Incidences sécuritaires du changement climatique au Sahel

 

Faits et options politiques

  

Ces dernières années, le changement climatique a dominé l'agenda international et marqué l’opinion publique. L'impact du changement climatique est de plus en plus souvent considéré comme une nouvelle menace pour la sécurité et le développement. Le projet Incidences sécuritaires du changement climatique au Sahel s’est appuyé sur la recherche climatique, historique, géographique, et socio-économique pour analyser la relation entre le changement climatique et la sécurité. > synthèse

 

Équipe | Partenaires | Événements | Études thématiques | Cartes | Contact

 

Contexte

Ces dernières années, le changement climatique et ses incidences en matière de développement et de sécurité sont devenus des enjeux clés pour l’ensemble des décideurs politiques. Après des décennies au cours desquelles l’innovation technologique, l’ingéniosité et l’adaptabilité ont permis aux hommes de surmonter les cycles de pénurie, les effets du changement climatique posent aujourd’hui de nouvelles formes de menaces. Celles-ci sont susceptibles d’avoir des répercussions négatives sur la croissance et le développement durable. Le continent africain apparaît comme « l’un des plus vulnérables au changement et à la variabilité climatiques, cette situation s’exacerbant sous l’effet d’une faible capacité d’adaptation des États et d’une forte interaction entre de multiples pressions exercées à différents niveaux ». (Plate-forme Intergouvernementale sur le Changement Climatique, IPCC 2007).

 

 

Le Sahel

Pour cette étude, le Sahel est défini comme la région comprise entre les latitudes 12°N et 20°N englobant des zones aride et semi-aride. Cette bande couvre partiellement ou entièrement 12 pays répartis de l’Océan atlantique à la Mer rouge : le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Nigeria, le Tchad, le Soudan, l’Éthiopie, l’Érythrée et Djibouti.


 

 

 

  

Équipe

Le travail conduit par le Secrétariat du CSAO mobilise des experts pluridisciplinaires. Les analyses climatologiques sont réalisées par le UK Meteorological Office Hadley Centre. Les études régionales impliquent un réseau d’acteurs des pays de l’OCDE et d’Afrique, des organisations internationales et régionales et des institutions privées.

 

Partenaires

  • Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement (ACMAD)
  • Union africaine, Département de la paix et de la sécurité
  • Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)
  • Centre régional AGRHYMET/CILSS
  • Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
  • Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
  • Réseau du système d’alerte précoce de famines (FEWS NET)
  • Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)
    - Centre de prévision et d’applications climatiques (ICPAC/IGAD)
    - Mécanisme d’alerte rapide sur les conflits (CEWARN/IGAD).

Événements

Études thématiques

Incidences sécuritaires du changement climatique au Sahel : perspectives politiques

Philipp Heinrigs, février 2011

Le projet « Incidences sécuritaires du changement climatique au Sahel » vise, par des analyses régionales de l’impact du changement et des variations climatiques au Sahel, à mieux appréhender l’existence et la nature des liens de ces derniers avec la sécurité. Ce document résume et rassemble les conclusions des analyses effectuées au long du projet. Il dégage les principaux enjeux pour les décideurs politiques, des pistes de travaux futurs, les lacunes et incertitudes des connaissances actuelles.

> synthèse  | étude intégrale


Climat sahélien : rétrospective et projections

UK Met Office Hadley Centre, février 2010

Cette édute a pour objectif de résumer ce que nous savons actuellement sur le climat présent et futur de la région du Sahel.

 


Etude économétrique de l’impact de la variabilité des précipitations sur la sécurité dans la région du Sahel

Sebastian Hissler, novembre 2009

Cette étude économétrique essaie d’analyser l’impact des variations climatiques sur les événements sécuritaires. Cet impact est estimé par le biais de la croissance de la production agricole et de l’urbanisation. Les résultats de cette étude complètent les autres analyses, menées dans le cadre du projet SICCS.


Revue des évènements sécuritaires au Sahel 1967 – 2007

Emmanuel Salliot, août 2010

L’objectif de cette étude consiste à faire l’analyse des enjeux sécuritaires qui se sont produits dans la bande soudano-sahélienne entre 1969 et 2007 et à les interroger sous le prisme des menaces induites par le changement climatique.

> Fiches de présentation


Sécurité et variables environnementales : Débat et analyse des liens au Sahel

Marie Trémolières, août 2010

L’analyse des événements sécuritaires dans la zone sahélienne met en exergue la complexité des variables qui influencent la relation entre changement climatique et sécurité. Une qualification généralisée est impossible. Elle met l’accent sur la prédominance de la corrélation entre indicateurs économiques/politiques et sécurité, notamment en termes de conflit, et propose des actions politiques pour améliorer la qualité de vie, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance.

 

 

Cartes


 



 


En savoir plus

  

Le climat et le changement climatique,

Atlas régional de l’Afrique de l’Ouest, chapitre 14, CSAO/OCDE, Cahiers de l’Afrique de l’Ouest, janvier 2009.

Comme toutes les régions du monde, l’Afrique et l’Afrique de l’Ouest doit faire face au défi du réchauffement climatique qui est principalement celui de la vulnérabilité et de l’incertitude. Les analyses portant sur cette région sont insuffisantes et les résultats des projections climatiques et de leurs conséquences trop incertaines pour bien anticiper les risques et les opportunités liés aux changements climatiques. Une meilleure prise de conscience et participation des acteurs locaux seront aussi nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre ces stratégies d’adaptation.


Le changement climatique en Afrique de l’Ouest,

Stratégies d’adaptation au Sahel (anglais), note d’information du CSAO, janvier 2009.

Alors que l’Afrique produit moins de 4 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’échelle mondiale, elle est considérée comme la région la plus vulnérable aux effets des changements climatiques du fait de la fragilité de ses économies. Comme toutes les régions du monde, l’Afrique de l’Ouest doit faire face à ce défi qui est principalement celui de la vulnérabilité et de l’incertitude. Au-delà de l’analyse des impacts du changement climatique et des stratégies d’adaptation des producteurs agricoles au Sahel, cette note du CSAO propose des recommandations aux décideurs ouest-africains ainsi qu’aux partenaires au développement face au défi climatique.

 

   Contact

  

   En savoir plus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 > marquez cette page : www.oecd.org/csao/changementclimatique

 

 

 

 

Also Available