2ème Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement

 

Paris, 25 novembre 2008

Deux ans après l’approbation du Plan d’action de Rabat (juillet 2006), le Conseil européen adopte le 16 octobre 2008 un Pacte européen sur l’immigration et l’asile. La 2ème Conférence ministérielle euro-africaine adopte quant à elle un Programme de coopération triennal 2009-2011  qui reprend les thèmes prioritaires du Plan d’action de Rabat (voir ci-dessous).

Les discussions de la 2ème Conférence ministérielle euro-africaine soulignent entre autre que le pacte européen reste parfois incompris et mal perçu du côté africain ; d’où l’importance de renforcer le dialogue entre espaces de transit, d’accueil et de départ. L’analyse des enjeux régionaux des migrations ouest-africaines menée par le CSAO, ouvre des pistes de réflexion et d’action régionales qui pourraient alimenter les stratégies et politiques nationales. 

Le Secrétariat du CSAO est également associé à la préparation de la conférence parlementaire à haut niveau sur la cohérence des politiques de développement et les migrations, co-organisée en février 2009 par l'OCDE/SGE avec le Parlement européen et la Commission européenne.  

 

Le Programme de coopération triennal (2009-2011) de Paris

Dans un esprit de consensus, la Conférence de Paris a adopté un nouveau Programme de coopération triennal (2009-2011). Fidèle aux objectifs de Rabat, les États s’engagent à mener des actions concrètes pour :

 

Lutte contre la migration irrégulière :

  • Faciliter l'émergence d'opportunités de migration légale
  • Renforcer la coopération institutionnelle et l'information sur la migration légale

Organisation de la migration légale :

  • Établir une approche générale de la lutte contre la migration irrégulière,
  • Améliorer la qualité de l'état civil et lutter contre la fraude documentaire
  • Renforcer le contrôle des frontières, la lutte contre le trafic des migrants et la lutte contre la traite des êtres humains, dans le respect des compétences des États
  • Améliorer les réadmissions et promouvoir les retours volontaires

Renforcer les synergies entre migration et développement :

  • Accompagner les politiques d'emploi et de développement économique et social des pays d’origine
  • Favoriser les transferts de fonds des migrants et leur utilisation à des fins de développement, dans le plein respect de leur caractère privé
  • Promouvoir le développement en renforçant les liens entre diasporas, pays d'origine et pays de destination

La mise en œuvre du Programme de coopération triennal de Paris sera évaluée lors de la prochaine Conférence ministérielle euro-africaine prévue à Dakar (Sénégal) vers fin 2011.

>> en savoir plus sur les travaux du CSAO sur les migrations

 

   Contacts :

   À lire :

   À visiter :