Corruption

Le Groupe consultatif sur la lutte contre la corruption et en faveur de l’intégrité formule des recommandations à l’intention de l’OCDE

 

7/4/2017 - Dans un rapport récapitulant les moyens par lesquels l’OCDE peut intensifier ses travaux essentiels de lutte contre la corruption et de promotion de l’intégrité, un groupe indépendant, composé d’experts de premier plan en matière de lutte contre la corruption et d’intégrité, recommande à l’Organisation d’aller encore plus loin pour faire respecter les normes anticorruption et pour renforcer sa collaboration avec d’autres organisations internationales.

 

Dans ce rapport, ce Groupe consultatif à haut niveau auprès du Secrétaire général salue le fait que l’OCDE se trouve en première ligne dans plusieurs domaines fondamentaux de la lutte internationale contre la corruption, notamment par l’entremise de sa Convention sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales (« la Convention anticorruption »), ainsi que par ses activités de promotion de l’intégrité dans le secteur public, en particulier dans les marchés publics.

 

Centrant sa réflexion sur les domaines dans lesquels les compétences et la crédibilité de l’OCDE procure à celle‑ci un avantage comparatif, le Groupe consultatif a adressé à l’Organisation diverses recommandations, notamment les suivantes :

  • promouvoir la mise en œuvre et l’application de ses instruments juridiques existants, en particulier sa Convention anticorruption ;
  • mettre à jour ses instruments juridiques ou les guides existants ou en élaborer de nouveaux dans des domaines fondamentaux, au premier rang desquels les risques de corruption liés à la gouvernance locale, les entreprises publiques, les financements politiques, les initiatives multipartites, ainsi que la corruption transnationale ;
  • favoriser une meilleure coordination au sein de l’OCDE,
  • renforcer la coopération et les partenariats de l’OCDE avec d’autres organisations et initiatives internationales traitant de questions relatives à la lutte contre la corruption et à la promotion de l’intégrité.

 

Le Secrétaire général a pris réception du rapport du Groupe consultatif lors de l’édition 2017 du Forum mondial de l’OCDE sur l’intégrité et la lutte anti-corruption qui a eu lieu en mars. Il l’a ensuite transmis aux pays Membres, voyant dans ce document une première étape de nature à favoriser le dialogue sur les futures mesures anticorruption de l’Organisation, et espérant bien que toute la communauté de l’OCDE prendra part à ce débat important dans les prochains mois.

 

Le Secrétaire général a réuni le Groupe consultatif en mars 2015, en lui donnant pour mandat de mener une réflexion générale et critique sur la manière dont l’OCDE peut accroître la pertinence et l’impact de son programme de lutte contre la corruption et en faveur de l’intégrité dans le cadre des efforts déployés dans le monde entier pour promouvoir une bonne gouvernance et des marchés sains. Ce rapport, consultable en cliquant ici, contient les recommandations du Groupe consultatif ainsi que des explications justifiant chacune d’elle. Les biographies des membres qui le composent y sont présentées en annexe.

 

Pour plus de renseignements, les journalistes sont invités à prendre contact avec la Division des relations avec les médias de l’OCDE (+33 1 45 24 97 00, news.contact@oecd.org). Pour plus d’informations sur les travaux de l’OCDE dans le domaine de la lutte contre la corruption, veuillez consulter la page suivante www.oecd.org/fr/corruption/ et and www.oecd.org/corruption/ethics. Pour plus d’informations sur le Groupe consultatif à haut niveau sur la lutte contre la corruption et en faveur de l’intégrité, rendez‑vous sur : www.oecd.org/corruption/anti-bribery/oecd-hlag-anti-corruption-and-integrity

 

Documents connexes