Les relations mondiales du CAD

La coopération pour le développement du Chili

 

Le financement concessionnel dispensé par le Chili au titre du développement a représenté au total un montant de 33 millions USD en 2015, contre 49 millions USD en 2014 (estimations de l’OCDE d’après Gouvernement du Chili, 2015, 2014 ; et sites web des organisations multilatérales).

En 2015, le Chili a acheminé 22.8 millions USD par le canal multilatéral. En 2015, l’Agence chilienne de coopération internationale a été rebaptisée Agence chilienne de coopération internationale pour le développement (AGCID), afin de faire ressortir son orientation vers la promotion du développement. La même année, le Chili a publié une politique qui présente, pour son action à l’horizon 2030, une vision fondée sur les principes suivants : 1) promouvoir le respect de la dignité des personnes ; 2) renforcer la démocratie ; 3) oeuvrer en faveur de la paix ; 4) accroître le rôle de l’Amérique latine et des Caraïbes dans la gouvernance mondiale ; 5) soutenir l’intégration et la convergence régionales en Amérique latine et aux Caraïbes. Cette vision a pris corps dans une stratégie pour la période 2015-18 qui met l’accent sur la recherche d’un développement inclusif et durable, la nécessité d’instaurer des partenariats solides et l’importance de la consolidation du système national chilien de coopération internationale, notamment le renforcement du rôle de l’AGCID. Cette dernière assure la gestion et la coordination des apports entrants et sortants de coopération bilatérale, triangulaire et régionale pour le développement.

Les pays partenaires prioritaires du Chili sont surtout des pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Son programme de coopération couvre un large éventail de secteurs, dont le renforcement de la gouvernance et des institutions, la réduction de la pauvreté et le développement social, ainsi que le soutien à l’industrie, à l’innovation et à la compétitivité. La coopération bilatérale chilienne s’exerce principalement à travers des activités d’assistance technique et l’octroi de bourses d’études.

Le Chili participe auss à la coopération triangulaire et travaille ainsi en partenariat ave plusieurs organismes internationaux (tels que la Banque interaméricaine de développement et le Programme alimentaire mondial), le Mexique et des membres du Comité d'aide au développement (CAD) (par exemple, Allemagne, Australie, Canada, Corée, Espagne, États-Unis, France, Japon, Nouvelle-Zélande et Suisse), afin de soutenir les efforts d’autres pays en développement (comme la Bolivie, la Colombie, l’Équateur, le Guatemala, le Paraguay, la République dominicaine et El Salvador).

Les apports chiliens de coopération pour le développement qui empruntent le canal des organisations multilatérales ont été principalement acheminés par les Nations Unies (50 %) et la Banque interaméricaine de développement (50 %) en 2015.

Membre de l’OCDE depuis 2010, le Chili, possède le statut d’observateur auprès du CAD. L'Examen spécial du coopération pour le développement de Chili a été publié en 2014.

 

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)