By Date


  • 15-février-2011

    Français

    Payer pour la biodiversité - Améliorer l'efficacité-coût des paiements pour services écosystémiques

    La biodiversité et les services écosystémiques ont des retombées positives directes pour la collectivité, comme l’approvisionnement en nourriture, la purification de l'eau, la disponibilité de ressources génétiques ou la régulation du climat. Ces services assurent ainsi des fonctions essentielles au maintien de la vie et contribuent à la santé humaine, au bien-être et à la croissance économique. Pourtant, la biodiversité est en recul partout dans le monde et, dans certains domaines, cette perte s'accélère. Le besoin de politiques qui favorisent la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité et des services écosystémiques est plus important que jamais. Les Paiements pour services écosystémiques (PSE) sont un mécanisme direct et souple à base d'incitations par lequel l'utilisateur ou le bénéficiaire d'un service écosystémique effectue un paiement direct à un individu ou une communauté dont les décisions en matière d’occupation des sols ont un impact sur la fourniture de services écosystémiques. L'intérêt porté aux PSE s’est rapidement accru au cours de la dernière décennie : les PSE se multiplient à travers le monde et on dénombre déjà plus de 300 programmes en place aux échelons national, régional et local. S’appuyant sur les travaux déjà publiés concernant des programmes de PSE efficaces et sur plus de trente études de cas de pays développés et en développement, cet ouvrage s’attache à mettre en lumière les bonnes pratiques dans la conception et la mise en œuvre de ce type de programmes, en vue de les rendre plus performants sur le plan environnemental et en termes de coût-efficacité. Les questions suivantes y sont ainsi abordées : 
    • Pourquoi les PSE sont-ils utiles et comment fonctionnent-ils ?
    • Comment peut-on optimiser leur efficacité environnementale et maximiser leur efficience économique ?
    • Quelles sont les différentes sources potentielles de financement des programmes PSE, et comment peut-on les mobiliser ?
    • Quels sont les enseignements tirés des programmes PSE existants et les connaissances pouvant être mises à profit pour les programmes futurs, notamment les PSE internationaux ?
  • 15-février-2011

    Français

    Une nouvelle ère de coopération mondiale

    Le G20 a aidé le monde à traverser la tempête économique. Il doit désormais se montrer capable de mettre en œuvre une nouvelle gouvernance dans le monde d’après la crise. Dans cette tâche, notre Organisation est prête à aider, déclare Gabriela Ramos, sherpa de l’OCDE au G20.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 11-February-2011

    English

    Green Growth

    The aim of the OECD Green Growth Strategy is to provide a clear framework for how countries can achieve economic growth and development while at the same time preventing costly environmental degradation, climate change and inefficient use of natural resources.

    Related Documents
  • 11-February-2011

    English

    OECD Insights Blog - Green growth strategies: a framework for the future, and the present

    OECD Green Growth Strategy Workshop: we asked Nathalie Girouard, the Green Growth Strategy Co-ordinator, for her views on some of the topics being discussed.

    Related Documents
  • 10-February-2011

    English

    OECD Roundtable on Sustainable Growth

    At this roundtable, M. Gurría concluded that the topic of fairness and intergenerational solidarity is an essential part of our responsibility today and will be essential for the creation of a stronger, cleaner, fairer world economy tomorrow.

    Related Documents
  • 10-février-2011

    Français

    Atelier sur la Stratégie pour une croissance verte

    Afin de s’assurer que la Stratégie pour une croissance verte constitue un instrument utile pour accompagner les pays dans leur transition vers une économie plus verte, l’OCDE a organisé un atelier sur l’avant-projet du Rapport de synthèse de la Stratégie, le 10-11 février 2011, à Paris.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 8-February-2011

    English

    Disaggregated Impacts of CAP Reforms - Proceedings of an OECD Workshop

    The Common Agricultural Policy (CAP) is an important policy for the European Union and accounts for about 40% of the EU budget. Ever since its inception in 1958, the CAP has been regularly reviewed and adjusted to improve its performance and adapt to changing circumstances. At a time when the post-2013 future of the CAP is being discussed and major challenges such as food security and climate change lay ahead, it is important to review the impact of past reforms and to draw lessons for the design of future policies. While the studies in these proceedings often take account of national and international market effects of agricultural policies, they tend to focus on the impact of policies on farms and at the regional and local levels. Today, the European Union is composed of very diverse regions that are affected very differently by any given farm policy, depending on the structural characteristics of the farms’ and regions’ economies. This report collects papers presented at the OECD Workshop on Disaggregated Impacts of CAP Reforms, held in Paris in March 2010, which focused on recent reforms. In particular, it examined the implementation of the single payment scheme since 2005 and the transfer of funds between different measures. Special attention was also paid to reforms of the sugar and dairy sectors with respect to the quota system and the restructuring of both these industries. The papers also look at the impact of the new direct payment system on land use, production and income.
  • 28-January-2011

    English

    The Economics of Adapting Fisheries to Climate Change

    Climate change is becoming more evident and, as it increases, will alter the productivity of fisheries and the distribution of fish stocks. From an economic point of view, the changes will have impacts on fisheries and coastal communities in different ways. These expected changes require adaptable and flexible fisheries and aquaculture management policies and governance frameworks. However, the forms of future climate change and the extent of its impact remain uncertain. Fisheries policy makers therefore need to develop strategies and decision-making models in order to adapt to climate change under such uncertainty while taking into account social and economic consequences. While most work on climate change in the fisheries sector has focused on fisheries science, this book highlights the economic and policy aspects of adapting fisheries to climate change. An outcome of the OECD Workshop on the Economics of Adapting Fisheries to Climate Change, held in June 2010, the book outlines the actions that fisheries policy makers must undertake in the face of climate change. These include: strengthening the global governance system; a broader use of rights-based management systems; ecosystem protection; industry transformation through the ending of environmental harmful subsidies and a focus on demand for sustainably caught seafood; and, in particular, using aquaculture as a key part of the response to climate change.
  • 28-janvier-2011

    Français

    Les pêcheries : jusqu'à l'épuisement des stocks ?

    La mondialisation, la gestion des ressources naturelles et l’évolution des styles de vie sont autant de facteurs qui influent sur les pêcheries, selon ce livre de la série Les essentiels de l'OCDE.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 20-décembre-2010

    Français

    Stimuler les technologies pour les véhicules à faibles émissions de carbone

    Les gouvernements multiplient leurs interventions sur les marchés des voitures particulières pour accroître les économies de carburant et réduire les émissions des voitures neuves. Ce rapport examine la logique de ces interventions et se penche sur les mesures d’une efficacité maximum pour un coût minimum.La Table Ronde a rassemblé des économistes, des responsables politiques et des ingénieurs du secteur de l’automobile. L’objectif était de mieux comprendre les raisons pour lesquelles le marché automobile échoue à engendrer des économies de carburant suffisantes. Les participants se sont tout d’abord demandés si des mesures additionnelles étaient nécessaires, une fois qu’un prix adéquat pour le dioxyde de carbone est établi par la taxation des carburants, et ils ont conclu que des imperfections de marché sont effectivement à l’œuvre et que ces dernières justifient des interventions additionnelles des gouvernements.Des normes d’économies de carburant sont une partie essentielle d’un ensemble de mesures, et plus le cadre temporel à l’intérieur duquel des objectifs indicatifs sont formulés est long, moins les investissements de l’industrie dans des moteurs et chaînes cinématiques économes sont handicapés par l’incertitude. Les subventions destinées aux véhicules électriques sont plus problématiques à cause du risque de prématurément désigner un vainqueur et d’instituer une dépendance aux subventions. De plus, la production d’électricité doit encore être décarbonée. Cependant, des interventions pour orienter les innovations, de telle sorte que des réductions drastiques de gaz à effet de serre aient lieu, sont justifiées pour autant que le risque de ne pas atteindre les objectifs politiques en matière de changement climatique est perçu comme plus élevé que les risques attachés à ces interventions.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 > >>