 Appui à la mise en place de l’ECOWARN, système d’alerte précoce et de prévention des conflits de la CEDEAO
2008  Appui à la formulation de l’Approche commune sur la migration de la CEDEAO
2008/09  Appui au « Programme régional d’investissement agricole » (PRIA) dans le cadre d’ECOWAP
2009 Appui à la définition d’orientations sur le développement de l’élevage dans la CEDEAO et l’UEMOA
2011 Naissance du nouveau Club ; la CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS deviennent Membres à part entière
2011 Adoption de la « Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires », couvrant les 17 pays ouest-africains.
2011 Session Outreach Afrique du G20 : « Volatilité des prix agricoles et alimentaires : vues et perspectives ouest-africaines »
2012  Lancement de l’Alliance pour la résilience (AGIR) - Sahel et Afrique de l’Ouest
2014 Atlas du Sahara-Sahel : géographie, économie et insécurité

Haut


Valeurs clés

Trois valeurs – qui sont également des méthodes de travail - structurent l'action du Club depuis plusieurs décennies :

  • Le dialogue : informel, le CSAO est à même de susciter le débat entre une très grande diversité d’acteurs ;
  • L’objectivité : ses analyses sont indépendantes et factuelles ;
  • L’audace : non soumis aux échéances des politiques de court terme et plateforme informelle, il est à même de questionner des idées établies, de promouvoir des approches peu prises en compte et de valoriser des innovations et ceux qui les portent.

Haut


Programme de travail 2015-16

Le Programme de travail 2015-16 est organisé autour de deux grands axes en ligne avec la mission et les objectifs du Club :

  1. Le premier axe, consacré à la gouvernance de la sécurité alimentaire et nutritionnel est permanent. Il s’inscrit dans les gènes du CSAO depuis sa création en 1976 : il s’agit de l’amélioration de la gouvernance régionale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle).
  2. Le second, qui est le cycle de réflexion sur les perspectives ouest-africaines, est récurrent dans la mesure où le thème de réflexion change tous les deux ans.
Ces deux axes sont servis par une fonction transversale entièrement dédiée au plaidoyer et à la communication.
 
Haut
 

Origine et évolution

Le « Club du Sahel » a été créé par des pays du Sahel et de l’OCDE en 1976, dans le but de mobiliser l’attention et le soutien de la communauté internationale face aux sécheresses sahéliennes. Au cours des 25 premières années de son existence, la principale mission du Club a été d’appuyer le Comité permanent Inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) et de mobiliser des aides de pays membres du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE. Ceci a mené à une augmentation sensible de l’aide destinée à la région sahélienne. Au cours de la même période, le Club a facilité la création du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) et du Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA). Suite à un large processus de consultation, facilité par le Club et le CILSS, une « Charte de l’aide alimentaire » a été adoptée en 1990, préfigurant quelques principes de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide. Aujourd’hui, l’Afrique de l’Ouest est l’une des régions les mieux équipées en matière de prévention et de gestion des crises alimentaires. 

En 2001, le Club a élargi son mandat et son champ géographique à l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest afin de s’adapter aux interdépendances régionales croissantes. Renommé « Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest » (CSAO), le Club a développé de solides relations avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), tout en poursuivant son partenariat avec le CILSS.

Le CSAO a nourri la réflexion stratégique de ces organisations et appuyé les politiques régionales dans les domaines de l’agriculture, de la coopération transfrontalière, de la prévention des conflits, de l’adaptation au changement climatique, de l’élevage et des migrations. En promouvant l’action régionale, le CSAO contribue à démontrer que les grands défis mondiaux contemporains forment un puzzle d’enjeux régionaux spécifiques et interdépendants.

En 2010, le Club s’est engagé dans une réforme profonde. Ses Membres ont approuvé un Mandat définissant une nouvelle forme de gouvernance. Ils ont également redéfini les relations du Club avec l’OCDE. La CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS sont ainsi devenus des Membres à part entière en janvier 2011.

 ‌

 

A‌nne De Lattre, fondatrice et directrice du Club du Sahel en 1976

 

« Le Club est la plus ancienne initiative de solidarité et de partenariat entre l’Afrique et l’OCDE. »

 

Directeurs du Secrétariat

Anne de Lattre (1976-1988)

Jean-H. Guilmette (1988 -1993)

Roy A. Stacy (1993-1998)

Jacqueline Damon (1999-2003)

Normand Lauzon (2004-2009)

Laurent Bossard (depuis 2011)


Penser et agir régionalement

La CEDEAO et l’UEMOA, accompagnées par leur partenaire technique le CILSS, ont beaucoup avancé sur la voie de l’intégration régionale. De nombreuses politiques communes ont vu le jour et sont en voie d’application dans les domaines du commerce (tarif extérieur commun), de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, de l’énergie, de l’élevage, des migrations, de la gouvernance et de la sécurité, ou encore des questions sociales. Si beaucoup reste à faire, l’Afrique de l’Ouest est la région africaine la plus avancée en termes de coopération régionale. Dans le monde interdépendant d’aujourd’hui, il est plus important que jamais de joindre ses forces au service d’objectifs communs. Chaque crise humanitaire nous rappelle qu’un « problème quelque part » peut rapidement devenir un « problème partout ». En outre, les instabilités et les confl its ont changé de nature. Moins circonscrits localement, davantage transfrontaliers, ils appellent des réponses institutionnelles, régionales et coordonnées. La sécurité alimentire et nutritionnelle, la préservation de l’environnement et des ressources naturelles, la lutte contre toutes les formes d’instabilité et de menace, la compétitivité économique, les enjeux énergétiques, sont autant de défi s qui ne peuvent être abordés pleinement qu’à l’échelle régionale.

Haut

 

 

D‌jimé Adoum, Secrétaire exécutif du CILSS avec Cheikhe Hadjibou Soumaré, Président de la Commission de l'UEMOA

« Les pays africains ont fortement embrassé une approche d’intégration régionale pour garantir les objectifs de développement basés sur des partenariats inter et intra Afrique et la solidarité dans la poursuite des priorités communes. […] Renforcer les capacités des communautés économiques régionales constitue une condition préalable majeure à la concrétisation de l’efficacité du développement en Afrique. L’architecture globale émergente devra refléter cette dimension régionale. »

Extrait du « Consensus et position africaine sur l’efficacité du développement »,  4e Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide, Busan, 29 novembre - 1 décembre 2011.


Gouvernance

Les Membres se réunissent deux fois par an dans le cadre du Groupe d’orientation politique (GOP). Ce dernier définit les orientations stratégiques, approuve le programme de travail et le budget, ainsi que les rapports d’activités et financiers. Les Membres assurent le bon fonctionnement du Club à travers leurs contributions financières. Ils désignent en leur sein le Président du Club, qui est actuellement François-Xavier de Donnea, Ministre d’État de la Belgique. T. Jean de Dieu Somda, ancien Vice-Président de la Commission de la CEDEAO, est le Représentant spécial du Président chargé de promouvoir le Club sur la scène internationale. Rattaché à la Direction des Relations mondiales de l’OCDE, le Secrétariat du CSAO assure l’exécution du programme de travail. Il mène des travaux analytiques, organise des réunions de réseaux et autres rencontres et facilite ainsi les liaisons entre les parties prentantes.

Haut

   

« Fondé sur une gouvernance partagée entre les organisations régionales ouest-africaines et leurs partenaires, le Club représente aujourd’hui une plate-forme de dialogue unique dans le paysage international du développement. »


Le Club et l'OCDE

La relation entre le Club et l’OCDE est gouvernée par un Protocole d’Accord. Le Secrétariat fait partie intégrante de l’OCDE, sous la structure du Secrétariat des relations mondiales. Le Club est un membre actif du pôle de développement de l’OCDE  et les initiatives Afrique de l’Organisation. Le Secrétariat facilite les échanges entre les acteurs régionaux de l’Afrique de l’Ouest et l’OCDE.

Pourquoi l'OCDE ? 

Le « Club du Sahel » a été créé en 1976 à l’initiative du Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD) et de plusieurs pays sahéliens et membres de l’OCDE, dans le but de mobiliser l’attention et le soutien de la communauté internationale face aux sécheresses sahéliennes. Il s’agit de la plus ancienne initiative de solidarité et de partenariat entre l’Afrique et l’OCDE. Aujourd’hui, c’est parce que la région a besoin de promouvoir ses intérêts au niveau mondial et d’amplifi er la voix ouest-africaine dans les débats internationaux que le Secrétariat du CSAO demeure au sein de l’OCDE. L’OCDE lui confère également les sources d’analyse et l’indépendance nécessaires à la production d’études utiles au dialogue et aux politiques.

Haut

 

Yaya Sow, Ambassadeur de la CEDEAO auprès de l’UE et du groupe ACP

« Le processus d’intégration régionale ne nécessite pas une institution supplémentaire dans la région mais plutôt un appui au niveau international qui peut aider à mieux faire entendre la voix ouest-africaine dans les débats mondiaux. »



 © 2014 Secrétariat du Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest (CSAO/OCDE) : Adresse postale : 2 rue André Pascal, 75775 Paris cedex 16, France ; Adresse de bureau : CSAO/OCDE - Le Seine Saint-Germain, 12 bd des Iles, bâtiment B, 92130 Issy-les-Moulineaux, France - contact : swac.contact@oecd.org  

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Arabie saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Guernesey
  • Jersey
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Bélarus
  • Belgique
  • Belize
  • Bénin
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brésil
  • Brunei Darussalam
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Cabo Verde
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Chili
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Corée
  • Costa Rica
  • Côte d'Ivoire
  • Croatie
  • Cuba
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominique
  • Égypte
  • El Salvador
  • Émirats arabes unis
  • Équateur
  • Érythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Bolivie
  • Micronésie
  • États-Unis
  • Éthiopie
  • Ex-République yougoslave de Macédoine
  • Russie
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Géorgie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Grenade
  • Groenland
  • Guatemala
  • Guinée
  • Guinée équatoriale^Guinée2
  • Guinée-Bissau^Guinée1
  • Guyana
  • Guyane française
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong (Chine)
  • Hongrie
  • Île de Man
  • Îles Caïmanes
  • Îles Cook
  • Îles Féroé
  • Îles Marshall
  • Îles Salomon
  • Îles Turques et Caïques
  • Îles Vierges britanniques
  • Îles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libéria
  • Libye
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao (Chine)
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Maurice
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Monaco
  • Mongolie
  • Monténégro
  • Montserrat
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Népal
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Niue
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Pérou
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Qatar
  • République arabe syrienne
  • Venezuela
  • République centrafricaine
  • Moldova
  • République démocratique du Congo
  • République démocratique populaire lao^Lao
  • République dominicaine
  • Congo
  • Iran
  • Chine (République populaire de)
  • République populaire démocratique de Corée
  • République slovaque
  • République tchèque
  • Tanzanie
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Rwanda
  • Sahara occidental
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les-Grenadines
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Sénégal
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suède
  • Suisse
  • Suriname
  • Swaziland
  • Tadjikistan
  • Taipei chinois
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste
  • Togo
  • Tokélaou
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Union européenne
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Viet Nam
  • Wallis-et-Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Curaçao
  • Bonaire
  • Saba
  • Topics list