Partager

Les thèmes du financement du développement

Nous aidons les donneurs et les bénéficiaires à cerner où le financement du développement est attendu et le plus nécessaire, afin qu’ils assurent une meilleure planification et une meilleure coordination.

Découvrir nos perspectives, analyses et recommandations politiques

Aide pour le commerce

L’initiative Aide pour le commerce  a permis l’engagement actif d’un large éventail d’organismes et organisations en vue d’aider les pays en développement et en particulier les moins avancés d’entre eux à mettre en place les infrastructures et les capacités d’offre dont ils avaient besoin pour se raccorder aux marchés régionaux ou mondiaux et améliorer leurs performances en matière de commerce.

Nous assurons un suivi de l’Aide pour le commerce et mettons en commun les bonnes pratiques de sorte que les pays en développement puissent tirer parti des opportunités qu’offre le commerce international.

En savoir plus sur l’Aide pour le commerce

Le financement du développement en provenance de pays non membres du CAD

Les fournisseurs émergents de financement du développement et d’autres pays non membres du Comité d’aide au développement (CAD) jouent un rôle de plus en plus important dans le financement de la coopération pour le développement, ce qui induit un besoin accru de transparence concernant les programmes de coopération pour le développement.

Des statistiques, des analyses et des informations sur les apports notifiés par ces pays à l’OCDE sont accessibles ici. Des estimations sont publiées sur les pays qui ne notifient pas leurs données à l’OCDE.


En savoir plus sur le financement du développement de pays non membres du CAD

Global Outlook on Financing for Sustainable Development

Financing the Sustainable Development Goals (SDGs) in developing countries is a major challenge. Three years after the Addis Ababa Action Agenda (AAAA) in 2015 called on all actors –public and private-- to coordinate better and mobilise more financial resources, the outlook is not encouraging: external finance --which many developing countries continue to depend on heavily-- has been going down, largely due to the drop in private flows, and coordination remains poor. The trend must be reversed: financing the sustainable development of poor countries is an investment in the well-being of all nations. OECD countries must face the challenge: urgent and bold action is needed to implement the AAAA with their partners and fulfil the promise of Agenda 2030 at home and abroad. Mobilising more finance for developing countries is not enough; the quality –i.e. the “sustainable development footprint”– of all finance must be enhanced.

OECD report recommends reforms in three areas: (i) better measurement of the quantity and quality of finance for the SDGs; (ii) better incentives to direct the finance already available globally to the SDGs; and (iii) better co-ordination of actors to connect the supply and demand for financing for sustainable development in developing countries.

Le financement multilatéral du développement

L’OCDE assure un suivi des apports de coopération pour le développement acheminés par le biais d’organisations multilatérales et met en commun les bonnes pratiques pour améliorer le soutien consenti aux pays en développement.

Plus de 200 organisations multilatérales reçoivent, collectivement, environ 40 % de l’aide publique au développement et l’utilisation efficace de ces fonds sera un élément essentiel pour atteindre les Objectifs de développement durable.

En savoir plus sur le financement multilatéral du développement (en anglais)

Secteur privé

Le CAD de l’OCDE joue un rôle crucial pour assurer que le secteur privé contribue à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Cela inclut la mobilisation d’investissements privés en faveur des ODD et l’amélioration de la qualité de ceux-ci.

Rapports statistiques par secteur et thématiques transversales

Financement de la transition

Sous le nom ‘financement de la transition’, le CAD/OCDE a depuis peu ouvert un nouveau chantier d’étude pour comprendre et appréhender les défis et possibilités que rencontrent les pays en développement, à chaque étape de leur processus de développement. L’étude du financement de la transition se réfère ainsi à la compréhension des dynamiques des flux internes et externes visant les pays en transition, tels que l’aide publique, la philanthropie, les envois de fonds des migrants et l’investissement privé, avec pour objectif d’adopter les meilleurs combinaisons possibles de politiques et financements visant à accroître la résilience et la pérennité de l’aide, ainsi que de maximiser la contribution du financement du développement aux ODD. Elle inclut des études méthodologiques, des outils pour les pays en transition et leurs partenaires, et des études pays. 

En savoir plus sur le Financement de la transition

Quels sont les sujets que l’étude du financement de la transition essaye de traiter ?

  • Comment le CAD peut-il aider à sortir de l’APD et assurer une croissance progressive des autres sources de financement (par exemple privées et domestiques), tout en assurant un financement durable dans le long terme (préservant, par exemple, la soutenabilité de la dette) ?
  • Comment le CAD peut-il augmenter l’efficacité de l’APD, en identifiant les outils les meilleurs et les plus innovants, les politiques et partenariats disponibles tout au long du processus du développement, pour mieux servir les besoins de financement des pays en transition ?
  • Comment le CAD peut-il instaurer des stratégies de collaboration de long terme au-delà de l’APD ? En d’autres mots, comment les membres du CAD peuvent-ils continuer à aider les pays après qu’ils soient sortis de la liste des bénéficiaires d’APD, en préservant les bénéfices de l’APD sur le long terme, et en évitant les retours en arrière ?
  • Quelles sortes d’actions - efforts de renforcement des capacités, promotion des transferts de tous types (investissements privés, technologies, connaissances), mobilisation de ressources domestiques - peuvent être encouragés par l’APD durant la phase de sortie, en anticipant cette transition ?

Transparence

La transparence est essentielle pour assurer la redevabilité entre les partenaires au développement et les bénéficiaires ciblés. Des pratiques transparentes contribuent à faire en sorte que les fonds touchent les cibles souhaitées et que les résultats soient atteints.

En savoir plus sur la transparence

Le CAD de l’OCDE œuvre à une « transformation de la transparence » fructueuse en :

  • mettant au point des instruments visant à aider les pouvoirs publics à transformer la transparence en améliorations concrètes
  • soutenant la cyberadministration et les technologies et applications internet
  • proposant des examens réguliers des partenaires au développement et des pays donneurs,
  • en encourageant une plus grande transparence comme moyen de lutte contre la corruption.

Les petits États insulaires en développement