Les relations mondiales du CAD

La coopération pour le développement de l'Indonésie

 

Les apports indonésiens de coopération pour le développement ont atteint au total 56 millions USD en 2014, contre 49 millions USD en 2013 (estimations de l’OCDE)[1].

Les efforts de l’Indonésie en matière de coopération pour le développement sont régis par plusieurs réglementations, plans nationaux et instructions présidentielles. L’Agence nationale de planification du développement (BAPPENAS) est chargée de définir et de coordonner la stratégie nationale indonésienne de coopération pour le développement. Avec le ministère des Affaires étrangères, le ministère des Finances et le Secrétariat d’État, elle constitue l’Équipe nationale de coordination pour la coopération Sud-Sud et triangulaire (National Coordination Team on South- South and Triangular Cooperation).

L’Indonésie mène des activités de coopération bilatérale avec quelque 40 pays partenaires, d’Asie pour la plupart, dans des secteurs très divers. Celles-ci consistent principalement en l’octroi de bourses d’études et des projets de coopération technique.

Par ailleurs, l’Indonésie participe à la coopération triangulaire et travaille ainsi en partenariat avec plusieurs organisations internationales et des membres du CAD, comme l’Allemagne, les États-Unis, le Japon, la Norvège, entre autres.

D’après les estimations de l’OCDE, en 2015, l’Indonésie a acheminé la totalité de ses apports de coopération pour le développement qui empruntent le canal multilatéral par l’intermédiaire des Nations Unies.

L’Indonésie fait partie des Partenaires clés de l’OCDE.
 


[1] Les données agrégées communiquées à l’OCDE par le Gouvernement de l’Indonésie indiquent que les apports au titre de la coopération pour le développement ont atteint 49 millions USD en 2013 et 56 millions USD en 2014, mais aucune information détaillée n’est fournie à cet égard.

 

 

 

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)