Vers des villes, régions et communautés plus vertes

Vers des villes, régions et communautés plus vertes

 

L’action menée par les gouvernements centraux ne peut à elle seule permettre le « passage au vert » des villes, régions et communautés. Ces dernières peuvent en revanche se révéler de véritables catalyseurs de solutions environnementales. Pour atteindre leurs objectifs de développement urbain, régional et rural, les décideurs nationaux, régionaux et locaux ont lancé des initiatives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et utiliser les ressources plus efficacement, tout en orientant l’économie vers la sortie de la crise financière mondiale. Expérimentations et enseignements à l’échelle locale sont l’occasion de précieuses expériences qui, si elles sont concluantes, permettent de faire remonter les approches des villes vers les régions et sont susceptibles d’influencer l’action nationale voire internationale. Coordonner les questions de gouvernance peut s’avérer un bon moyen de concrétiser la croissance verte au meilleur coût, notamment dans les domaines des investissements verts et de l’innovation.

©Hemera/Thinkstock

En coordination avec les gouvernements nationaux, régionaux et locaux, l’OCDE s’efforce de concilier la réalisation d’objectifs environnementaux ambitieux et le développement économique, séparés aujourd’hui par un fossé.

 

Villes

 

Les villes abritent plus de la moitié de la population mondiale. Elles cristallisent donc la plupart des problèmes environnementaux de notre époque. Le programme Villes vertes de l’OCDE vise à étudier comment les politiques urbaines de croissance verte et de développement durable peuvent améliorer la performance économique et la qualité de l’environnement des zones métropolitaines et partant, renforcer la contribution des villes à la croissance nationale, à la qualité de vie et à la compétitivité.
 
Les initiatives urbaines sont au cœur des efforts déployés pour atténuer ou éviter les retombées du changement climatique sur les infrastructures, les populations et les économies. Grâce à leur connaissance pointue du terrain, les responsables urbains sont aux avant-postes des efforts d’adaptation et de réduction des vulnérabilités au changement climatique. En mettant l’accent sur les coûts et avantages économiques de l’action, l’OCDE a cerné des stratégies permettant d’accroître la contribution des villes à l’adaptation, aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement.  

 

www.oecd.org/villesvertes

 

Régions

 

Les régions, parce que leur population et leur activité économique sont souvent importantes, et parce qu’elles détiennent un plus grand stock d’actifs naturels que les villes, sont également des terrains intéressants pour donner corps aux initiatives de croissance verte. Les autorités locales et régionales ont un rôle central à jouer dans la mise en œuvre des stratégies nationales de croissance vertes et ce, pour différentes raisons :

  • Les politiques régionales et locales sont nécessaires pour assurer la création d’emplois verts, parce qu’elles maîtrisent mieux les caractéristiques des marchés du travail locaux et parce que les institutions régionales sont les mieux placées pour offrir des formations adaptées aux besoins locaux. 
  • Les initiatives de croissance verte mises en œuvre à l’échelle régionale et locale sont capitales pour encourager l’innovation et stimuler la demande de technologies vertes. Grâce à leur fort pouvoir d’achat, les autorités locales et régionales peuvent par exemple agir directement sur la demande de produits et services verts.  
  • Les mécanismes nationaux et internationaux de financement de la croissance verte sont plus efficaces lorsqu’ils sont coordonnés avec des mécanismes de financement régionaux et locaux.

 

Travaux de l’OCDE sur le développement régional

 

L’énergie renouvelable dans les zones rurales

 

Quel est l’impact du déploiement des énergies renouvelables sur le développement économique des zones rurales ? Pour répondre à cette question, l’OCDE a mis en place un projet international de recherche portant sur 16 études de cas en Europe et en Amérique du Nord.
 
D’après les conclusions préliminaires, le déploiement des énergies renouvelables peut avoir un impact positif sur la trajectoire de développement des zones rurales. Les taxes et redevances payées par les promoteurs aux collectivités locales peuvent aider celles-ci à améliorer la prestation de services. Ces nouvelles ressources sont utilisées pour construire des écoles et des résidences pour personnes âgées, ou pour améliorer l’accès au haut débit dans des régions à faible densité démographique. Les installations productrices d’énergies renouvelables peuvent aussi générer des opportunités d’emploi dans la maintenance et l’exploitation, voire sous certaines conditions, dynamiser l’emploi non salarié et l’entreprenariat.
 
Cela étant, le projet de recherche a également mis en lumière un certain nombre de problèmes importants susceptibles de compromettre les résultats visés. Par exemple, sous l’impulsion des programmes de croissance verte, les politiques nationales et régionales de développement des énergies renouvelables ont fixé des objectifs très ambitieux et offert d’importantes incitations pour encourager la production, qui ont entraîné des distorsions. Ces incitations ont notamment provoqué un phénomène de recherche de rente et les installations sont entrées en concurrence avec l’agriculture et le tourisme pour l’utilisation des terres ou des aménités rurales. Face à ces conséquences, de nombreuses localités ont commencé à s’opposer à un déploiement plus généralisé. Les liens potentiels avec les industries rurales, notamment les activités sylvicoles ou manufacturières, ne sont pas exploités faute d’une approche intégrée du développement des énergies renouvelables. Réduire les initiatives spatialement indifférenciées et prendre en compte les caractéristiques et les besoins spécifiques des économies d’accueil pourrait permettre de rentabiliser les investissements dans les énergies renouvelables en termes de développement économique.

 

Gouvernance

 

En responsabilisant les autorités locales, les politiques nationales peuvent démultiplier les expériences menées localement, réduire les temps de réponse, mobiliser plus efficacement les ressources et impliquer les acteurs locaux. Un cadre de gouvernance pluri-niveaux est nécessaire pour réussir à coordonner les stratégies de croissance verte à l’échelle des autorités nationales, régionales et locales, ainsi qu’avec la société civile et le secteur privé. Le document de travail Cities, Climate Change and Multilevel Governance montre qu’il est indispensable de promouvoir la gouvernance dans le domaine du changement climatique à tous les niveaux de l’action publique et auprès de toutes les parties concernées pour éviter les écarts entre les plans d’action locaux et les cadres nationaux, et pour encourager l’apprentissage croisé entre les institutions ou départements compétents aux échelons régionaux et locaux.
 
Travaux de l’OCDE sur la gouvernance pluri-niveaux 

 

Développement économique et de l’emploi au niveau local

 

La plupart des gouvernements nationaux et locaux ont souscrit des engagements ambitieux en vue d’atténuer le changement climatique et de s’adapter à la nouvelle donne environnementale et réglementaire tout en luttant contre le chômage. Les stratégies économiques des villes, régions et communautés doivent conserver une approche flexible des politiques de l’emploi, environnementales et économiques, tout en en assurant leur coordination. Le renforcement des capacités à l’appui des politiques économiques et environnementales locales sera essentiel pour soutenir efficacement la création d’emploi pendant la transition vers une économie verte.

 

Le projet Mesurer le potentiel de croissance verte a pour but de cerner les principaux indicateurs de la transition locale vers une économie à bas carbone. L’objectif est de définir des indicateurs quantifiables au niveau régional/local capables de suivre dans le temps le passage à une économie et à des activités industrielles sobres en carbone, en traitant les deux volets de l’économie fondées sur une croissance verte, à savoir la création d’emplois et le développement économique dans les nouveaux secteurs de croissance d’une part ; et le développement durable d’autre part.
 
Le projet Changement climatique, emploi et développement local vise à aider les autorités nationales et locales à proposer des emplois plus verts et de bonne qualité en développant des activités sobres en carbone. Le rapport final Enabling Local Green Growth: Addressing Climate Change Effects on Employment and Local Development fournit des orientations sur les politiques et actions à mettre en œuvre pour améliorer la qualité de l’emploi dans une économie plus verte, répondre aux besoins de compétences nouvelles, et gérer la transition des marchés du travail locaux vers une économie sobre en carbone.
 
En 2012, un projet de suivi consacré à l’amélioration de l’efficacité des initiatives vertes liées au développement local analysera plus en détail certains des aspects mis en lumière dans le rapport. Il identifiera notamment l’adaptation du secteur public à l’économie verte en vue de faire tomber les obstacles à l’émergence et la diffusion de pratiques et d’activités plus vertes dans le secteur privé.

 

Événements clés

 

En savoir plus

 

 

 

 

Programmes liés

 

Travaux de l’OCDE sur l’adaptation au changement climatique
Programme d’action et de coopération concernant le développement économique et la création d’emplois au niveau local (LEED)
Forum international des transports

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe