Statistiques sur le financement pour le développement

Apports de ressources non-APD: Investissements Directs Étrangers

 

Les Investissements Directs Étrangers peuvent donner stabilité financière et promouvoir le développement durable

Les Investissements Directs à Étrangers (IDE)  peuvent assurer la stabilité financière et promouvoir le développement durable et aussi assurer le bien-être des sociétés. Il est reconnu depuis longtemps, y compris dans le Consensus de Monterrey sur le financement du développement en 2002, que l’investissement international privé a un rôle positif à jouer dans le soutien au développement durable à long terme. Les IDE sont également considérés comme étant l’une des sources les plus favorables au développement de l’investissement, car ils peuvent créer de l’emploi, développer des technologies et de nouvelles capacités de production, et aider les entreprises locales à accéder à de nouveaux marchés internationaux.

Au cours des deux dernières décennies, les pays en développement ont augmenté de façon constante leur part dans les recettes mondiales d’investissements directs à l’étranger. Les IDE représentent aujourd’hui l’une des plus grandes sources de financement extérieur des pays en développement. En impliquant une relation à long terme et des intérêts durables, les IDE sont souvent considérés comme une source stable d’investissement international privé.

 

IDE entrant dans les pays en développement : 1990 - 2012

 Inward FDI into the developing economies: 1990 - 2012 (French)

Source: RCD 2014

 

Mettre l’investissement direct étranger au service du développement,
Coopération pour le Développement 2014

OECD Benchmark definition of FDI

Panorama des concepts de l’investissement directs à l’étranger

Instruments financiers liés à l’investissement directs à l’étranger

 

 

Travaux du Comité d'aide au développement (CAD) en cours sur l’amélioration de la vue d’ensemble de l’Investissement Direct à l’Étranger vers les pays en développement

Le Groupe de Travail sur les Statistiques sur le Financement du Développement du CAD et le Groupe de travail sur les statistiques de l’investissement international du Comité de l’investissement (WGIIS) travaillent ensemble, sur la base d’une période d’essai de deux ans (2014, 2015), pour explorer la faisabilité de l'harmonisation des bases de données de l’OCDE sur l’IDE. En cas de succès, les statistiques du CAD sur l’IDE seraient dérivées du système du WGIIS.

 

Retour à : Apports de ressources au-delà de l’APD dans les statistiques du CAD