Partager

Statistiques sur le financement pour le développement

Comment définit-on les envois de fonds et qu’incluent-ils ?

 

La sixième édition du Manuel de la balance des paiements et de la position extérieure globale (MBP6) du Fonds Monétaire International (FMI) définit les envois de fonds comme les « revenus de ménages qui proviennent d’économies étrangères résultant principalement du déplacement temporaire ou permanent de personnes vers ces économies. Les envois de fonds comprennent les éléments monétaires et non monétaires qui circulent à travers les canaux formels, tels que par virement électronique ou par des canaux informels, tels que l’argent ou les marchandises transportées à travers les frontières... ». L’un des principaux résultats des travaux méthodologiques récents effectués sur les envois de fonds a été le remplacement de la notion de «migrant» dans le cadre de la balance des paiements concernant les données des envois de fonds avec le concept de résidence. Cette définition inclut les apports au-delà de celles résultant du mouvement des personnes et n’est plus basée sur les concepts de migration, d’emploi ou de relations familiales.

Le MBP6 aborde les questions de définition liés à la mobilité internationale du travail et les envois de fonds, tandis que la publication « Transactions internationales liées aux envois de fonds : guide pour les statisticiens et les utilisateurs » représente une guide pratique pour améliorer la qualité des estimations pour les utilisateurs des statistiques sur les envois de fonds.

 

Méthodologie sur les données

La principale source de données sur les envois de fonds aujourd’hui est la Banque mondiale. Ces données viennent principalement de trois composants de la balance de paiements du FMI :

  1. Transferts personnels : tous les transferts courants en espèces ou en nature effectués par des ménages résidents à des ménages non-résidents ou reçus de ménages non-résidents par des ménages résidents.
  2. Rémunération des salariés : le revenu de travailleurs frontaliers, saisonniers et autres travailleurs résidant à l’étranger pendant moins de 12 mois, y compris la valeur des avantages en nature.
  3. Les transferts de capitaux: La richesse des individus qui changent de leur résidence d’un pays à l’autre pour une période d’au moins un an. Les transferts de capitaux capturent deux types de transactions différentes :
    i)    les actifs existant au moment du retour dans le pays d’origine : les actifs accumulés durant leur séjour à l’étranger par des non-résidents qui rentrent dans leur pays d’origine; et
    ii)   le changement de situation au regard de la résidence : le fait pour une personne de changer de pays de résidence, ce qui ne donne pas nécessairement lieu à de véritables flux de capitaux.

 

Liens utiles

 

> Retour à : Envois de fonds

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)