Colloque régional sur l'élevage pastoral

 

 « Une contribution durable au développement et à la sécurité des espaces saharo-sahéliens »

 

Colloque élevage - affiche 

N'Djaména, 27-29 mai 2013

Dans un contexte dominé par un agenda « sécuritaire », il est opportun de considérer les espaces saharo-sahéliens comme des zones d’interdépendances entre l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest. Il apparaît en particulier fondamental de replacer l’élevage pastoral parmi les solutions au problème d’insécurité du Sahel. Co-organisé par le Secrétariat du Club, le gouvernement tchadien et l’AFD, en collaboration avec l'Union européenne, le FIDA et l’UICN, le colloque a produit des propositions sur le rôle de l’élevage pastoral dans le développement et la sécurité aux espaces saharo-sahéliens de l’Afrique de l’Ouest, du Nord et centrale. Nourrie des débats du colloque, la Déclaration de N'Djaména a été ensuite adoptée par une Conférence ministérielle présidée par le premier Ministre, M.  Joseph Djimrangar. 
 
Téléchargez les "Actes du colloque"

  Contexte Le colloque | Axes de réflexion | Ordre du jour | Participants Documents | Liens utiles | Contact

Le contexte

Il y a 40 ans, de terribles sécheresses mettaient  – pour la première fois – le Sahel sous les feux de l’actualité mondiale.  Cet épisode climatique désastreux débouchait sur des aides d’urgence massives et la volonté de mieux comprendre cette région pour prévenir de nouvelles crises.  Aujourd’hui, les espaces saharo-sahéliens se retrouvent au centre des préoccupations internationales, cette fois du fait de l’insécurité qui y sévit.  La région est désormais perçue comme une menace pour la stabilité des États de la région et la sécurité internationale.  Des réponses d’urgence sécuritaires sont mises en œuvre. Nécessaires, elles  engloutissent des budgets considérables et coûtents des vies.  Les réponses en termes de développement à long terme sont malheureusement difficiles à formuler. Elles constituent pourtant les fondations sur lesquelles la stabilité de ces territoires immenses devra être reconstruite.

Haut
 

Le colloque

Pour retrouver leur stabilité, les espaces saharo-sahéliens doivent être occupés et mis en valeur.  Le pastoralisme présente le double avantage d’être adapté à l’environnement et de compenser la faible densité de la population occupant le territoire par la mobilité.  Cette mobilité ne s’arrête pas aux frontières du Sahel ouest-africain. Elle tisse une trame beaucoup plus large incluant l’Afrique du Nord et centrale. Elle s’inscrit aussi dans les échanges  commerciaux entre pays côtiers et d’Afrique du Nord dont les impacts économiques et politiques sont potentiellement considérables mais qui ne peuvent aujourd'hui se développer.  Le Colloque de N’Djaména avait pour objectif de convaincre la communauté africaine et internationale de placer l’élevage pastoral au centre des stratégies de stabilisation des zones saharo-sahéliennes et, subséquemment, d’inciter les pays concernés à relancer ou à renforcer leur réflexion interne sur le développement pastoral et plus largement sur le développement durable des espaces pastoraux. 

 Haut


Axes de réflexion

  • Réflexion historique et prospective : une analyse approfondie de l’histoire du Sahara-Sahel, de ses instabilités, de son économie et du pastoralisme ;  une mise en évidence des grands enjeux actuels et à venir ; une réflexion sur le rôle de la mobilité – donc de l’élevage pastoral -  face à la fluidité transnationale des menaces (la circulation des groupes mafieux et terroristes, les trafics, etc.),
  • Analyse des politiques publiques : une analyse des conceptions et des modalités des politiques relatives au développement des régions saharo-sahéliennes et de promotion de l’élevage pastoral,
  • Pistes d'actions : des propositions politiques et techniques pour une stratégie de promotion du pastoralisme au service de la sécurité et du développement. 

 Haut


Ordre du jour

  • Lundi 27 mai 2013 : Ouverture du colloque
    • Discours d’ouverture prononcé par M. le Premier Ministre Djimrangar Dadnadji
    • Introduction aux travaux du colloque : les contributions de l’élevage pastoral et les facteurs d’insécurité
  • Mardi 28 mai 2013 : Ateliers thématiques (conduits en parallèle)
    • Atelier 1 : Gouvernance et sécurité – Les enjeux et l’orientation des politiques publiques
    • Atelier 2 : Renforcer la résilience des sociétés pastorales - Les enjeux et l'orientation des politiques publiques
    • Atelier 3 : Renforcer la viabilité économique et sociale - Les enjeux et l’orientation des politiques publiques
  • Mercredi 29 mai 2013 : Restitution des ateliers en plénière et Discours de clôture
    • Conférence ministérielle (en parallèle) - séquence politique du colloque aboutissant à la Déclaration de N’Djaména
  • Jeudi 30 mai 2013 : Conférence à l’Université de N’Djaména – Campus de Toukra et foire pastorale
 Haut
 

Participants

Le colloque a rassemblé quelque 200 participants venant des pays de l'Afrique de l'Ouest et de l'Afrique du Nord : experts du secteur élevage, représentants des organisations pastorales, décideurs politiques aux niveaux national et régional ainsi que partenaires au développement.  Son Excellence Idriss Déby Itno, aux côtés de Ministres sahéliens et nord-africains ainsi que de représentants au plus haut niveau des communautés économiques régionales concernées, a participé à la Conférence politique de haut niveau (Conférence ministérielle) du 29 mai. 

Haut


Documents

Haut


Liens utiles

  Haut
 

 

Contact

 Haut

 

 

 

 

Also Available