Les relations mondiales du CAD

La coopération pour le développement de la République populaire de Chine

 

Le financement concessionnel dispensé par la Chine au titre du développement s’est élevé au total à 3.1 milliards USD en 2015, contre 3.4 milliards USD en 2014 (estimations de l’OCDE d’après Gouvernement de la Chine, 2015, et sites web des organisations multilatérales). En 2015, la Chine a fait transiter 233 millions USD par le canal multilatéral. Le deuxième Livre blanc sur l’aide extérieure de la Chine contient des informations sur la répartition géographique et sectorielle générale du programme chinois entre 2010 et 2012 (Gouvernement de la Chine, 2014).

Les huit principes pour l’aide économique et l’assistance technique aux autres pays, annoncés en 1964 par le Premier ministre Zhou Enlai, constituent le fondement de la coopération extérieure de la Chine pour le développement (Gouvernement de la Chine, 1964). Le Département de l’aide extérieure du ministère du Commerce, qui se situe au centre du système chinois, assure la gestion de plus de 90 % du financement bilatéral dispensé par la Chine. Il est chargé d’établir le budget de la coopération pour le développement et la réglementation relative à celle-ci, de gérer les entreprises communes financées par l’aide extérieure, de programmer les dons et les prêts à taux nul, ainsi que de coordonner l’octroi de prêts concessionnels avec la Banque d’importation et d’exportation de la Chine (ces derniers ne sont pas pris en compte dans les estimations de l’OCDE car il y a peu d’informations disponibles sur les objectifs qu’ils visent et les conditions financières dont ils sont assortis).

La Chine n’a pas expressément désigné de pays prioritaires (hormis la République populaire démocratique de Corée). Son aide sous forme de dons est répartie de manière plus ou moins égale entre quelque 120 pays partenaires. Les principaux secteurs visés sont les équipements collectifs, l’industrie et les infrastructures économiques. La Chine exerce huit formes distinctes de coopération, les projets complets (clé en main) étant la principale modalité utilisée. Elle apporte aussi de l’aide humanitaire.

Par ailleurs, la Chine commence à participer à la coopération triangulaire et travaille ainsi en partenariat avec plusieurs organismes internationaux (tels que le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et la Banque mondiale) et des membres du Comité d'aide au développement (CAD) (comme les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni).

Les apports chinois de coopération pour le développement qui transitent par le canal des organisations multilatérales ont été essentiellement acheminés par les Nations Unies (89 %) et des  banques régionales de développement (9 %). La Chine est aussi l’un des membres fondateurs de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures, banque multilatérale de développement récemment créée dont le siège est en Chine.

La Chine fait partie des Partenaires clés de l’OCDE et collabore avec le DAC par les événements du Groupe d'étude Chine-CAD.

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)