Principale composante de la Stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire de la CEDEAO, la Réserve régionale de sécurité alimentaire constitue une troisième ligne de défense en cas de crise alimentaire, après les stocks de proximité à l’échelle locale/communautaire et les dispositifs nationaux. Adoptée par la CEDEAO en février 2013 lors de la Conférence des chefs d’État à Yamassoukro, la réserve est un outil important de solidarité régionale. Elle comprend un stock physique (un tiers) à même d’assurer un approvisionnement rapide et une réserve financière (deux tiers) permettant de réduire les coûts et de diversifier les formes d’assistance alimentaire. La CEDEAO et ses partenaires ont commencé à mettre en place le stock physique, réparti sur quatre sites d’entreposage. Les ports de Dakar et de Tema ont été identifiés pour le recours à d’éventuelles importations. Le stock physique sera principalement constitué de produits locaux (céréales, tubercules et autres produits nutritionnels en phase avec les habitudes alimentaires locales). Il sera constitué à travers des contrats d’achat directs établis avec des organisations paysannes, des contributions des pays et autres appels d’offres. La région cible une capacité de stockage totale d’1 million de tonnes d’ici 2020. Une composante « bétail » est en cours de formulation. La réserve bénéficie du soutien politique de la communauté internationale à travers le G20. Télécharger la carte

L'actu vue par les cartes

Climats, changements climatiques et résilience