Martha, ex-OCDEen

 

« Je suis arrivé à l’OCDE avec un profil assez atypique – au lieu d’une formation en économie, j’étais titulaire d’un doctorat en chimie et ingénierie de l’environnement (Harvard University) et d’un MBA en stratégie (Collège des Ingénieurs). J’ai la double nationalité, française et américaine, et j’avais vécu et travaillé dans des pays en développement. J’avais notamment travaillé dans des organisations internationales et pour le gouvernement des Îles Marshall.

 

Ma motivation professionnelle (contribuer au développement durable) exige de comprendre comment les décisions sont prises, dans le secteur public comme dans le secteur privé, dans les pays développés comme dans les pays en développement.

 

J’ai passé huit années à l’OCDE durant lesquelles j’ai conduit seize examens des performances de l’environnement des pays membres. J’ai mis à profit mes capacités d’analyse pour aider les pays à comprendre leurs propres performances environnementales, au regard de leurs objectifs et de leurs engagements internationaux. J’ai géré des contacts à haut niveau avec les pays, et j’ai géré des équipes composées d’experts internationaux détachés, venant de pays de l’OCDE, ainsi que d’analystes senior et de statisticiens appartenant au Secrétariat. Lorsque j’ai décidé de retourner dans le secteur privé, la valeur de mon expérience a immédiatement été reconnue.

 

En tant que vice-Président Recherche et développement d’Air Liquide depuis 2007, je gère les activités R-D au niveau mondial d’une des entreprises du classement Fortune des 500 plus grandes entreprises. J’oriente un budget innovation mondial de 230 millions d’euros et gère une population de 1 000 chercheurs et scientifiques (35 nationalités, dans 8 centres de recherche répartis sur 3 continents).

 

Mon expérience à l’OCDE m’aide de façon très concrète – par exemple, ma compréhension des évolutions réglementaires et des négociations internationales dans le domaine de l’environnement m’aide à faire les choix stratégiques concernant les développements technologiques à privilégier au sein de notre entreprise. Naturellement, être complètement à l’aise pour animer des équipes multiculturelles est également fondamental dans une entreprise présente dans 75 pays.

 

En un mot, mon expérience à l’OCDE m’a permis d’acquérir une compréhension approfondie des enjeux de la gouvernance publique dans les domaines de l’environnement et de la technologie. Je mets à profit ces connaissances chaque jour en aidant à faire des choix stratégiques pour la mise au point de processus d’ingénierie chimique plus propres et le développement de technologies faisant appel aux énergies renouvelables. »

 

 

Fonctions actuelles :

Vice Présidente, Recherche & Développement, Air Liquide

 

Fonctions antérieures à l’OCDE :

Économiste
Direction de l'environnement à l'OCDE

 

 

 

 

 

 

 

Also Available