Les thèmes du financement du développement

Nous aidons les donneurs et les bénéficiaires à cerner où le financement du développement est attendu et le plus nécessaire, afin qu’ils assurent une meilleure planification et une meilleure coordination.

Découvrir nos perspectives, analyses et recommandations politiques

Aide pour le commerce

L’initiative Aide pour le commerce  a permis l’engagement actif d’un large éventail d’organismes et organisations en vue d’aider les pays en développement et en particulier les moins avancés d’entre eux à mettre en place les infrastructures et les capacités d’offre dont ils avaient besoin pour se raccorder aux marchés régionaux ou mondiaux et améliorer leurs performances en matière de commerce.

Nous assurons un suivi de l’Aide pour le commerce et mettons en commun les bonnes pratiques de sorte que les pays en développement puissent tirer parti des opportunités qu’offre le commerce international.


En savoir plus sur l’Aide pour le commerce

Fragmentation de l’aide et orphelins de l’aide

Il y a fragmentation lorsqu’un trop grand nombre de donneurs accordent trop peu d’aide à trop de pays, ce qui peut gravement nuire à l’efficacité de l’aide.


Les modalités actuelles selon lesquelles l’aide est acheminée et reçue montrent que l’aide est scindée en un nombre excessif de donneurs, chacun ayant ses propres priorités et processus, et dont le travail et les relations sont souvent redondants.

Selon les travaux du CAD de l’OCDE sur la fragmentation, il est communément fait référence aux régions où l’aide est redondante sous l’appellation d’« enfants chéris de l’aide » par opposition aux « orphelins de l’aide ».


En savoir plus sur la fragmentation et les orphelins de l'aide

Le financement du développement en provenance de pays non membres du CAD

Les fournisseurs émergents de financement du développement et d’autres pays non membres du Comité d’aide au développement (CAD) jouent un rôle de plus en plus important dans le financement de la coopération pour le développement, ce qui induit un besoin accru de transparence concernant les programmes de coopération pour le développement.

Des statistiques, des analyses et des informations sur les apports notifiés par ces pays à l’OCDE sont accessibles ici. Des estimations sont publiées sur les pays qui ne notifient pas leurs données à l’OCDE.


En savoir plus sur le financement du développement de pays non membres du CAD

Garantir des ressources efficientes et ciblées aux pays qui en ont le plus besoin

L’APD étant une ressource rare pour financer le développement, il importe de veiller à ce qu’elle soit dirigée vers les pays qui en ont le plus besoin. Le CAD a à cœur de promouvoir une répartition plus efficace de l’APD, dans le respect des engagements internationaux et des annonces de contributions, pour garantir qu’aucun pays – y compris les pays les moins avancés (PMA), les pays à faible revenu (PFR), les petits États insulaires en développement (PIED), les pays en développement sans littoral (PDSL) et les États fragiles ou touchés par un conflit – ne soit laissé pour compte.


En savoir plus sur la garantie de ressources efficientes et ciblées aux pays qui en ont le plus besoin (en anglais)

Perspectives et prévisions mondiales en matière d’aide

Selon des études récentes, l’aide non prévisible perd entre 15 et 20 % de sa valeur. Les pays en développement doivent pouvoir être précisément informés des ressources qui leur seront allouées afin de mieux planifier sur le moyen à long terme. Quant aux donneurs, ils doivent avoir une vision précise des flux de ressources afin d’harmoniser leurs efforts. De fait, l’aide non prévisible rend plus difficile  pour tous les partenaires d’atteindre des résultats en matière de développement durable.

Il est prioritaire de rendre l’aide plus prévisible. Le CAD de l’OCDE mène une enquête annuelle sur les plans de dépenses des donneurs pour les années suivantes et prépare un rapport sur les perspectives de l’aide sur la base de leurs réponses.


En savoir plus sur la prévisibilité

Aide multilatérale

L’OCDE assure un suivi des apports de coopération pour le développement acheminés par le biais d’organisations multilatérales et met en commun les bonnes pratiques pour améliorer le soutien consenti aux pays en développement.

Plus de 200 organisations multilatérales reçoivent, collectivement, environ 40 % de l’aide publique au développement et l’utilisation efficace de ces fonds sera un élément essentiel pour atteindre les Objectifs de développement durable.


En savoir plus sur l’aide multilatérale

Rapports statistiques par secteur et thématiques transversales

Transparence

La transparence est essentielle pour assurer la redevabilité entre les partenaires au développement et les bénéficiaires ciblés. Des pratiques transparentes contribuent à faire en sorte que les fonds touchent les cibles souhaitées et que les résultats soient atteints.

En savoir plus sur la transparence

Le CAD de l’OCDE œuvre à une « transformation de la transparence » fructueuse en :

  • mettant au point des instruments visant à aider les pouvoirs publics à transformer la transparence en améliorations concrètes
  • soutenant la cyberadministration et les technologies et applications internet
  • proposant des examens réguliers des partenaires au développement et des pays donneurs,
  • en encourageant une plus grande transparence comme moyen de lutte contre la corruption.