Partager

By Date


  • 9-novembre-2018

    Français

    Les pays donateurs doivent réformer le financement du développement afin d’être à même d’honorer leurs engagements pour 2030

    Selon un nouveau rapport de l’OCDE, le financement extérieur à destination des pays pauvres est en baisse, en dépit de l’engagement souscrit il y a trois ans par la communauté internationale d’accroître les apports financiers à l’appui du développement, notamment sous la forme d’investissements privés.

    Documents connexes
  • 31-October-2018

    English

    Environmental taxation

    A broader use of environmental taxation or emission trading systems would be one of the most efficient and effective ways of promoting green growth.

    Related Documents
  • 22-octobre-2018

    Français

    L’utilisation de matières premières devrait doubler d’ici 2060, ce qui aura de graves répercussions sur l’environnement

    D’après un nouveau rapport de l’OCDE, l’utilisation de matières premières devrait pratiquement doubler dans le monde d’ici à 2060, accompagnant l’expansion de l’économie mondiale et l’élévation des niveaux de vie, ce qui exercera sur l’environnement une pression deux fois plus forte qu’aujourd’hui.

    Documents connexes
  • 18-October-2018

    English

    Energy Subsidy Reform in the Republic of Moldova - Energy Affordability, Fiscal and Environmental Impacts

    This report looks at the fiscal, environmental and social impacts of energy subsidy reform in Moldova with a particular focus on energy affordability. Reduced value added tax (VAT) rate on natural gas consumption and a VAT exemption on electricity and heat consumption by domestic users represent the largest fossil-fuel consumer subsidies in Moldova. Reforming these will imply an increase of the VAT rate, which will lead to an increase of gas, electricity and heat tariffs for households, and will in turn affect household consumption levels, related expenditures and energy affordability. If reform measures are to work, they will need to be accompanied by a carefully-designed social policy to protect poor households.
  • 16-octobre-2018

    Français

    Examens environnementaux de l'OCDE : République tchèque 2018 (Version abrégée)

    La République tchèque a progressé dans le découplage des prélèvements d’eau douce, de la consommation d’énergie et des émissions de GES et d’autres polluants atmosphériques par rapport à la croissance économique. En raison de son solide socle industriel et de sa dépendance au charbon, elle fait toutefois partie des pays à plus forte intensité d’énergie et de carbone de l’OCDE, et la pollution atmosphérique y suscite d’importantes préoccupations pour la santé publique. Pour progresser vers plus de développement durable, le pays devra renforcer son engagement politique en faveur d’une économie bas carbone et mettre en œuvre des politiques environnementales d’un meilleur rapport coût-efficacité.Ceci est le troisième Examen environnemental de la République tchèque. Il évalue les avancées du pays en matière de développement durable et de croissance verte, et comporte des chapitres spéciaux consacrés aux déchets, à la gestion des matières et à l’économie circulaire, ainsi qu’au développement urbain durable.Cette version abrégée contient le résumé, ainsi que l’évaluation et les recommandations officielles du rapport, issues des trois chapitres sur les tendances et développements récents, la gouvernance, la croissance verte, ainsi que des deux chapitres détaillés sur les déchets, la gestion des matières et l’économie circulaire, et sur le développement urbain durable . La version intégrale du rapport est disponible en anglais sur le site de l’OCDE.
  • 16-octobre-2018

    Français

    Examens environnementaux de l'OCDE : Hongrie 2018 (Version abrégée)

    La Hongrie a notablement progressé dans le découplage des principales pressions environnementales par rapport à la croissance de la production, ce qui tient en grande partie à la mise en œuvre des directives de l’UE. Les émissions de gaz à effet de serre sont toutefois reparties à la hausse sous l’effet du récent rebond de l’activité économique. Il n’y a pas eu d’amélioration significative de la qualité de l’air, et des risques continuent de peser sur la qualité de l’eau. D’importantes difficultés institutionnelles font obstacle à une application plus efficace du droit et des politiques de l’environnement. La Hongrie pourrait accélérer la transition vers une économie plus verte et bas carbone, notamment en investissant dans l’efficacité énergétique du secteur résidentiel et dans la gestion rationnelle des déchets et des matières, ainsi qu’en assurant une prise en compte plus systématique de la protection de la biodiversité dans les politiques économiques sectorielles.Ceci est le troisième Examen environnemental de la Hongrie. Il évalue les avancées du pays en matière de développement durable et de croissance verte, et comporte des chapitres spéciaux consacrés aux déchets, à la gestion des matières et à l’économie circulaire, ainsi qu’à la biodiversité.Cette version abrégée contient le résumé, ainsi que l’évaluation et les recommandations officielles du rapport, issues des trois chapitres sur les tendances et développements récents, la gouvernance, la croissance verte, ainsi que des deux chapitres détaillés sur les déchets, la gestion des matières et l’économie circulaire, et sur la biodiversité. La version intégrale du rapport est disponible en anglais sur le site de l’OCDE.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 25-septembre-2018

    Français

    Devant la montée des risques, les gouvernements doivent tenir leurs engagements climatiques

    Trois ans après la prise d’engagements à la COP21, à Paris, l’écrasante majorité des pays n’a pas adopté les mesures qui s’imposent pour contenir la montée des risques climatiques. Alors que les émissions sont reparties à la hausse, les gouvernements des pays de l’OCDE doivent réellement passer à l’acte pour placer leurs économies sur une trajectoire bas-carbone et cesser d’investir dans des infrastructures émettrices de carbone.

    Documents connexes
  • 20-July-2018

    English

    Access to Private Finance for Green Investments - Energy Efficiency and Renewable Energy Financing in Ukraine

    This report provides a case study for the development of sustainable energy lending in Ukraine. It reviews the macro-economic and political context for green investments in Ukraine, before looking in more detail at the role and capacity of the banking sector. The study is part of a wider OECD project promoting access to private finance for green investments in the EU Eastern Partnership (EaP) countries, and follows on from a regional assessment undertaken in 2015. This work forms part of the 'Greening Economies in the European Union’s Eastern Neighbourhood' (EaP GREEN) programme, which aims to support the six Eastern Partnership countries to move towards a green economy by decoupling economic growth from environmental degradation and resource depletion.
  • 16-juillet-2018

    Français

    L’économie tchèque est florissante, mais il est vital de donner un coup de pouce aux niveaux de qualification et de productivité, amorcer la transition vers un modèle productif a faible émission de carbone pour une croissance durable et inclusive

    L’économie tchèque est florissante, affichant des taux d’emploi solides, des exportations en hausse et une dette publique en repli. Selon deux nouveaux rapports de l’OCDE, les efforts doivent désormais porter en priorité sur l’amélioration des compétences et l’innovation pour accroître l’offre de main-d’œuvre et la productivité, réduire d’avantage la pauvreté et les inégalités, et verdir l’économie.

    Documents connexes
  • 10-July-2018

    English

    Mainstreaming Biodiversity for Sustainable Development

    The need to mainstream biodiversity into economic growth and development is being increasingly recognised and is now also firmly embedded in the Sustainable Development Goals. Drawing on experiences and insights from 16 predominantly megadiverse countries, this report examines how biodiversity is being mainstreamed in four key areas: 1) at the national level, including national development plans and other strategies, institutional co-ordination and national budgets; 2) the agriculture, forestry and fisheries sectors; 3) in development co-operation; and 4) the monitoring and evaluation of biodiversity mainstreaming and how this could be improved.
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>