Partager

Examens par les pairs des membres du CAD

Royaume-Uni - CAD Examens par les pairs de la coopération pour le développement

 

 

Le Royaume-Uni devrait maintenir son aide extérieure au niveau fort louable de 0,7%, selon l’OCDE

Le Royaume-Uni doit être salué pour avoir porté les dépenses qu’il consacre au développement à 0,72 % de son revenu national brut (RNB) malgré une situation budgétaire difficile, et il devrait s’efforcer de maintenir son aide à ce niveau durant les années à venir, selon un nouveau rapport de l’OCDE.

Lors du tout dernier Examen du Royaume-Uni par les pairs, le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE a constaté qu’en augmentant son aide publique au développement (APD)  de 30,5 % pour la porter à 11,4 milliards GBP en 2013, le Royaume-Uni est venu se classer au 2ème rang mondial des donneurs pour le volume de l’aide, après les États-Unis. Ce pays est la première grande économie à avoir atteint l’objectif de 0,7 % adopté par les donneurs au niveau international en 1970. Le rapport APD/RNB des membres du CAD est en moyenne de 0,30 %.

Pour en savoir plus.

 

A propos de cet examen

Royaume-Uni: historique des examens par les pairs

 

Mise en œuvre des recommendations formulées lors de l'examen par les pairs 2010

 A propos de la mise en œuvre des recommandations de 2010 (Annex A) - (en anglais seulement)

Liens Utiles

 

Un rôle de premier plan dans la définition du programme d’action mondial pour le développement

Le Royaume-Uni se sert de manière stratégique de la position qu’il occupe pour assurer la prise en compte des risques publics mondiaux et l’inscription des préoccupations relatives au développement dans les travaux des instances internationales de concertation. Ses pairs apprécient le rôle prépondérant qu’il joue dans la définition des priorités relatives au développement, son Premier ministre ayant coprésidé le Groupe de personnalités de haut niveau des Nations Unies chargé du programme de développement pour l’après-2015. De plus, le Royaume-Uni a profité de sa présence à la présidence du G8 en 2013 pour encourager une intensification des efforts dans les domaines du commerce et de la fiscalité et en faveur de la transparence, ce qu’il a fait avec efficacité, et il a joué un rôle important à travers l’exercice de la coprésidence du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement. Le fait que le Royaume-Uni ait respecté l'engagement qu'il a pris de consacrer 0,7% de son revenu national brut à l'aide au développement à l'horizon 2013 renforce son rôle en matière de développement mondial.

Pour en savoir plus (en anglais seulement)

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)