Le président du Club, François-Xavier de Donnea, au 17e sommet du CILSS

 

Bamako, Mali, 15 avril 2015

S'exprimant lors de la 17e Conférence des Chefs d'État et de gouvernement du CILSS, le président du Club, François-Xavier de Donnea, a souligné les grands progrès réalisés en terme de rapprochement interinstitutionnel entre le CILSS et la CEDEAO tout en encourageant à accélérer la cadence. Du fait, le CILSS s'est transformé avec succès en centre d'excellence couvrant toute la région ouest-africaine. Quatre pays côtiers – le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Togo, ont rejoint le CILSS. « Je pense qu’il est temps de reconnaître officiellement que le CILSS est désormais – de facto - une organisation sahélienne et ouest-africaine dédiée à la sécurité alimentaire et à l’environnement », a-t-il déclaré. En marge du sommet, le président de Donnea et son représentant spécial, T. Jean de Dieu Somda, ont rencontré des représentants diplomatiques de plusieurs Membres et partenaires du Club (Canada, États-Unis, France, Pays-Bas et Union européenne).

en savoir plus

Instances statutaires du cILSS

Du 9 au 15 avril, le CILSS a tenu ses instances statutaires à Bamako. Elles se sont clôturées avec la 17e Conférence des Chefs d'État et de gouvernement du CILSS, rassemblant les leaders de treize États membres du CILSS. Les Chefs d'État et de gouvernement ont passé en revue les progrès réalisés et se pencheront sur les recommandations faites par le Conseil des ministres qui portent notamment sur les dossiers suivants : la signature de la seconde convention révisée ; l'adoption du programme de travail 2015-19 (PT 15-19) ; l'adoption du projet de révision du Conseil régional sur la sécurité alimentaire (Coresa) ; l'apurement des arriérés de contribution des États membres ; l'augmentation des niveaux de contribution des États membres ; l'adoption du projet de révision de la politique de rémunération du personnel du CILSS ; la nomination d'un nouvel auditeur interne du CILSS et l'accélération du processus de rapprochement CILSS-CEDEAO. Depuis 2010, sous la présidence du Tchad, l'organisation a entamé un profond processus de réforme se traduisant notamment par « le fonctionnement normal des organes de gestion, la tenue régulière des instances statutaires, la modernisation des outils de gestion administrative, financière, comptable et des ressources humaines ». Sous le leadership du Secrétaire exécutif Adoum Djimé, le CILSS a réussi à développer et soigner sa réputation en tant que centre d'excellence de la région. Son expertise technique est largement reconnue et l'équipe du CILSS est en pleine expansion. L'agence spécialisée s'est progressivement élargie aux pays côtiers et a également su attirer de nombreux nouveaux projets et programmes de développement dans le domaine de la résilience, du pastoralisme et du changement climatique. À titre d'exemple, la Banque mondiale lui a confié la mise en œuvre du Projet régional d'appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) doté d'un budget de 248 millions de dollars US pour six pays bénéficiaires. La 17e conférence était précédée par la 22e Réunion du Comité régional de programmation et de suivi (CRPS) qui s'est tenue du 9 au 11 avril et la 50e session du Conseil des ministres le 13 avril 2015. Le président malien Ibrahim Boubacar Keita assure désormais la présidence en exercice de l'institution. La prochaine Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS aura lieu à Nouakchott en République Islamique de Mauritanie dans le courant de l’année 2017. > en savoir +

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)